Archive | 17 février 2009

VENDS TREUIL FORESTIER

VENDS TREUIL FORESTIER
marque tajfun, force de traction  3 tonnes, cable 70m en 10mm, raccordement sur 3 points, a servi 10 heures  donc neuf.
1600 euros
Tel: 04 76 56 30 66

Catégorie petites annoncesCommentaires fermés

Jardin cherche jardinier

En échange de l’entretien et de la fourniture de légumes,  je mets à disposition un jardin de 100 m2 cultivables plus arbres fruitiers (pêche, prune, framboise, mure) exposé soleil levant, 500m altitude.

POMMIERS LA PLACETTE
contacter le 04 76 56 30 66

Catégorie petites annoncesCommentaires fermés

Opération soir et bois

Dans le cadre des missions d’information, de formation et de mise en relation des professionnels de la construction bois, Créabois a bâti, avec ses partenaires du C.A.U.E et de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, un programme de neuf rencontres sur des thèmes techniques considérés comme les plus importants aujourd’hui pour l’art de bien utiliser le bois dans l’acte de construire.

Chacune de ces soirées sera animée par les interventions de trois professionnels reconnus et expérimentés qui exposeront leurs règles de l’art et feront part de leurs vécus d’atelier, d’entreprise et de chantier. Une large part sera réservée en deuxième partie au dialogue avec l’assistance.

 

Pour en savoir plus

creabois.jpg

 

Catégorie forêtCommentaires fermés

Nos AOC oubliées dans les étals

Un petit coup de gueule contre la centrale d’achats Provencia qui gère les magasins Champion et Carrefour de la région Rhône-Alpes.

Ce groupe annonce qu’il met en avant les produits et entreprises locaux. Cette semaine les saveurs de nos départements sont en promotion dans plusieurs magasins et hypers Champion et Carrefour au cours d’une oprération intitulée par amour des produits régionaux.

On trouve un peu de tout: charcuteries, pâtes, crozets, poissons, fromages, diverses boissons, confitures, miel… Une belle panoplie qui mérite vraiment le détour mais qui souffre de l’absence de deux produits phares de notre département: la noix et le bleu du Vercors sassenage. C’est dommage car, on se répète, l’initiative est louable.

Les responsables du groupe Provencia ignorent ils la présence de nos deux AOC et le dynamisme de leur filière respective.

Ignorent-ils tous les efforts que les acteurs concernés font pour valoriser ces produits?

Ignorent-ils que des actions de promotion importantes telles que la fête du bleu sont organisées, que la noix de Grenoble et le bleu du Vercors Sassenage ont l’immense privilège d’avoir une confrérie…
Non vraiment la noix de Grenoble AOC et le bleu du Vercors Sassenage n’auraient pas fait tache sur votre étal des produits régionaux, bien au contraire!

Et que dire de la présence, au milieu des boissons, de jus de fruits, orange et clémentine, en provenance d’Espagne. Qui savait que l’Espagne appartenait à la région Rhône-Alpes. Il en est de même pour un fromage suisse.
Messieurs du groupe Provencia, venez nous voir, on se fera un plaisir de vous faire visiter notre belle région. Les filières noix et bleu se feront un plaisir de vous faire découvrir leurs produits et leur dynamisme et sont prêtes à organiser avec vous des actions de promotion.

Catégorie consommationCommentaires fermés

Attentat contre la DRAF Languedoc-Roussilllon

La Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt de la région Languedoc-Roussillon a été l’objet, au cours de la soirée de dimanche dernier à lundi, d’un attentat à l’explosif. Seuls des dégâts matériels ont affecté la grille de protection et les faux plafonds du hall extérieur.
Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier,  dénonce ces actes de violence  et assure le directeur régional et les agents du ministère en poste dans la région de sa vigilance et de sa détermination. Une plainte a été déposée auprès du procureur de la République hier matin.

Michel Barnier rappelle son attachement aux pratiques de concertation et de dialogue avec toutes les organisations professionnelles pour la définition et la mise en œuvre des politiques agricoles.

Catégorie forêtCommentaires fermés

L’Herbe sur les écrans

Au cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent. Alors que des hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires…

herbe.jpg

Tel est le propos du film Herbe, réalisé par Matthieu Levain et Olivier Porte, qui sort demain au niveau national. Film documentaire, garanti sans subventions (voir l’affiche), Herbe nous emmène à la rencontre d’éleveurs laitiers bretons. Nous retrouvons, entre autres, André Pochon, que nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter dans sillon38.

Mathieu Levain et Olivier Porte ont exploré les motivations des éleveurs. Pourquoi choisissent-ils l’un ou l’autre de ces modes de production, quasiment opposés? D’un côté, des agriculteurs qui se basent sur un modèle productiviste (le modèle actuellement dominant), s’inscrivant dans une logique d’industrialisation de l’agriculture et donc de la production alimentaire. D’un autre, des paysans qui ont fait le choix d’alternatives à ce modèle et prônent des méthodes durables.

L’aventure d’Herbe débute il y a 3 ans, alors qu’Olivier Porte, ingénieur agronome, après plusieurs expériences et rencontres avec des agriculteurs travaillant selon des méthodes durables, décide de se lancer dans la réalisation d’un film sur le sujet avec son ami Matthieu Levain à l’époque en train de monter une société d’audiovisuel. Le projet est rédigé puis devant de nombreux refus de productions, les réalisateurs décident finalement d’accomplir ce projet à leurs frais.

Trois semaines de tournage en Bretagne sont alors organisées pour concrétiser le film. Les réalisateurs partent à la rencontre de ces éleveurs laitiers et vont s’interroger sur les déterminants et les mécanismes de ces différentes visions de production.

En particulier, Herbe se penche sur les dérives liées à la PAC (Politique Agricole Commune) qui a conduit à une situation des plus absurdes : depuis 1992, la PAC verse des aides directes aux agriculteurs pour chaque hectare cultivé en maïs de fourrage. Ainsi ceux qui choisissent de nourrir leurs vaches avec du maïs bénéficient d’aides alors que les agriculteurs nourrissant leurs vaches à l’herbe ne reçoivent rien. Cette distribution inégalitaire a poussé de nombreux agriculteurs à abandonner l’herbage au profit du maïs fourrage.

______________

Villes et salles où l’on peut voir le film Herbe à partir du 18 février:

Bordeaux – Utopia
Montpellier – Utopia
Montpellier – Diagonal
Paris – Espace St Michel
Avignon – Utopia
Nantes – Concorde
Lyon – Comoedia
St Ouen l’Aumône – Utopia
Achères – Pandora
Calais – Alhambra
Bayonne – Atalante
Draguignan – Eldorado
Grande-Synthe (59) – Le Varlin

Catégorie agricultureCommentaire (1)

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2009
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+