Archive | 02 mars 2009

Se mobiliser pour sauver l’AFRAT

imagafrat

L’AFRAT d’Autrans est en  grande difficulté financière, non pas à cause d’une mauvaise gestion mais suite au désengagement de la région. Rappelons que cette association pour la formation des ruraux aux métiers du tourisme, installée à Autrans depuis 1965 a formé 35 000 personnes.

D’ou vient donc le problème? L’obligation est faite aux régions d’appliquer le code des marchés public et par ricochet de procéder à des appels d’offres. Cela place l’Afrat en concurrence avec d’autres structures. Auparavant la région, reconnaissant les compétences de l’AFRAT faisait directement appel à ses services.

Le financement de la région a donc diminué de façon sensible, qu’on en juge: 600 000 euros par an jusqu’en 2007; 400 000 euros en 2008 et 180 000 euros en 2009.

« C’est notre mise à mort », se révolte le président de l’AFRAT, Jean Faure.

Ce dernier se dit prêt à se battre et trouver des solutions, le nombre de salariés va être porté de 22 à 16 mais sera ce suffisant? Pour lui, il faut que la région  et toutes les structures compétentes se mobilisent et reconnaissent le rôle essentiel que joue l’AFRAT sur toutes les thématiques liées au tourisme.

Nul ne peut imaginer que l’AFRAT mette la clé sous la porte et pourtant…

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Offres et demandes d’emplois en agriculture avec www.anefa.org

arefa-rh-ne-alpes-1.jpg

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org

Drôme 

Exploitation cherche un agent (polyvalent) de culture légumière/conditionnement (H/F). Missions : entretenir et récolter, réaliser les opérations d’emballage et de conditionnement des légumes, assurer la vente des produits sur les marchés. Expérience souhaitée. CDD de 6 mois.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: OMA16-26

- Exploitation arboricole et maraîchère cherche un responsable d’exploitation (H/F). Vous aurez en charge l’entretien et l’exploitation des cultures et en période de récolte, vous assurerez l’encadrement du personnel. Expérience imp., niveau BAC minimum.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: OAR54-26

Hte-Savoie

Structure prof. cherche un agent de culture légumière (H/F). Vous assurerez les travaux culturaux : préparation des sols, plantation, entretien, protection des cultures, récolte et conditionnement. Vous assurerez l’entretien du matériel et des équipements. CDD de 8 mois. (35h par semaine, du mardi au samedi). Logement possible. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA1-74

Isère 

GP cherche un vacher d’alpage (H/F) pour gérer un troupeau de 300 génisses. Missions : surveillances, soins aux animaux, gestion des points d’eau, pose et entretien ponctuellement de clôtures. Logement sur place. Autonomie indispensable. CDD 5 mois.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: OEL1-38

Rhône 

Exploitation cherche deux agents d’élevage avicole (H/F). Missions : entretien, suivi de l’élevage, conditionnement des œufs. Expérience souhaitée. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: OAV2-69

Savoie

Exploitation cherche agent d’élevage laitier (H/F). Vos missions : soins au troupeau (39 VL race abondance), traite, suivi des génisses, entretien des clôtures. Conduite de tracteur indispensable. Logement pos. CDD de 8 mois tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: OVL5-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain 

Homme cherche emploi d’agent viticole. Expérimenté. Disponible de suite.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: DVI11-01

Drôme 

Femme cherche emploi d’agent horticole. Titulaire d’un BTS horticole par alternance.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: DHO17-26

Isère

Homme cherche emploi de second d’exploitation en production arboricole, maraîchère ou viticole. Expérimenté.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: DAR5-38

Savoie 

Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier. Compétence spécifique : conduite de tracteur. Expérimenté.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref: DVL3-73

qzxhwj.jpg

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Faites baisser votre facture d’électricité

Fini les ampoules à incandescence ! Trop gourmandes en énergie, elles devraient être supprimées d’ici à 2012. La commission de l’environnement du Parlement européen a accepté la proposition de la Commission européenne visant à les remplacer par des lampes halogènes ou à faible consommation d’énergie.

Les ampoules à incandescence, les plus répandues dans les foyers, consomment beaucoup d’énergie. Seuls 5 % de l’énergie sert à éclairer, la déperdition de chaleur atteignant 95 %. Partant de ce constat, et eu égard aux efforts actuels pour lutter contre le réchauffement climatique, la Commission européenne souhaite lancer un plan de remplacement des ampoules existantes.

ampoule-fluo.jpg
(photo Belga_Science)
Le Parlement européen dispose du droit de s’opposer à ce projet. Sa commission de l’environnement a cependant choisi de le soutenir. Les ampoules à incandescence devraient donc complètement disparaître d’ici à 2012.

« Dans de nombreux foyers, l’éclairage représente la première consommation d’énergie », note la Finlandaise Satu Hassi (membre des Verts), vice-présidente de la commission de l’environnement du Parlement européen. Selon elle, l’utilisation d’ampoules à faible consommation d’énergie ou d’halogènes aura des retombées économiques et écologiques.

Les factures d’électricité devraient ainsi diminuer. On estime qu’un ménage moyen pourrait faire entre 25 et 50 euros d’économies par an en installant des lampes fluorescentes compactes. Dans l’ensemble de l’Union européenne, ce sont 5 à 10 milliards d’euros qui seraient ainsi épargnés chaque année !

Les lampes fluorescentes compactes consomment 75 % d’énergie en moins que les lampes traditionnelles ; les ampoules halogènes sont elles 25 à 50 % plus efficaces. Au-delà du portefeuille, ces économies auront un impact certain sur l’environnement. Près de 15 millions de tonnes d’émissions de CO2 seront ainsi évitées chaque année.

Le règlement entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel. Les produits déjà sur le marché pourront continuer à être commercialisés.

Catégorie consommationCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+