Archive | 06 mars 2009

Tempête Klaus: les modalités du plan de soutien

La quatrième réunion avec les responsables professionnels de la filière forêt bois s’est tenue hier matin au Ministère de l’agriculture et de la pêche concernant la tempête Klaus. Elle a permis de définir les modalités de mise en œuvre du plan global de soutien présenté par Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, le 12 février dernier dans les Landes.
Comme l’ont annoncé le président de la République et le Premier ministre, l’Etat met en œuvre un plan ambitieux afin de permettre aux sylviculteurs, aux exploitants et aux industriels forestiers de faire face aux difficultés causées par la tempête, qui a mis à bas l’équivalent de près de cinq années de récolte, dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.
La mobilisation des bois abattus par la tempête reposera sur la mise en place de prêts bonifiés pour une enveloppe totale de 600 millions €. Ces prêts bonifiés seront destinés au préfinancement de la sortie des bois (achat, exploitation …), opérations mises en œuvre dans le cadre d’un appel à projets. Les projets s’inscriront dans un cahier des charges permettant de garantir l’efficacité et la pertinence pour la filière des actions bénéficiant du concours de l’Etat, ainsi que leur caractère structurant à travers un tonnage minimal de bois mobilisé de 50 000 t par projet.
Dans le cadre des projets, des aides au transport à moyenne et longue distance seront mises en place, à partir d’un seuil de 150 km, permettant de faciliter l’écoulement des chablis auprès d’acheteurs et de transformateurs situés en dehors de la zone touchée par la tempête Klaus.
La création et la réhabilitation d’aires de stockage seront également aidées. Les aides au stockage et au transport sont mises en place pour les années 2009 et 2010, une enveloppe de 60 millions € est réservée à ces mesures pour l’année en cours.

Le Premier ministre a décidé d’octroyer 115 millions d’euros supplémentaires pour l’aide au nettoyage et la reconstitution des boisements, suite à des évaluations plus précises des dégâts subis et des coûts. L’enveloppe est ainsi portée de 300 à 415 millions €, de 2009 à 2017. Le montant à l’hectare tiendra compte de l’espèce replantée et se situera en moyenne à  2 750€/ha.
Afin d’accélérer et de faciliter la mise sur le marché des plants nécessaires à cette reconstitution, les pépiniéristes forestiers pourront accéder à des prêts bonifiés.

Les communes forestières d’Aquitaine mettant en place un gel des coupes de bois déjà vendues pourront également accéder à des prêts bonifiés permettant de préserver leur trésorerie.
Enfin, il est rappelé que les mesures fiscales mises en œuvre en 2000 sont reconduites (impôt sur le revenu, taxe foncière sur les propriétés non bâties, …).
Moins de six semaines après la tempête, l’effort financier de l’Etat qui mobilise ainsi plus d’un milliard d’euros donne à l’ensemble des acteurs, professionnels de la filière ou des collectivités territoriales concernées, les outils et la visibilité nécessaire pour s’engager dans la reconstruction de l’économie forestière du Sud Ouest.
Ce plan ne présage pas des aides complémentaires que les collectivités territoriales (Conseil régionaux et Conseils généraux) voudront bien mettre en place.

Catégorie forêtCommentaires fermés

Toutes les clés sur le sol

Fragile, menacé, le sol joue de tout temps, et aujourd’hui plus que jamais, un rôle déterminant: produire les aliments, réguler le cycle et la qualité de l’eau, accumuler du carbone et limiter l’effet de serre, recycler les matières organiques, entretenir la biodiversité, fournir des matériaux pour la construction et l’industrie, participer à la valeur esthétique des paysages…

le-sol-quae.jpg

Directeurs éditoriaux Pierre Stengel, Laurent Bruckler, Jérôme Balesdent

Synthèse des connaissances actuelles sur le sujet, ce livre aborde la nature et la constitution des sols, leurs fonctionnements écologiques et leur gestion. Pédagogique, richement illustré de schémas et de photographies, il est accessible à un large public. Les enseignants et les étudiants du secondaire et du supérieur y trouveront matière pour leurs cours. Mais tous ceux pour qui le sol est un objet à la fois lointain et banal prendront également plaisir à le découvrir.
Au sommaire :
- Une composante vitale de notre environnement
- Produire durablement des aliments sains
- Une ressource limitée dans le monde et en France
- Connaître et valoriser la diversité des sols dans les paysages
- Pour conclure, trois grands défis pour la recherche

Éditeur Quae
Année de publication janvier 2009
Prix recommandé 27 €

Pour tout renseignement sur cet ouvrage, www.quae.com

Catégorie bibliothèqueCommentaires fermés

Dégustation de vin: on avance dans le bon sens

Sans faire de politique aucune, ce n’est pas le rôle des journalistes de sillon38, on peut dire que les députés ont avancé dans le bon sens cette nuit!

En effet, si le système d’open bar, vente d’alcool au forfait est dorénavant interdit, un amendement permet une exception: les dégustations gratuites pendant les fêtes, salons et foires mais également lors  des stages oenologiques et autres opérations de dégustations, repas vins compris.

Cet amendement était une attente forte de la filière viticole.

Reste à régler, à partir de lundi la limitation de la vente d’alcool dans les stations-service pour lutter contre l’alcool au volant.

Le gouvernement se dit prêt à lâcher du lest en se qui concerne les plages horaires de vente d’alcool mais sera ferme sur l’interdiction de la vente d’alcools réfrigérés destinés à une consommation immédiate, a indiqué Mme Bachelot, ministre de la santé.

Cette dernière se disant également déterminée à résoudre la question de la publicité de l’alcool sur internet, « tout en assurant la protection des jeunes « .

Plusieurs députés demandant une levée d’interdiction de la publicité des alcools, dont les vins sur internet.

Catégorie consommationCommentaires fermés

Observatoire des espaces agricoles, naturels et forestiers de l’Isère

L’observatoire est la suite actualisée du document de gestion de l’espace agricole et forestier de l’Isère (DGEAF) réalisé par la DDAF de l’Isère et ses partenaires et approuvé par l’arrêté préfectoral du 28 janvier 2004.

Ce site est composé de plusieurs rubriques : présentation, actualités, atlas, fiches communales, territoires, partenaires, informations pratiques, liens utiles…

  1. Atlas propose des cartes générales du département de l’Isère et des commentaires selon sept thèmes : contexte local, agriculture, eau, forêt, environnement, urbanisme et paysage, tourisme.
  2. Territoires offre des zooms sur douze secteurs avec des cartes et des tableaux sur l’agriculture, la forêt, la biodiversité, la gestion de l’eau.
  3. Fiches communales permet de visualiser les fiches d’identité des 533 communes de l’Isère.
  4. Partenaires offre des liens sur les sites internet des partenaires.
  5. Informations pratiques propose des fiches outils et renseignements utiles.

Présentation

  Fondement juridique du DGEAF

Contexte local

Eau

Agriculture

Forêt

 Documents à consulter

 Infos pratiques

 

 

Illustration

Atlas

 

 Fiches communales

 

Territoires

Liens utiles

Catégorie zoomCommentaires fermés

Inauguration de la ruche: essaim d’esprits

miel.jpg

Catégorie apicultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+