Archive | 12 mars 2009

Une semaine au vert pour 200 € grâce aux Gîtes de France

mai.jpg

Découvrez l’opération «Mai toi au Vert!» des Gîtes de France®
Du 9 au 16 Mai 2009, et pour la 3ème année consécutive, les Gîtes de France®lancent leur opération «Mai toi au Vert»!
Ou comment profiter de la douceur du mois de Mai à prix très mini…
*2000 gîtes ruraux dans 87 départements proposent des séjours d’une semaine à 200 € maximum (pour les gîtes allant jusqu’à6 personnes) et à 250 € (pour les gîtes de 7 à12 personnes).
Balades découverte, baignade en rivières, circuit VTT, dégustation des richesses du terroir et de la gastronomie…ou tout simplement farniente, toutes vos envies seront comblées que ce soit en bord de mer, àla montagne, ou partout ailleurs en France…
Ce sont plus de 87 départements qui vous feront découvrir leurs terroirs à prix très malins !

Parmi ceux ci tous les départements de notre région Rhône Alpes dont bien sûr l’Isère

Photo hébergement n°442202 dans L'Isère - Gites de france

Une adresse web, créée spécialement pour l’opération, vous permettra de visualiser et de réserver les gîtes en ligne (également réservable  par téléphone auprès des centrales départementales)

contact: www.mai-toi-au-vert.com

Pour contacter l’antenne Isère des gîtes de France :www.gites-de-france-isere.com/

Catégorie évasionCommentaires fermés

Des sorties cynégétiques ouvertes au grand public

En 2009, les chasseurs de l’Isère invitent le grand public à partager gratuitement leurs univers grâce aux sorties cynégétiques.

Tous les ans, les chasseurs recensent le gibier présent sur le département afin d’étudier leurs tendances d’évolution. Or, en dehors de l’acte de chasse, leurs missions sont souvent méconnues du grand public. Pour y remédier, les chasseurs ont décidé d’aller à la rencontre du public avec la création d’un agenda des sorties : « Comptages d’animaux », « Projections/Débats » et « Journées Découverte de la Chasse »…

Les chasseurs proposent un large choix de sorties afin de multiplier les occasions d’échange avec le grand public. L’occasion aussi de se familiariser avec la Faune Sauvage environnante et de découvrir le travail de ces professionnels de la nature.

> Pour consulter l’agenda des sorties cynégétiques, cliquez ici !

Catégorie chasseCommentaires fermés

Convention alpine: un plan pour réduire les gaz

Dans le cadre de la Xème conférence de la convention alpine qui s’est tenue à Evian, les 11 et 12 mars, les ministres représentant les 8 Etats-parties (Allemagne, Autriche, France, Italie, Lichtenstein, Monaco, Slovénie, Suisse) ont adopté unanimement un plan d’actions pour la lutte contre le changement climatique, qui prévoit à la fois des mesures d’atténuation des émissions de gaz à effets de serre, mais surtout des mesures d’adaptation aux effets du changement climatique,  indispensables pour que le massif alpin (trois fois plus exposé que la moyenne), se prépare aux évolutions climatiques à venir.
Cette conférence, présidée par Hubert Falco, secrétaire d’Etat à l’aménagement du territoire, clôt deux ans de présidence française marquée par la priorité accordée au changement climatique dans les Alpes et à la promotion du tourisme durable dans l’arc alpin.
Les ministres des Etats alpins ont décidé dans ce cadre :
- de travailler avec leurs collègues des transports du « groupe de Zurich » qui réunit la Suisse, l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne et la France, pour accélérer la mise en place de mesures de régulation du transit des marchandises dans les Alpes
- d’identifier les opérateurs touristiques proposant une offre de transport et de séjour « économe en carbone » et de valoriser les meilleures réalisations.
- de dresser une cartographie partagée des risques liés au changement climatique dans les Alpes
- de réaliser une trame verte transalpine (mise en continuité des espaces protégés) pour permettre l’adaptation des plantes et des espèces animales au changement climatique en facilitant leurs migrations, en s’appuyant sur la collaboration de la task force des espaces protégés basée à Chambéry
- de mettre en place une approche commune du suivi des forêts de montagnes dans le contexte du changement climatique
- de réfléchir à des principes communs d’installation dans le respect des milieux aquatiques et de la biodiversité- de petites centrales hydroélectriques, pour promouvoir cette source d’énergie renouvelable dont les Alpes sont abondamment dotées
- d’étudier, d’ici la prochaine conférence, les moyens nécessaires à faire du massif alpin une région neutre sur le plan carbone d’ici 2050.
La Conférence alpine a également récompensé hier six réalisations exemplaires de tourisme durable dans chacun des pays alpins. En France, le prix a été décerné au projet de diversification touristique à l’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes).
La Convention alpine du 7 novembre 1991, qui lie les huit pays de l’Arc alpin et l’Union européenne, a pour objectif d’assurer le développement durable du massif des Alpes en conciliant protection de l’environnement et développement économique régional.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Un guide des fermes de démonstration

Corabio anime un réseau de 31 fermes de démonstration bio pour recevoir, sensibiliser et informer tous ceux qui souhaitent produire en agriculture biologique. A l’heure où la demande de produits bio connaît toujours un fort développement, le nouveau guide des fermes de démonstration bio de Rhône-Alpes constitue un document très utile pour accompagner ceux qui envisagent de s’installer ou de convertir leur exploitation en agriculture bio.

 

Pour démarrer une activité en agriculture bio dans de bonnes conditions ou convertir sa ferme à l’agriculture biologique, il est important de bien envisager toutes les conditions de réussite et les changements à opérer. En effet, pour produire des céréales en bio, il faudra notamment envisager des rotations plus longues et calculer les marges à la rotation et non à la culture. En production animale, il s’agira surtout de créer les conditions d’une autonomie alimentaire sur la ferme et de maintenir un bon état sanitaire du troupeau. Autrement dit, produire en bio c’est entreprendre autrement.

 

Pour se rendre compte sur le terrain, 31 fermes biologiques sont prêtes à accueillir tout candidat à l’installation, tout agriculteur ou technicien intéressé. Ce réseau de fermes est présenté dans le premier guide des fermes de démonstration bio de Rhône-Alpes.

Le réseau comprend des fermes réparties sur l’ensemble du territoire rhônalpin et représentant toutes les filières de production : élevages bovin, caprin, ovin, porcin et avicole, arboriculture, viticulture, maraîchage, grandes cultures… L’objectif principal du réseau est de montrer en quoi l’agriculture biologique est un mode production durable, que ce soit au niveau économique, social ou environnemental.

 

En 44 pages couleurs illustrées, le guide des fermes de démonstration offre une présentation détaillée de chacune des 31 fermes du réseau (historique, spécificités techniques, atouts, contraintes, circuits de commercialisation…), ainsi que des pages d’information sur l’agriculture biologique et tout ce qu’il faut savoir pour devenir agriculteur bio.

 

Corabio est la coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique, première région bio avec 1500 producteurs et plus de 50000 ha de surfaces cultivées soit 3,4 % de la SAU.

 

bio.jpg

 

Pour obtenir ce guide il suffit de le télécharger depuis sur www.corabio.org .Vous pouvez aussi en faire la demande à Corabio en envoyant un courriel à contact@corabio.org ou en appelant le 04 75 61 19 35.

 

Le guide en lien direct   http://www.corabio.org/images/stories/Publications/guide%20fdd%20corabio%202009%20bd.pdf

 

Dans les prochains jours, sillon38 vous présentera les fermes iséroises qui participent à cette opération

Catégorie bioCommentaires fermés

Filière viticole: la FNSEA satisfaite

La FNSEA avait relayé auprès de l’Assemblée Nationale les fortes attentes de la profession sur le contenu très sensible du projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires ». Après adoption d’amendements, la FNSEA se félicite des avancées obtenues sur trois points principaux du projet de loi qui permettent à la filière viticole française de continuer à valoriser et promouvoir sa production :
- le maintien de la dégustation dans les foires et salons viticoles et aux caveaux, moyens indispensables pour faire connaître la qualité des produits aux acheteurs potentiels,
- l’autorisation de la publicité pour le vin sur Internet,
- la possibilité de la vente de vin dans les stations services.
La FNSEA prend acte avec satisfaction du maintien du Conseil de la modération et de la prévention au sein duquel, depuis l’origine, les viticulteurs ont fait preuve d’esprit de responsabilité. Enfin, la FNSEA va continuer le travail, en lien avec la filière, sur le concept de la responsabilisation et de l’éducation de la consommation de vin.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Drôme: prédation sur des troupeaux ovins

Suite à de nouvelles attaques, avec découverte de brebis déchiquetées, la préfecture de la Drôme communique:

PREDATION SUR TROUPEAUX OVINS

Trois constats de dommage ont été réalisés par le service départemental de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) vendredi 6 mars, lundi 9 mars et mardi 10 mars sur les communes de Marsanne, Pont-de-Barret et Aouste-Sur-Sye.
Pour les constats de Marsanne et de Pont-de-Barret, le rapport d’expertise de l’office national de la chasse et de la faune sauvage – centre national d’études et de recherches appliquées – prédateurs et animaux déprédateurs (ONCFS CNERA PAD) conclut que la responsabilité du loup n’est pas écartée (observation visuelle du prédateur dans le premier cas et prédation et consommation typique dans le deuxième cas).
Le constat d’Aouste-sur-Sye est plus douteux mais la conclusion est la même au bénéfice du doute.
Les propriétaires d’animaux domestiques de ces secteurs (essentiellement ovins et caprins) doivent rester particulièrement vigilants par rapport à la présence de ce prédateur.
En cas de dommage, le propriétaire devra, le plus rapidement possible, se mettre en contact :
- avec la direction départementale de l’agriculture et de la forêt (DDAF) au 04 75 82 51 22 (laisser un message avec vos coordonnées)
- ou le service départemental de l’ONCFS au 04 75 25 64 46
Les personnes n’ayant pas de moyens de protection (parc en filets électrifiés, chiens de protection ou mode de garde rapprochée) peuvent se mettre en contact avec la chargée de la protection de troupeaux à la DDAF de la Drôme au 04 75 82 50 21.

Catégorie loupCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+