Catégorie | agriculture

A propos des variétés de tournesol et colza mutés

La Confédération paysanne, dans un communiqué,  met en garde les agriculteurs contre  la promotion de nouvelles variétés de tournesol ou de colza génétiquement mutés (artificiellement ou spontanément) pour résister à des herbicides. Pour la Confédération paysanne, ceci ne s’inscrit absolument pas dans la perspective d’une agriculture durable réclamée dans toutes les déclarations politiques.

« De nombreux paysans utilisent des techniques de gestion des rotations et de désherbage alternatif pouvant durablement résoudre les problèmes de désherbage du tournesol ou du colza. L’emploi de ces plantes mutées ne s’avère donc pas nécessaire.

Nous estimons qu’il faut cesser de promouvoir des biotechnologies en agriculture dont on sait qu’elles :
- ne simplifieront que temporairement les problèmes de désherbage et compliqueront à moyen terme la gestion des rotations : En effet, les colzas ou les tournesols résistants aux herbicides deviendront des adventices difficiles à combattre dans les rotations.

- poseront les mêmes problèmes que les OGM en ce qui concerne les risques pour la santé et l’environnement notamment par la contamination inévitable (1) des parcelles environnantes.

- sont profitables uniquement aux firmes qui les mettent sur le marché et qui – par le biais des brevets sur les gènes mutés – confisquent le vivant et le droit à l’alimentation. Le principe de précaution doit être appliqué pour toute plante issue de mutagénèse artificiellement provoquée ».

La Confédération paysanne s’oppose à la mise en oeuvre de tournesols et colzas mutés résistants à des herbicides, elle s’est d’ailleurs opposée à un avis voté mercredi dernier par le Comité Economique, Social et Environnemental (CESE) concernant les biotechnologies.

______________________________________
(1) Les tournesols et les colzas mutés, qui sont des plantes à forte fécondation croisée, iront se croiser avec les tournesols et colzas de paysans voisins ou les adventices sauvages comme la ravenelle (comme le démontrent les travaux de l’INRA). Qui prendra en charge ces contaminations ?

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+