Catégorie | forêt

Tempête Klaus: tous ensemble à Bordeaux

Lors de l’assemblée générale de l’Union de Groupements forestiers de l’Isère, le président du groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes, Daniel Bonnet a fait une intervention très remarquée concernant la tempête Klaus.

« Je parle au nom de Charles Millat, président du syndicat des forestiers privés de l’Isère pour vous alerter sur un élan de solidarité qui se met en place.

Après LOTARD en décembre 99, la tempête KLAUS vient de frapper, à nouveau, le Sud Ouest. D’après les premières informations en notre possession, le bilan serait très lourd pour les propriétaires forestiers : près de 750 000 hectares sinistrés dans les Landes, la Gironde et le Lot et Garonne ; au moins 36 millions de m3 détruits (soit l’équivalent de 6 années de récolte perdue sur l’ensemble de ces départements) …
A cela s’ajoute la crise immobilière en Espagne, qui a complètement arrêté toute transaction commerciale vers ce pays. La valeur du bois sinistré est proche de 0 €/m3, si ce n’est négative …

Le Conseil d’Administration de notre Fédération Nationale a décidé, à l’unanimité, de soutenir, physiquement et pacifiquement  la manifestation de « terrain » organisée par le Syndicat du Sud Ouest le vendredi 10 avril  à Bordeaux.

FORESTIERS PRIVÉS de RHÔNE-ALPES est prête à organiser un transport, à ses frais, pour qu’une délégation importante de notre Région soit présente au sein de cette manifestation. Bien entendu notre département et notre groupement ne peuvent rater cette action de solidarité. »
Les modalités de voyage seront mises en ligne ultérieurement.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8592 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+