Archive | 01 avril 2009

Les Cuma: une voie d’avenir

C’est à Chasselay, petite commune du sud Grésivaudan que s’est déroulée l’Assemblée générale de la fédération départementale des cuma. En Isère, on recense 150 Cuma dont 133 sont adhérentes à la fédération départementale.

Pour le président Didier Veyron,   » les Cuma doivent trouver leur place dans un monde où l’individualisme est de rigueur, où on met davantage en avant les réussites individuelles que collectives. Dans un contexte fait d’incertitudes, les Cuma doivent servir de lieu  de réflexion, d’innovation et faire en sorte que chacun puisse voir son avenir de façon plus sereine. »

C’est ce qui a été abordé lors de l’AG.

Pour ce, la fédération départementale oeuvre dans de multiples directions avec comme principaux objectifs d’accompagner les Cuma dans leurs projets et leurs réalités quotidiennes, dans leurs investissements de gros matériel, dans leurs initiatives environnementales avec les territoires… La fédération départementale assure bien sûr la promotion de l’organisation collective à travers diverses actions de communication, elle accompagne les Cuma dans la démarche de qualité intitulée le diagnostic Cuma et assure la formation des administrateurs.

Le président départemental rappelant au passage que  « 2008 s’est achevé sur un flot de déceptions avec des conséquences financières pénalisantes pour bon nombre d’agriculteurs. Sachons en tirer les leçons. Une des solutions: développer les investissements en Cuma. »

Il a également insisté sur « les subventions mises en place par la région en direction de ceux qui veulent aller vers les Cuma intégrales. Il faut que notre département se développe dans ce domaine, il n’y a pas de raisons que cela fonctionne chez les autres et pas chez nous! »

Et Didier Veyron de conclure le débat par:

se regrouper pour aller plus loin: les Cuma une voie d’avenir.

Il était temps d’assister à la discussion faite autour des membres de la Cuma Lilipass, installée dans l’Ain. Celle-ci créée par des jeunes agriculteurs fonctionne en Cuma intégrale et a remporté cette année, au niveau national, le grand prix Cuma 2008 dans la catégorie installation.

L’après-midi,  les cumistes présents ont pu visiter la Cuma locale, la Cuma du Piedmont. Créée en 1985, elle rayonne sur 20 communes et compte 62 adhérents. Elle possède 32 matériels. Son identité: un territoire, des hommes responsables, une dynamique de groupe.

Contacts

FDCUMA
Isère

Maison des Agriculteurs Zone Grenoble – Air Parc
38590  ST ETIENNE DE ST GEOIRS

Tél : 0476937955
Fax : 0476064223

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Loup: rassemblement à Thônes le 18 avril

Suite à un article intitulé « Quand les FDSEA des Alpes seront-elles cohérentes et solidaires ? », mis en ligne par plusieurs médias, le président de la FDSEA de la Haute-Savoie a tenu à réagir et nous a fait parvenir un communiqué dont voici la teneur.

« Depuis la semaine dernière un texte a circulé sur le net intitulé « Quand les FDSEA des Alpes seront-elles cohérentes et solidaires ?»

Ce texte émanait soit-disant d’un groupe d’éleveurs en colère… éleveurs qui n’auraient donc pas le courage de signer ce courrier.

Notre FDSEA travaille depuis plus de 10 ans sur ce dossier du loup, non seulement par la défense des éleveurs, mais aussi par un travail de « conscientisation » des acteurs de l’économie locale (offices de tourisme, élus locaux, etc…)
Avec le soutien de Jean-Michel Lemétayer, une rencontre de travail constructive a eu lieu le 13 mars à Annecy avec le Ministre Jean-Louis Borloo.
Sans doute à la veille d’obtenir des avancées, certains responsables (?) syndicaux et politiques ont tenté de déstabiliser l’unité présentée par la profession agricole autour de la FDSEA, des JA, de la Chambre d’Agriculture, du syndicat ovin et du syndicat caprin.

 Ils en sont pour leurs frais puisque la FDSEA, sur décision de son Conseil d’Administration, organise un grand rassemblement le 18 avril à Thônes.

… Une fois encore nous regrettons vivement le comportement lâche visant à diviser la profession agricole et à l’affaiblir…
Nous remercions toutes les FD qui nous ont apporté leur soutien. »

Avec nos cordiales salutations,
Le Président,
Christophe Leger

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Réforme territoriale: André Vallini en débat demain à Voiron

André Vallini , Président du Conseil général, Député de l’Isère et membre du Comité Balladur sur la réforme des collectivités territoriales sera l’invité du Conseil de développement du Pays Voironnais pour participer au débat : « Quelles collectivités territoriales pour demain ? », jeudi 2 avril à partir de 18 heures à l’amphithéâtre du Creps à Voiron.

En octobre dernier, André Vallini a été nommé par le Président de la République membre du Comité Balladur sur la réforme des collectivités territoriales comprenant onze membres dont trois autres parlementaires, Gérard Longuet, Pierre Mauroy et Dominique Perben, mais aussi des historiens, économistes, universitaires, et des hauts fonctionnaires.

Ce Comité présidé par Edouard Balladur, ancien Premier ministre, a été chargé par Nicolas Sarkozy de proposer une réforme des collectivités locales en vue de leur simplification, de la clarification de leurs compétences et de la modernisation de la fiscalité locale.

Le 5 mars dernier, les membres du Comité Balladur ont remis à Nicolas Sarkozy, vingt propositions pour la réforme territoriale.

André Vallini les présentera jeudi soir au CREPS.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Pour FNE, l’E10 est “un mauvais poisson d’avril”

A compter d’aujourd’hui,  1er avril 2009, les automobilistes pourront se servir en SP 95 – E 10 . Malgré la multiplication des rapports (FAO, OCDE, Commission européenne..) sur les dangers des agrocarburants, la France a choisi de prendre de l’avance sur les objectifs européens en distribuant un carburant que l’Allemagne vient d’interdire.

Pour Sébastien Genest, président de FNE (France Nature Environnement) : « L’E 10 n’a rien de bio ! Les sénateurs viennent d’ailleurs d’inscrire dans la loi l’expression « agrocarburant » en lieu et place de « biocarburant ». Utiliser des plantes alimentaires pour remplir l’estomac des voitures, plutôt que celui des Hommes ne permet pas de répondre aux dérives de l’agriculture intensive et à la faim dans le monde… »

E 10 : un mauvais poisson d’avril

Arnaud Gossement, porte-parole de FNE ajoute : « En pleine semaine du développement durable, autoriser l’E10 un 1er avril relève d’une mauvaise blague. L’E 10 n’est bon ni pour la planète, ni pour le portefeuille. L’ E10 coûtera sans doute le même prix que le SP 95 actuel mais il en faudra davantage pour rouler autant… En réalité, l’E 10 est une offre inutile à une demande inexistante, le tout pour un résultat négatif ».

Pour FNE, le développement des agrocarburants pose un problème éthique majeur : un plein de 4×4, c’est 250 kg de céréales, soit la ration d’un homme pendant un an. France Nature Environnement rappelle que plus de 850 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Des fonctionnaires au champ?

La Coordination rurale indique que la Commission européenne a anticipé sur le 1er avril et son lot de gags,  avec une annonce  qui est pourtant tout ce qu’il y a de plus officiel : à partir de 2010, un séjour dans une exploitation agricole va être mis en place pour les fonctionnaires de la Direction Générale de l’Agriculture et du Développement rural de la Commission (sillon38 avait relayé cette information le 18 mars ).

Le but de l’opération est de confronter ces fonctionnaires au quotidien, à la réalité agricole y compris aux réglementations que subissent les agriculteurs. Commentaire de la Coordination rurale: « Il reste à espérer que quelques travaux physiques leur facilitent la rédaction d’un rapport où enfin le bon sens aura pris la place de la technocratie ».

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Le poisson du jour

poisson-davril.jpg

Un silure pour sillon38. Ca n’a rien de drôle mais c’est notre poisson du jour, de première fraîcheur, avec la complicité de deux pêcheurs anonymes que nous remercions de leur participation involontaire à cette publicité aquatique. Pour un journal en ligne, ça s’impose! Toute plaisanterie mise à part, merci de lire sillon38.com, le journal du monde rural, et de le faire connaître. Les annonceurs sont les bienvenus.

Catégorie sillon38Commentaires fermés

DPU 2009: les JA pas contents

A l’annonce des arbitrages pour la campagne DPU 2009, Jeunes Agriculteurs dénonce le saupoudrage du ministère de l’Agriculture et de la Pêche dans l’attribution des DPU issus de la réserve, estimant « qu’une fois de plus, les jeunes agriculteurs font les frais de ces nouvelles priorités ».
Dans un contexte économique et social rempli d’incertitudes et alors que l’avenir s’annonce difficile pour l’installation des jeunes agriculteurs, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche persiste dans le « saupoudrage », en décidant d’attribuer les DPU issus des réserves nationale et départementales à des filières spécifiques, remettant en cause la priorité aux jeunes agriculteurs.
Rappelons qu’en 2005, la réserve avait comme objectif de soutenir en priorité les jeunes agriculteurs, faiblement dotés ou n’ayant pas pu récupérer les DPU lors de leur installation. Une priorité qui est aujourd’hui officiellement remise en cause ! Jeunes Agriculteurs souhaite en effet conserver les marges de manœuvre de la réserve afin de réduire pour les jeunes installés (ou en phase d’installation) l’impact du prélèvement prévu en 2010 dans le contexte du Bilan de santé de la PAC.
Déjà des effets négatifs sur les projets d’installation

« L’ouverture à des programmes supplémentaires annoncée pour 2009 ne fait qu’éloigner les réserves de leur objectif initial », regrette William Villeneuve, président de Jeunes Agriculteurs : «Cet arbitrage n’est pas le bienvenu dans un contexte où les orientations du bilan de santé de la PAC rendent plus vulnérables les jeunes. Sur le terrain, les candidats au métier d’agriculteur voient déjà leurs projets directement remis en cause du fait de l’annonce du Bilan de santé et des taux de prélèvement affichés, certains Plans de Développement de l’Exploitation ne correspondant plus aux critères.»
Jeunes Agriculteurs considère que l’installation doit plus que jamais rester la priorité dans l’attribution de DPU issus des réserves nationale et départementales, et va adresser un courrier dans ce sens à Michel Barnier.

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2009
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+