Archive | 28 avril 2009

« Le pastoralisme doit être préservé »

Alors que la prochaine transhumance approche, le Plan Loup 2009 du Ministère de l’Ecologie et du Ministère de l’Agriculture, en cours de finalisation, est insuffisant et surtout inéquitable pour les éleveurs. Tel est l’avis des JA et de la FNSEA. Ils l’explicitent dans un communiqué:

« Tout d’abord, la suppression du « forfait éleveur-berger » va diminuer le niveau d’accompagnement des éleveurs qui ont des troupeaux trop petits pour l’embauche d’un berger salarié. Cette mesure met en péril la diversité des tailles de troupeaux transhumants, qui sont les garants de la vitalité de tous les espaces d’estive.

Ensuite, comme la population de prédateurs augmente et que le territoire du loup s’étend, il est plus que jamais nécessaire que la population de loup soit gérée, de façon raisonnée et effective, tout au long de l’année. Le pastoralisme doit être préservé !

Le pastoralisme est une activité agricole indispensable à nos montagnes. Au-delà du tissu économique et social qu’il maintient sur les territoires, il est aussi le gardien de la préservation de nos paysages ».

Catégorie pastoralismeCommentaires fermés

Lichen au travail: extraordinaire!

Le beau temps est revenu sur les hauts plateaux du Maroc Oriental. Tout est prêt pour que Lichen et Ahmed Fadra, le berger apprennent à travailler ensemble.

Lichen, son berger apprivoisent le troupeau.

Les 200 brebis et quelques caprins sont dans un enclos fermé. Le berger et Lichen font encore plus ample connaissance.

Il la mène tenue en laisse et la chienne avance, sans souci. Il donne des ordres, en français à Lichen qui les exécute sans hésiter.

Bien entendu, les brebis, de race benni guil, se posent des questions…. Mais très vite elles comprennent que Lichen est là pour les diriger.

Ce n’est pas la même chose en ce qui concerne les caprins. Un bélier chargera à plusieurs reprises. C’est peine perdue. Lichen le ramènera à la raison.

Lichen sera ensuite détachée et impressionnera tout son monde: humain et animal… « Elle fait un boulot extraordinaire » , dira Abdérahmane Mejdoubi

Pendant de longues minutes, le troupeau sera amené dans les quatre coins de l’enclos, au bon vouloir du berger.

La leçon se passe bien et il est inutile de la poursuivre davantage ce matin.

Et maintenant ?

C’est avec un petit pincement au coeur qu’on laisse Lichen à ses occupations. Pendant plusieurs jours, le berger, qui sera rejoint par un autre berger qui parle français, et Lichen continueront à travailler ensemble, dans l’enclos. Ensuite, l’ apprentissage se poursuivra, de façon progressive, à l’extérieur, avant que la chienne et les bergers mènent le troupeau naturellement.

Jean-Marie Davoine est confiant: « Le berger est de bonne volonté. Lichen est une chienne docile, intelligente. Elle sera suivie par un docteur vétérinaire, tout a été mis en oeuvre pour que cette première expérience soit une réussite. Nous aurons souvent des nouvelles de Lichen et si souci il y a, on a vite fait de traverser la Méditerranée… »

Des nouvelles que nous vous donnerons régulièrement sur sillon38.com

Catégorie alpagesCommentaires fermés

Travail saisonnier: la Région à l’écoute

En novembre dernier, la Région Rhône-Alpes lançait un service d’information unique en France dédié aux saisonniers du tourisme et à leurs employeurs : « questionSaison ».

Grâce à un portail Internet : www.questionsaison.fr et à un numéro azur* (08 10 69 00 50), ce service permet d’identifier leurs besoins sur les problématiques liées à l’activité touristique
saisonnière, et de les orienter vers les bons interlocuteurs.

Depuis la mise en ligne du site internet, près de 10 000 personnes ou entreprises ont bénéficié de ce nouveau service, permettant de faciliter les démarches pour le travail en saison.  L’emploi saisonnier, le logement et le droit du travail sont les principaux thèmes des questions posées et des visites effectuées depuis l’ouverture du service. L’objectif est également de sensibiliser les saisonniers à d’autres sujets, tels que la santé et la formation.

Coordonné par la Région Rhône-Alpes depuis 2007, ce projet est le fruit d’une large concertation avec l’ensemble des acteurs de la saisonnalité (services de l’Etat, partenaires sociaux, collectivités territoriales, acteurs locaux et espaces saisonniers rhônalpins).  Plus de 50 partenaires sont mobilisés pour construire et alimenter tout au long de l’année une base de connaissance régionale unique à partir de leur expérience du terrain.

Représentant plus d’un quart des emplois, la saisonnalité est une réalité de l’activité touristique en Rhône-Alpes. Or, il existe dans ce secteur de véritables difficultés, notamment en matière de conditions de vie et de travail. L’accès à une information de qualité est souvent compliqué pour les saisonniers qui font face à des obstacles récurrents dans leurs démarches : couverture sociale, accès aux soins, parcours professionnel, pluri-activité … « questionSaison » a été crée, dans le cadre du Plan régional de la Saisonnalité dans le Tourisme, pour répondre à cette problématique.

Avec « questionSaison », la Région Rhône-Alpes et ses partenaires décloisonnent l’accès à l’information des saisonniers et de leurs employeurs, relevant le défi d’une saison touristique réussie !

* Ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h, prix d’un appel local

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Manger du porc ne présente aucun risque

Le ministère de l’Agriculture rappelle que la France n’importe pas de porcs vivants ni de viandes depuis le Mexique. La grippe qui sévit actuellement au Mexique, bien que d’origine porcine, n’est pas une maladie d’élevage. La consommation de viande de porc est sans risque. En revanche face au risque de pandémie et de transmission d’homme à homme, les pouvoirs publics se concentrent sur les mesures de santé publique.
La mobilisation justifiée ces dernières 48 heures autour de la grippe mexicaine qui a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes à Mexico et dans sa région ne doit pas induire en erreur sur la nature purement humaine de cette maladie.

Le phénomène qui sévit actuellement au Mexique et aux Etats-Unis a été improprement appelé « grippe porcine ». La grippe porcine classique est une maladie bénigne qui circule largement dans la population porcine mondiale, sans provoquer de problème de santé animale, ni humaine. Dans le cas de la grippe mexicaine, il s’agit d’un nouveau virus qui contient des gènes de grippe aviaire et de grippe humaine qui lui donne de nouvelles caractéristiques de contagiosité et de dangerosité pour l’homme. On ne le retrouve pas dans les élevages, ni en France, ni d’ailleurs au Mexique.
Le consommateur français ne court aucun risque. La grippe ne s’attrape pas en mangeant de la viande mais par voie aérienne, d’homme à homme. Il n’y a donc aucun risque à consommer de la viande de porc ou à être au contact des élevages français. Par ailleurs, la France n’importe pas de porcs vivants, ni de viande porcine du Mexique.

La France fait partie des pays les mieux préparés à une pandémie grippale grâce à son dispositif de lutte contre la grippe aviaire en constante amélioration depuis 2006. Elle dispose de stocks conséquents de matériels et de médicaments et d’infrastructures préparés à ce type d’évènements.
La vigilance reste toutefois de mise. Il faut s’attendre dans les jours qui viennent à de nombreuses suspicions de grippe porcine en cas de troubles présentés par des personnes qui sont allées au Mexique ou dans une autre zone concernée.

Catégorie consommationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2009
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+