Catégorie | montagne

Nouvelle opération de nettoyage du Mercantour

Fort du succès des opérations conjointes avec Mountain Wilderness depuis 8 ans, le Parc national du Mercantour organise une 10 ème action de nettoyage, de très grande envergure, avec l’appui des communes de Valdeblore et Isola, des magasins Satoriz, la DIACT et les Régions PACA et Rhône-Alpes.

« C’est véritablement au dernier « gros point noir paysager » de tout le coeur du Parc national du Mercantour que l’on s’attaque en 2009. Ensuite, si la centaine de bénévoles y parviennent et que le temps est avec nous, le secteur de Haute Vésubie sera entièrement débarrassé des lignes barbelés », précise l’association.

Nettoyer la montagne de ses aménagements abandonnés (généralement d’origine militaire, héritages d’une histoire mouvementée dans le secteur frontalier avec l’Italie) est une opération à but non seulement
esthétique et sécuritaire mais aussi naturaliste : au-delà d’une virginité retrouvée, les cols et vallons sont ainsi rendus inoffensifs pour les randonneurs mais aussi pour l’abondante faune sauvage qui y séjourne.

Cette opération, qui entre parfaitement dans les missions d’un parc national, est le coeur de métier de l’association Mountain Wilderness, qui oeuvre depuis maintenant 9 années dans tous les milieux montagnards pour rendre leur naturalité aux sites. Demander et aider au démontage d’aménagements abandonnés est l’une des actions que mène l’association nationale de protection de la montagne, reconnue d’utilité publique.

Plus d’informations sur www.mountainwilderness.fr

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+