Catégorie | consommation

Face au succès, le réseau des AMAP doit se structurer

L’Alliance PEC Isère (Paysans Ecologistes Consommateurs) de l’Isère est une association qui défend l’agriculture durable, et particulièrement l’agriculture biologique. A ce titre, elle met en place et coordonne les AMAP (associations pour le maintien de l’agriculture paysanne) et participe à des actions de sensibilisation du grand public (stand, projections débat, conférences…). En juin, l’association a recensé 2000 paniers en AMAP, dont plus de 1000 livrés sur le territoire de la Métro (26 communes). En nombre de familles, l’augmentation est de l’ordre de 1,5 fois supérieure. D’où la nécessité d’une structuration du réseau pour mieux répondre à la demande.

La part d’exploitations en agriculture biologique (AB) est légèrement supérieure à 50 % (tendance confirmée au niveau régional).

C’est peu, remarque l’Alliance PEC Isère,  compte tenu des enjeux sur la santé, la qualité de l’eau, et la biodiversité. En effet, seule l’agriculture biologique certifiée reste un gage de confiance pour les consommateurs face à la multipilicité des labels. Du point de vue des ressources en eau potable, l’ »AB » apporte une solution directe en éliminant tous les pesticides de synthèse ; et à ce titre, quoi qu’il arrive, il y a une obligation de résultats (horizon 2015 pour la directive européenne sur l’eau).
Mais c’est déjà beaucoup car la démarche AMAP rassemble des producteurs diversifiés : une bonne part reconnaissent avant tout les principes de l’agriculture paysanne, c’est à dire à dimension humaine et autonome (dépendant le moins possible des subventions publiques). Dans de nombreux cas (ex. : éleveurs de montagne qui peinent à trouver du fourrage bio), il serait trop réducteur de confiner le réseau des AMAP au seul label. Le principe reste donc « ouvert » mais oblige l’Alliance à s’appuyer sur un système de garantie participative ( »SGP ») pour éviter certaines dérives.

Un label AB en AMAP?

Enfin, la question du label AB en AMAP est débattu au sein de l’Alliance PEC Rhône-Alpes, et le dernier vote a confirmé cette orientation « ouverte » pour l’ensemble du réseau. Le collectif reste ainsi garant des principes fondamentaux qui ont, il y a 15 ans, fondé l’Alliance : une écoute permanente et une dynamique complexe, intégrant des agriculteurs prêts à une logique de changement. Une telle attitude n’empêche pas l’Alliance, par son travail sur les AMAP, d’être impliquée indirectement dans la sphère marchande (ex. coût de l’adhésion pour les producteurs et les consommateurs).

Mais son action reste basée sur des idées militantes, débattues en réseaux associatifs, et elle est en cela totalement différente des autres initiatives qui créent de la valeur ajoutée autour du « produit panier ».

L’Alliance travaille donc sur la structuration du réseau des producteurs et des consommateurs en AMAP ; elle doit aussi prendre en compte l’accès de ce type de circuit court à des populations moins sensibilisées (les AMAP de Seyssinet et de Fontaine sont pionnières dans ce domaine).

site à consullter: www.alliancepec-isere.org/

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2009
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+