Catégorie | évasion

Lama: la campagne sur grand écran

La 16e édition du festival du film de Lama, en Haute Corse, se déroule du 1er au 7 août, en plein air, sous les étoiles. Son thème, depuis toujours, est la ruralité.

Fondée en 1994, par quelques habitants du village passionnés de cinéma, l’Association du Festival du Film de Lama, à but non lucratif, avait pour principal objectif l’organisation du Festival du film de Lama.
Ce festival n’est pas tout à fait comme les autres, c’est le cinéma de la campagne, c’est le cinéma à la campagne. Il a pour thème la ruralité, pour cadre le plein air. Les films proviennent en majorité des pays de l’Union Européenne : une vingtaine de longs métrages, inédits, en avant-première ou rarement diffusés, une compétition de courts, des documentaires, un regard sur la production corse, un focus sur une personnalité du cinéma (Claude Chabrol en 2004)…
Le festival, c’est aussi des programmes pour les enfants, des tables rondes, des conférences, des rencontres  professionnelles, des animations musicales… et la convivialité.
Il y a trois sites de projections en plein air : « La piscine » 700 places en pleine nature entre ciel et terre, « L’Ombria » 150 places, une placette entourée de maisons, « Le Mercatu » 100 places, en plein cœur du village, et une petite salle en intérieur, la salle des fêtes. Pour les colloques et conférences, le Festival s’installe dans « Le Stallo », superbes anciennes écuries remarquablement restaurées.
Une semaine de cinéma sous les étoiles…

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2009
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+