Archive | 09 août 2009

Charbon animal : Le périmètre de surveillance et de vaccination est étendu

A ce jour, le 7 août 2009, en Savoie, huit foyers de fièvre charbonneuse ont été confirmés sur les communes de Etable, La Table, La Trinité et Presle portant sur six élevages de bovins et deux détenteurs de chevaux .
Les animaux malades font l’objet d’un traitement antibiotique.
La vaccination est dorénavant mise en œuvre dans les foyers suspects et confirmés ainsi que dans toutes les exploitations de ruminants situées dans un périmètre constitué
maintenant de 17 communes.
Par arrêtés préfectoraux du 7 août 2009, six communes de Savoie et une commune de l’Isère ont été rajoutées à la liste précédente.

Ainsi dans les communes de :

ARVILLARD (73)
CHAMPLAURENT (73)
DETRIER (73)
ETABLE (73)
LA CHAPELLE BLANCHE (73)
LA CHAPELLE DU BARD (38)
LA CROIX DE LA ROCHETTE (73)
LA ROCHETTE (73)
LA TABLE (73)
LA TRINITE (73)
LE BOURGET EN HUILE (73)
LE PONTET (73)
LE VERNEIL (73)
PRESLE (73)
ROTHERENS (73)
VILLARD LEGER (73)
VILLARD-SALLET (73)

sont rendues obligatoires des mesures sanitaires de désinfection, de surveillance clinique et de limitation des mouvements des animaux présents, ainsi que la vaccination contre la fièvre charbonneuse, des animaux des espèces bovine, ovine et caprine présents ou introduits sur ce territoire.

En complément de ces mesures, les directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) de Savoie et d’Isère sont informées de tous les cas d’animaux suspects et recensent les personnes ayant pu être exposées afin de leur proposer le cas échéant une prise en charge médicale adaptée.

Il n’y a à ce jour aucun cas humain constaté.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Grêle: Poliénas et ses nuciculteurs touchés

Ce dimanche 9 août, un gros nuage noir situé à l’aplomb Poliénas, commune située sur le canton de Tullins, a déversé, vers 16 heures 30 ses grêlons qui avaient la particularité d’être, en majorité triangulaires. En quelques minutes l’ensemble de la commune était recouverte d’un tapis blanc.

Hélas les dégâts sont importants: quelques toitures endommagées mais surtout des noyeraies totalement sinistrées.

Annette Guichard Mahinc maire de la commune raconte : » en quelques minutes, les grêlons de toutes formes mais en majorité triangulaires ont haché les feuilles de noyers et les fruits sont touchés par plusieurs impacts. »

Les chiffres sont éloquents: la commune est concernée sur 85% de sa superficie. Les dégâts se portent sur les maïs, jardins, toitures, vergers et noyeraies.

René Ruzzin, agriculteur sur la commune a fait le tour des parcelles touchées.

Sur ces dernières, 30 à 40% des noix vertes sont au sol et sur celles qui sont restées accrochées aux arbres, 80 à 85% sont impactées à plusieurs reprises.
Elles ne seront pas commercialisables en noix de table.
Une quizaine de producteurs sont concernés par cette calamité.

Quant à la suite. » une déclaration, de perte de récolte en particulier, va être faite en préfecture. Le souci est que le risque de grêle est assurable mais l’assurance coute très cher et peu d’agriculteurs le sont… » a souligné madame le maire.

A noter que seule la commune de Poliénas a subi les assauts de la grêle.  » Les communes voisines ont eu de la pluie, forte, ou de la pluie mêlée à de la grêle et n’ont donc pas de sinistres ».

L’orage a duré une demi-heure environ.

Catégorie arboricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2009
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+