Archive | 17 août 2009

Concours départemental d’élevage 2009

Pour plus de détails et renseignements, rendez vous sur le site du concours: concourselevage2009.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Confédération paysanne Isère: bientôt la fête de rentrée

Cette année, la fête de rentrée syndicale de la Confédération Paysanne de l’Isère se déroulera sur deux jours, les samedi 29 et dimanche 30 août, à Annoisin-Chatelans, dans le Nord Isère.

Tout au long de ces deux jours, plusieurs animations sont prévues : visite d’une ferme en volailles et accueil pédagogique, buffet campagnard, lecture de contes paysans et soirée musicale le samedi 29 suivi le dimanche d’une visite d’une ferme en vaches allaitantes, de prises de paroles, d’un repas paysan et démonstration de chien de troupeau le dimanche 30 août.

Contact au bureau de la Confédération Paysanne : 04 76 09 26 05

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Contamination des raisins par les pesticides : faut-il s’inquiéter?

M. Louis Nègre (Alpes-Maritimes UMP) , dans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 18/06/2009, attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de la pêche sur un problème relaté par la presse récemment de contamination des raisins par les pesticides.

En effet, selon une enquête menée par cinq ONG dans cinq pays européens dont la France, 124 échantillons de raisins issus de l’agriculture intensive ont été analysés par un laboratoire allemand spécialisé afin de rechercher d’éventuels résidus de pesticides.

Il apparait que les résultats sont préoccupants. En effet, 100 % des 25 échantillons testés en France étaient contaminés, 44 % des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides, et 16% des échantillons dépassaient les nouvelles limites maximales de résidus européennes (LMR), limites légales qu’on ne doit pas dépasser.

De plus, des pesticides interdits d’usage dans toute l’UE ou dans le pays de production ont été retrouvés ! En effet, deux échantillons de raisins italiens contenaient de l’endosulfan, un pesticide interdit dans toute l’UE.

Il lui demande en conséquence ce qu’il compte faire en la matière et sous quel délai, sachant que la commission environnement du Parlement européen appelle à l’exclusion des substances classées CMR ou perturbatrices endocriniennes, afin que le consommateur ne les retrouve plus dans ses aliments.

Réponse du Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche publiée dans le JO Sénat du 30/07/2009 – page 1892

Les teneurs en résidus de pesticides dans les vins tels qu’observées, d’une part, dans l’enquête PAN-Europe et, d’autre part, dans une enquête du ministère chargé de l’agriculture entre 1990 à 2003 aussi bien au niveau national qu’européen sont dans la grande majorité des cas inférieurs aux limites maximales de résidus (LMR) fixées par la réglementation communautaire. Les LMR sont fixées de manière à ce que les niveaux d’ingestion en résidus soient bien en deçà des normes toxicologiques (DJA) définies pour les diverses molécules étudiées.

Le dispositif réglementaire phytosanitaire est sans cesse amélioré afin de garantir la sécurité de la santé publique. En 2006, par exemple, la mise en oeuvre de la réglementation européenne sur l’hygiène des aliments a rendu obligatoire la tenue d’un registre de traitement phytosanitaire.

Les conditions d’utilisation des produits et la conformité des produits au regard de la législation communautaire et en particulier en ce qui concerne spécifiquement le taux de résidus de pesticides dans les denrées alimentaires, font l’objet d’actions officielles de surveillance et de contrôle. Les infractions constatées sont susceptibles de sanctions administratives, judiciaires et financières du fait de la conditionnalité des aides allouées au titre de la politique agricole commune.

Suite aux travaux du Grenelle de l’environnement, il a été décidé d’aller encore plus loin en terme d’objectif opérationnel. Ainsi, le retrait des 53 substances actives les plus préoccupantes a été décidé. En outre, conformément à la demande du Président de la République, le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche a la charge d’élaborer le plan « Ecophyto 2018 », pour réduire de 50 % l’usage des pesticides si possible dans les dix ans.

Catégorie consommation, pollutionCommentaires fermés

Les emplois agricoles de la semaine

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

GAEC cherche un agent d’élevage bovin lait (H/F) pour assurer principalement la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Expérience demandée. CDD de trois mois à temps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL6-01

Drôme

Exploitation cherche un agent tractoriste viticole (H/F). L’agent sera à la fois agent tractoriste et agent de chai (au moment des vendanges). Il interviendra à tous les stades du cycle de la vigne et du sol. Il effectuera les travaux mécanisés, les réglages, l’entretien du matériel. Motivation et polyvalence indispensables. Formation ou expérience exigée. CDI tps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVI13-26

Drôme

Exploitation arboricole et viticole cherche un salarié polyvalent (H/F). Principales missions : taille des arbres fruitiers et de la vigne, conduite de tracteurs et encadrement des équipes de saisonniers. Formation agricole et expérience souhaitées. CDI tps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR61-26

Loire

Exploitante cherche un agent d’élevage ovin (H/F) en vue d’association à moyen terme. Une production secondaire d’élevage bovins viande est également en place. La conduite de tracteur est indispensable. Autonomie et esprit d’initiative indispensables. CDI à tps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OOV11-42.

Rhône

Exploitation laitière cherche un salarié (H/F) pour effectuer les missions suivantes : traite des vaches, conduite du troupeau, alimentation et soins, travaux des cultures, conduite de matériel. Intérêt pour la génétique nécessaire. Expérience souhaitée et BAC agricole indispensables. Possibilité logement. CDD. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL5-69.

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme

Homme cherche emploi de chauffeur-livreur, préparateur de commande. Mobilité : Drôme. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Drôme

Femme cherche emploi d’agent de cultures légumières. Formation agricole et expériences en maraîchage. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA23-26

Hte-Savoie

Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier à temps partiel dans le secteur de la Balme de Sillingy. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL7-74

Loire

Femme cherche emploi d’agent de conditionnement. Expérience en production avicole. Mobilité : Loire. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI7-42

Loire

Homme cherche emploi d’agent d’élevage ovin. Expérimenté. Mobilité : Loire. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DOV3-42

Catégorie economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

FNE souhaite en finir avec la chrysomèle

Comme chaque été ou presque, le célèbre ravageur du maïs est de retour en Alsace et Rhône-Alpes. Pour lutter contre la chrysomèle, des épandages aériens de pesticides sont déjà prévus dans l’Ain. La FNE et  ses associations membres, Alsace Nature et la FRAPNA, réagissent.

Des chrysomèles ont de nouveau été détectées cette année dans l’Ain, en Savoie, Haute-Savoie et Alsace. Ce petit coléoptère originaire des Etats-Unis provoque des pertes de récolte significatives sur les cultures de maïs. La réglementation en vigueur impose sa destruction.

L’insecticide utilisé, la deltaméthrine, est peu sélectif : il est aussi toxique pour des insectes non ciblés tels que les coccinelles et les abeilles. Les traitements aériens sont toujours employés, bien que leur interdiction ait été actée dans Grenelle de l’environnement.

Pour Catherine Deséraud, Présidente de la FRAPNA Ain : « Les épandages aériens de deltaméthrine posent de graves problèmes de santé publique, les produits utilisés étant toxiques pour l’homme par inhalation, et la population étant mal informée. »

Michel Breuzard, Président d’Alsace Nature Haut-Rhin ajoute : « Ces traitements chimiques sont d’autant plus inacceptables qu’une alternative existe : la rotation des cultures. »

Pour Jean-Claude Bévillard, chargé des questions agricoles à FNE : « Ces infestations à répétition montrent bien les limites de notre système agricole actuel. Multiplication des invasions parasitaires, sur-consommation et pollution des eaux, menace pour les pollinisateurs, il est grand temps de remettre en cause une bonne fois pour toutes la monoculture de maïs. »

FNE et ses associations membres Alsace Nature et la FRAPNA demandent la promotion des alternatives agronomiques et l’application immédiate de l’article 31 de la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 qui prévoit l’interdiction des épandages aériens de pesticides.

_________________________________________

Une  pétition FNE est en ligne pour réduire de moitié l’usage des pesticides en France

http://www.fne.asso.fr/fr/actualites/petitions.html

Catégorie écologieCommentaires fermés

Elections des tribunaux paritaires des baux ruraux

ELECTIONS DES TRIBUNAUX PARITAIRES DES BAUX RURAUX (TPBR)

Le Préfet de l’Isère rappelle que les élections des assesseurs des TPBR et des membres bailleurs et preneurs des commissions consultatives paritaires départementales des baux ruraux sont fixées en janvier 2010 (arrêté du ministre de l’agriculture et de la pêche du 22 juin 2009).

Dans le cadre de la préparation de ce scrutin, il est procédé à l’établissement des listes électorales selon les modalités suivantes.

Pour avoir la qualité d’électeur, les personnes concernées doivent remplir les conditions ci-dessous (art. L.492-2 du code rural) :

· Etre de nationalité française, ou ressortissant d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’espace Economique européen ;

· Avoir dix-huit ans au moins à la veille de l’ouverture du scrutin, soit le 14 janvier 2010 ;

· Jouir de ses droits civils, civiques et professionnels ;

· Etre domicilié ou résider dans le ressort du tribunal paritaire de baux ruraux ou y posséder à titre de propriétaire, des biens immobiliers faisant l’objet d’un bail rural.

Les demandes d’inscription sur une liste électorale sont adressées au maire de la commune sur laquelle sont situés les biens immobiliers, et ce jusqu’au 31 août 2009.

L’inscription par lettre recommandée avec avis de réception est autorisée sous réserve d’y joindre les pièces requises.

La liste électorale est commune à l’élection des assesseurs des tribunaux paritaires des baux ruraux et à l’élection des membres des commissions consultatives paritaires départementales des baux ruraux, l’inscription sur les listes électorales vaut donc pour les deux scrutins.

Les listes électorales seront arrêtées par le préfet, pour chacun des trois tribunaux paritaires isérois (Grenoble, Bourgoin Jallieu, Vienne), le 1er novembre 2010, et feront l’objet d’une publication par voie d’affichage.

Catégorie monde ruralCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2009
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+