12-14 septembre: concours régional charolais

12-14 septembre: concours régional charolais

Le concours régional charolais est un moment très attendu pour les éleveurs de la race. il se déroule chaque année dans le cadre de la foire de Beaucroissant. voici tout ce qu’il faut savoir sur cet évènement.

La charolaise, 1ère race à viande au monde, connaît toujours une très grande popularité.

Dans le Sud Est sa progression est constante. Bien adaptée à notre région, on la trouve de partout, même dans les secteurs montagneux les plus escarpés.
La progression génétique est un travail assidu que les éleveurs s’emploient à conduire régulièrement au sein de leur exploitation. Les résultats attendus ne sont pas toujours au rendez-vous, la génétique n’est pas une science exacte… A force de persévérance et de ténacité on observe une évolution très positive d’année en année.
Le rendez-vous annuel, à Beaucroissant du concours régional charolais, est un moment privilégié. On peut ainsi mesurer les marges de progressions atteintes par les éleveurs depuis le précédent concours.
Les éleveurs sélectionneurs de Rhône-Alpes, ont à cœur de se retrouver pendant trois jours à ce concours. Ils bichonnent leurs animaux depuis plusieurs mois pour qu’ils soient au top le moment venu.
Chacun prend la mesure du travail accompli sur son élevage mais aussi des marges de progressions possibles pour franchir un nouveau palier.
Venant de l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire, la Haute Loire et le Rhône, 55 éleveurs présenteront cette année 160 animaux en concours pendant les trois jours de foire.

Un programme soutenu les 3 jours:

Tout d’abord l’arrivée des animaux s’échelonne sur la journée du vendredi. Toilettage et brushing sont les
préoccupation à l’arrivée pour que les animaux prennent leur belle parure pour le concours.
Les hostilités débuteront le samedi matin 12 septembre par le concours des reproducteurs mâles.

Les professionnels privilégient particulièrement la présentation des mâles, du fait de leurs masses musculaires toujours très imposantes, notamment dans les catégories des taureaux. Aussi l’acquisition d’un reproducteur est un investissement pour l’avenir du troupeau pour une durée de quatre à cinq ans. L’acheteur recherche celui qui apportera l’amélioration génétique recherchée dans son troupeau.

Connaître les performances de production, les aptitudes fonctionnelles, le potentiel squelettique et musculaire sont des atouts majeurs pour bien choisir son animal. Déterminer son choix en comparant plusieurs animaux sur le ring est un atout supplémentaire.


Le samedi après-midi sera consacré aux prix spéciaux des mâles.
La journée du dimanche 13 septembre sera réservée au concours des femelles
Le Lundi 14, aura lieu le concours de pointage des jeunes, la présentation des lauréats du concours et les remises des prix.

Les plus beaux spécimens de la race de notre région seront rassemblés sous un chapiteau de 1500 m².

Le concours cette année s’annonce à nouveau très haut niveau. Participer au concours Charolais du Sud Est  est une référence intéressante pour les sélectionneurs. Réunir les meilleurs reproducteurs de la région dans un concours de ce niveau est une grande fierté pour les éleveurs.
Le concours régional charolais Sud Est est la hauteur des plus grands rendez-vous annuel de la race en France. Associé à tous les exposants professionnels de l’agriculture présents à Beaucroissant, il est devenu essentiel et incontournable au sein de la célèbre foire visitée par un million de personnes.

Un concours de pointage pour les jeunes
Le concours de pointage d’animaux le lundi 14 matin est réservé aux jeunes étudiants de l’enseignement agricole de la région Rhône Alpes. Cette opération très formatrice, permet aux jeunes candidats de mieux appréhender la morphologie des animaux.
Le gagnant du concours est celui dont la note de pointage globale est  le plus proche de celle attribuée par un pointeur professionnel agréé.

Un espace professionnel:

Sous le chapiteau d’exposition des animaux 150 m² de stands seront occupés par des sociétés, partenaires de
l’élevage.
L’inter profession bovine « BEVIRALP » partenaire de la filière viande, présente sous le chapiteau  « AGRIVILLAGE  » (en face du chapiteau des animaux) , assurera la promotion de la viande les 3 jours. De
nombreuses animations et dégustation de viande bovine et ovine sont programmées.

Un espace restauration Charolaise pour les gourmets:

L’espace restauration charolais intégré à côté du concours d’animaux est un lieu très fréquenté des gourmets. Il fonctionne tous les jours à midi.  Les visiteurs peuvent ainsi déguster une très bonne
viande de bœuf charolais .  Ce lieu de rencontre, très convivial, réunit de plus en plus d’adeptes . Le temps d’un repas les échanges,  entre  producteurs  et consommateurs,  vont  bon train.  Le restaurant Charolais assure une promotion indéniable de la viande.
Du bœuf braisé, au bœuf Bourguignon et à la viande grillée chaque convive a le choix de savourer avec plaisir une viande juteuse et parfumée issue de génisses charolaises nées, élevées, engraissées et abattues en Isère.
Les éleveurs de la Fédération Charolais Sud Est ont à cœur de partager la passion de leur métier. Venez les
rencontrer.

Les qualités de la viande charolaise

En raison de son goût, de sa succulence, de sa tendreté, et parce qu’elle évoque un terroir, la viande
charolaise fait à l’évidence partie de ces aliments qui contribuent non seulement à l’alimentation, mais aussi
au plaisir de bien manger et de convivialité.

Elle est un élément indispensable de l’équilibre de la ration
alimentaire. Elle contient en effet un taux appréciable de protéines, substances azotées indispensables à la
construction et à l’entretien des tissus. C’est l’aliment qui apporte le moins de calories par gramme de
protéines. La viande fournit une importante quantité de fer facilement assimilable.

Le concours

Charolais Sud Est expose 160 animaux issus de huit départements (l’Ain, l’Ardèche, Les Hautes Alpes,
la Drôme, l’Isère, la Loire, la Haute-Loire et le Rhône).
Chaque syndicat effectue le tri des animaux dans son département. Ceux-ci sont choisis selon des critères stricts définis au préalable par la Fédération à savoir:
Ils doivent être identifiés individuellement avec deux boucles auriculaires selon la législation européenne en vigueur (sur une boucle, le numéro de l’élevage naisseur et sur l’autre le numéro national de l’animal à 10 chiffres.)
Ils doivent répondre aux conditions sanitaires définies dans un cahier des charges
Les animaux présentés en concours sont nés chez l’éleveur ou présents dans l’élevage depuis le 1er janvier de l’année du concours.
L’éleveur est adhérent à Bovins Croissance (service départemental de contrôle des performances des animaux.) Chaque animal doit avoir une généalogie connue.
Les reproducteurs mâles doivent avoir une croissance de 0 à 120 jours supérieur à 1000
grammes. Les taureaux quant à eux sont obligatoirement munis d’un anneau de sécurité au
museau .
Les opérations du jury sont assurées par un juge titulaire et un juge stagiaire issus d’une autre région
que Rhône Alpes. Cette année le jury est composé de deux éleveurs du Puy de Dôme.
Les animaux sont classés sur leurs qualités morphologiques, squelettiques ainsi que sur leurs aptitudes
fonctionnelles (la qualité des membres, de la tête, et leur démarche)

Un espace Ovins en partenariat

La filière ovine organise pour la quatrième année une exposition de 100 animaux issus de 10 races sous un
chapiteau implanté à côté de l’espace charolais.
Communiquer,  sur les différentes races ovines présentes sur le Département de l’Isère, la production et la valorisation de la viande, sont les objectifs de cette exposition.
Une animation se déroulera sur le ring de Charolais Sud Est ponctuellement les trois jours de la foire
lorsque qu’il  ne sera pas occupé par le concours de bovins et particulièrement tout le Dimanche après-
midi.
Le public pourra assister à des démonstrations de tonte de brebis et de travail de chien sur troupeau.
Une dégustation de viande sera proposée aux visiteurs sous le chapiteau ovin.

Animation sur le ring de Charolais Sud Est:
Samedi 13 de 13h 00 à 14h30
Dimanche 14 de 13h00 à 14h30
Lundi 15 de 14h00 à 17h.
Présentation des races exposées  -  démonstration de tonte -  Travail de chiens de troupeau

Programme des trois jours
vendredi 11 septembre: arrivée des animaux
samedi 12 septembre:
9 h00 à 12h00   classement de toutes les sections des mâles.
Prix d’honneur des veaux
12h00 à 13h00  Tombola de l’AJEC  : estimation du poids d’un taureau
13h00 à 14h30  Animation sur le ring par la filière ovine
15h00 à 17h00 Classement des sections taureaux
Prix d’honneur taureaux
Prix spéciaux des mâles
Challenges interdépartementaux des
mâles.
Prix AJEC
Dimanche 13 septembre:
9h 00 à 13h00 Classement de toutes les sections des femelles. Prix d’honneur
13h00 à 14h30 Animation sur le ring par la filière ovine
15h00 à 17h30 Prix spéciaux des femelles adultes, prix d’élevages.
Challenges interdépartementaux.
Lundi 15 septembre:
9h30 à 10h30 Concours de pointage des jeunes
11h00 à 12h10 Remise des trophées aux éleveurs
Remise des sabots d’Argent 2009
12h15 Remise des prix du concours de pointage
12h15 à 13h15 Tombola de l’AJEC : estimation du poids d’une vache
13h30 à 16h00 Animation sur le ring par la filière ovine
19h00 Départ des animaux

Animations et stands technique

Le catalogue officiel du concours et de vente de reproducteurs sera disponible sur place sous le chapiteau des animaux pendant les 3 jours.
Les techniciens des Chambres d’Agriculture, des coopératives d’insémination, de l’inter profession régionale bovine, des syndicats départementaux de la race et du Herd-Book Charolais, seront présents et à l’écoute des visiteurs.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8602 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

août 2009
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+