Catégorie | agriculture

Avec les JA de Rives-Voiron: passez un week-end à la campagne et régalez vous à la ferme!

Avec les JA de Rives-Voiron: passez un week-end à la campagne et régalez vous à la ferme!

Comme on l’a dit à plusieurs reprises, les jeunes agriculteurs du canton de Rives Voiron, organisateurs des finale départementale et régionale de labour, ont décidé de frapper un grand coup au niveau de la restauration.

On vous a longuement invité à venir sur le site de Rives découvrir le samedi soir la fameuse nuciflette. Recette à base de fromages: St Marcellin, Bleu du Vercors Sassenage et noix….

Pour le dimanche midi où 800 repas devraient être servis, les jeunes ont également  fait preuve de beaucoup d’originalité. Ils vont proposer un menu à base de boeuf cuit à la broche agrémenté du traditionnel gratin dauphinois.

Pour mettre en place la restauration ils ont fait appel à « la ferme ».

Partons à la  découverte de la ferme

Michel Gros était boucher traiteur aux Deux Alpes. Responsable du club de judo local, il organisait souvent des animations avec restauration dans les rues de la station. Un jour on lui souffle à l’oreille: » Pourquoi tu nous ferais pas une paella ». Pari tenu.  » On s’est retrouvé à 600 personnes! »

Dès lors, nous sommes en 1983, il se lance dans  la confection de repas de grande envergure.

camion

« Au début, ce n’était pas simple, on était mal outillés, mal équipés, sans confort mais nous étions encouragés par notre succès. Cela nous a permis d’investir dans un semi que j’ai transformé en véritable outil de travail. Il nous offre  également toutes les commodités.

 » Depuis les choses ont évolué, mes enfants ont pris la relève. La société, même si elle est connue sous l’appellation la ferme, est intitulée GSD. « Pour l’anecdote, sachez que le G vient de mon nom, Gros, le S et le D des prénoms de mes enfants. Celui de mon fils est Sébastien-Daniel et celui de ma fille: Sandrine-Dominique.

Parmi les faits d’armes des Gros, on peut citer leur présence sur le tour de France, en région Poitou Charentes » où on nous a demandé de faire cuire du boeuf pour assurer la promotion de la viande locale », la foire de Beaucroissant où les paellas géantes sont à elles seules une attraction…

A ceux-ci, on pourra rajouter les finales de labour, Isère et Rhône-Alpes.

« On nous a demandé de faire la nuciflette, c’est une première pour nous mais nous n’avons aucune crainte, vu les ingrédients qui composent ce plat, ça ne peut qu’être délicieux »

Par contre, la famille sera plus à l’aise pour le repas du dimanche midi. « On nous annonce 800 personnes. On va faire cuire 6 globes (cuisses) de boeuf charolais. Cuisses prises à partir de bêtes nées, élevées et abattues en Isère. L’avantage des cuisse étant que tous les morceaux sont bons et tendres.

Pour que les cuisses soient cuites à point, au feu de bois bien entendu, il faut douze heures.  » On les mettra en broche vers minuit et on les surveillera toute la nuit… On va donc passer une nuit blanche mais le sacrifice en vaut la chandelle!

On n’en doute pas et on peut dire qu’une fois de plus les absents auront tort!

Un rappel: les finales départementale et régionale de labour se dérouleront dans le cadre d’une animation intitulée un week end à la campagne. Celle-ci se déroulera ce samedi 5 et dimanche 6 septembre entre Rives et Beaucroissant.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8592 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+