Archive | 07 septembre 2009

Reprise d’une exploitation en Vals du Dauphiné

Offre N°: A380429

Offre n°429 Cession exploitation
Vals du Dauphiné
Localisation : L’ensemble est situé dans la petite région de Pont de Beauvoisin, en zone « de plaine », dans une commune de ~1 750 hab. et dans un secteur offrant de nombreux services de proximité. On y trouve tous les établissements scolaires sur place ou à moins de 10 Km. A 40 Km de Chambéry, 60 Km de Grenoble, 70 Km de Lyon, accès autoroute à 5 Km.
Contexte : L’exploitant, âgé de 57 ans, ne dispose pas de repreneur familial et envisage d’arrêter son activité (à partir de 2010 et sous réserve de ses droits à une retraite complète).
Exploitation : Grandes cultures et élevage
- Foncier : 75 ha dont ~47 ha de surface fourragère, ~27 ha de cultures (15 ha de maïs, 11 ha de céréales à paille). Le foncier est réparti sur 3 communes, 70 ha sur la commune du siège. ~12 ha sont en propriété familiale, les reste est en location (~25 propriétaires).
(~20 ha en verbal)
- Cheptel : 20 V.L. de race Holstein ( en moyenne annuelle) + génisses (tout est élevé)
126 000 l de références laitières, l’exploitant a demandé l’aide à la cessation laitière, les quotas seront à demander à la réserve si besoin
- Bâtiment d’exploitation : - anciennes écuries avec dépendances, constituant le corps de ferme, attenantes à la maison d’habitation
- un bâtiment faisant office de stabulation (situé à ~1 Km) ancien (en pisé)
les bâtiments ne sont pas aux normes concernant la directive « nitrate »
- Matériel : matériel de fenaison en propriété, récolte faite par ETA, fonctionne également par échanges de travaux. Petit matériel en CUMA
- Immobilier : la maison ne sera pas disponible, elle fait partie du corps de ferme.
il existe des logements locatifs dans les communes environnantes
/ possibilité de construire un bâtiment : à étudier (parcelles en propriété indivision)
Reprise : Potentiel :
- maraîchage : la région est un peu froide : toutes les productions ne seront pas adaptées au moins 25 ha sont labourables)
- petits fruits pour cueillette à la ferme
- autres productions végétales à réfléchir
- productions animales possibles sous réserve (ou dans bâtiment ancien)
Une réflexion communale est possible sur le devenir des exploitations agricoles actuelles, afin d’envisager un regroupement éventuel
Proposition de reprise
Foncier en location : montants moyens appliqués localement : entre 90 et 120 €/ha selon les parcelles, la moyenne de l’ensemble devrait être à moins de 100 €/ha (voir critères départementaux)
Il existe une parcelle proche des bâtiments actuels qui pourrait porter un bâtiment à construire, mais étant proche d’une habitation (moins de 50 m) il ne pourra pas s’y pratiquer d’activité d’élevage.
Bâtiment : à discuter (évaluation à faire si vente)
Contact : ADASEA de l »Isère
Nom : Isabelle AVOCAT
Tél : +004 76 20 67 39
E-mail : isabelle.avocat@adasea.net
Offre n°6736 Offre n°6736

Catégorie installationCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi en agriculture

Retrouvez d’autres offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

Exploitant cherche salarié, H/F, pour remplacement de 2 à 3 mois. Vos missions : principalement soin du bétail (traite et autres…) et travail dans les champs (ensilage, labours, semis et autres…). Petit déjeuner et déjeuner offerts. Logement possible.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL7-01

Drôme

Expl. (arboriculture + ail semence) recherche un agent agricole polyvalent pour effectuer les travaux liés à l’entretien et production du verger (abricots, pêches) : taille, mise en place du système d’irrigation, éclaircissage, récolte… : L’agent recruté réalisera également les activités liées à la prod. « ail semence ». Conduite de tracteur indispensable. Formation CAPA et/ou exp. souhaitée. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR52-26

Drôme

Expl. cherche un agent d’élevage avicole hors-sol expérimenté (H/F) pour réaliser les opérations techniques d’alimentation et de surveillance des volailles, ainsi que l’entretien des installations (connaissances simples en mécanique nécessaires). Savoir conduire les tracteurs serait un plus. Le poste peut évoluer vers un poste de responsable. Qualités indispensables : Motivation et implication dans le travail.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAV6-26

Isère

Groupement d’employeurs départemental cherche un agent arboricole (H/F). Vous assurerez auprès de diverses exploitations, toutes les activités liées à l’entretien et la production du verger (plantation, taille, éclaircissage et récolte). Expérience exigée en taille et conduite de matériel. Autonomie et esprit d’initiative indispensables. CDI à tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR4-38.

Savoie

Service de remplacement cherche un salarié (H/F) pour remplacer les agriculteurs sur les exploitations. Missions : traite et travaux courants de soins aux animaux. Possibilité de logement. Compétence en transformation fromagère serait un plus. CDI à tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL6-73.

Retrouvez  d’autres  demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

Homme cherche emploi d’agent d’élevage. Mobilité : Ain.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL9-01

Loire

Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin lait. Expériences : conduite de matériel agricole, conduite de cultures, gestion du troupeau.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL15-69

Rhône

Homme cherche emploi dans la Loire. Etudie toutes  propositions dans les domaines suivants : technico-commercial, conducteur d’engins, mécanicien, chauffeur-livreur. Titulaire d’un BTS GDEA.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI13-69

Rhône

Homme cherche emploi d’agent d’élevage. Expérience en aviculture, élevage porcin, bovin viande et ovin. Maîtrise également la conduite d’engins. Mobilité : Rhône.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL7-69

Savoie

Homme cherche emploi en agriculture. Expériences saisonnières en viticulture et horticulture. Mobilité : Savoie.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO1-73

Catégorie economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Concours de labour: pourquoi pas le national?

C’est un Luc Tirard-Gatel épuisé, presque aphone mais heureux que nous avons rencontré le dimanche soir, en fin des hostilités.

« Organiser deux finales n’est pas chose aisée. On a du faire face à de nombreux imprévus mais je suis satisfait du déroulement des opérations. Il n’y a pas eu de couacs. je dirai même que tout s’est bien passé à tous les niveaux. Il a fait beau, les visiteurs ont répondu présents, la restauration a bien fonctionné ( il faut dire que les repas étaient excellents, NDLR) et je ne passe pas sous silence les compétitions qui se sont déroulées dans un bon esprit. A cela, il faut ajouter la valeur des candidats; de fait les concours ont été d’un très haut niveau. Les animations ont été nombreuses et variées. »

tirard

Organiser deux concours consécutifs demande une sacrée organisation

L’équipe du CCJA de Rives -Voiron est maintenant rodée et à la question : à quand une prochaine édition sur vos terres, Luc répond avec le sourire: « La prochaine fois, on organise dans la foulée le départemental, le régional et le national! »

Ironie mise à part, la discussion s’est portée sur la finale nationale: »  Bien sûr que l’on est capable d’organiser une finale nationale. Cela aurait un impact terrible pour notre département et son agriculture. Bien entendu, l’organisation n’est pas la même mais pourquoi ne pas relever le défi? »

Il a cependant été convenu qu’il faudra plus de mobilisation au niveau des bénévoles!

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Sécheresse: pas d’amélioration en Isère

Le Comité de Vigilance Sécheresse s’est réuni le mercredi 2 septembre afin d’actualiser le point sur l’état de la ressource en eau en Isère fait le 18 août dernier.

La diminution du débit des cours d’eau et la baisse du niveau des nappes se poursuivent, les orages ponctuels ne suffisant pas à faire remonter durablement les débits des cours d’eau.

De plus, aucune pluie significative n’est prévue dans les jours qui viennent.
Même si les prélèvements estivaux les plus importants sont terminés (fin de l’irrigation agricole), le comité a estimé que la situation préoccupante justifiait le renforcement des mesures de restriction.

sécheresse Isère

(photos Frédérick Pattou)

Au vu de l’avis du comité et de la situation, Monsieur le Préfet a décidé par arrêté de ce jour :

• le classement en « sécheresse aggravée » des bassins de gestion qui étaient en sécheresse avérée suite à l’arrêté du 18 août 2009,
• le passage en « risque de sécheresse » du bassin « Belledonne-Bréda »
• le maintien de la dérogation à l’interdiction d’arrosage des stades, des greens et départs des golfs prévue par l’arrêté cadre du 31 juillet 2007 sur les bassins de gestion en situation de sécheresse avérée et aggravée, en permettant celui-ci de 20h à 6h.                                                        


Sont classés en risque de Sécheresse Aggravée les bassins suivants :

Bièvre, Quatre Vallées , Chambaran-Galaure, Bourbre, Fure-Morge-Paladru, Varèze-Sanne, Chartreuse-Guiers , Affluents Rhône et Est lyonnais, Drac-Romanche, Vercors.

Sont classés en Risque de Sécheresse les bassins de gestion « Grésivaudan » et « Belledonne- Bréda ».

Les mesures de restriction

Dans les zones classées en Risque de sécheresse, elles consistent principalement à l’interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles, du remplissage des piscines à usage privé et du fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert ; ainsi qu’à l’interdiction, de 6h à 20h, de l’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, jardins d’agrément, golfs, stades et espaces sportifs ; enfin une réduction globale de 20% de l’irrigation agricole est imposée.

Dans les zones classées en Sécheresse Aggravée, outre les restrictions des zones à Risque de Sécheresse, les mesures consistent principalement à l’interdiction de l’arrosage, y compris la nuit, des pelouses, espaces verts publics et privés (y compris les espaces floraux), jardins d’agrément, golfs (hors green et départs), espaces sportifs, et à l’arrêt total de l’irrigation agricole. L’arrosage des stades, des greens et départs de golf est interdit de 6h à 20h.

Ces limitations ne sont pas applicables aux prélèvements réalisés dans le Rhône, l’Isère, le Drac, la Romanche et leurs nappes d’accompagnement. Il est toutefois rappelé que quelque soient les secteurs, les prélèvements en eau superficiels sont interdits si le débit du cours d’eau est inférieur au 1/10ème du débit moyen interannuel.

L’arrêté complet est disponible sur les sites Internet de la préfecture et de la DDAF :

http://www.isere.pref.gouv.fr

http://ddaf38.agriculture.gouv.fr

Par ailleurs, l’arrêté du 19 août 2009 portant mesures de prévention contre les incendies est maintenu.

Catégorie hydrauliqueCommentaires fermés

Fête du fromage à Sassenage: un franc succès

On l’a souvent dit et écrit, le bleu du Vercors Sassenage est honoré, de façon officielle deux fois dans l’année. Un fois sur le Vercors, durant l’été et une fois à Sassenage le premier week end de septembre.

C’est donc au coeur de Sassenage que vient de se dérouler la 22 ème fête du fromage et ses produits du terroir. Les milliers de visiteurs ont pu découvrir une gamme complète de produits du terroir, de la France mais également d’Allemagne. Ils ont pu également déguster des mets à base de Bleu comme des ravioles, des escargots…. et se restaurer en choisissant soit une Vercouline soit une Thioline.

Diverses animations ont agrémenté ces deux jours dont le fameux bal du samedi soir.

sasse 4

Retour sur cette fête organisée par la confrérie du Bleu du Vercors Sassenage en images….

sasse 1

Philippe Thiault, président de la confrérie accueille Yannick Belle, conseiller général et Christian Coigné, maire de la commune. Celui ci se bat pour que le mot Sassenage soit bien accolé au Vercors dans l’appellation du Bleu

sasse 3

Comme d’habitude, la fête a connu un franc succès. Il faut dire que la convivialité était de mise.

saase 2

Quoi de plus agréable que d’être accueilli par nos bonnes belles dedeuches…

sasse 7

L’animateur GIGI en grande conversation avec Franck Masson. Viticulteur à Chapareillan il nous promet une récolte exceptionnelle.

sasse 9

On reconnait au centre Xavier, producteur d’escargots. Un fidèle de la foire qui a failli nous faire une infidélité à cause d’un grave accident. Les membres de la confrérie et tous ses amis ont été très heureux de le retrouver en …pleine forme.

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtesCommentaires (2)

La relance passe par la Grande Chartreuse

La relance passe par le monastère de la Grande Chartreuse dont la remise en état des toitures et des planchers du bâtiment de la porterie s’imposait. Albert Dupuy, préfet de l’Isère, a visité le chantier mercredi 2 septembre.

Le plan de relance qui permet en Rhône-Alpes, le financement de 225 opérations pour un montant de 365 millions d’euros a donné une forte impulsion au programme de restauration de monuments historiques mené par la Direction régionale des affaires culturelles Rhône- Alpes : 19 chantiers vont pouvoir ainsi être lancés, accélérés ou achevés dont 4 en Isère.

Gde ChartreuseParmi ces quatre opérations de restaurations, figure le monastère de la Grande Chartreuse dont les bâtiments datent pour la plupart de la reconstruction intervenue après l’incendie de 1676.

Les couvertures du monastère qui représentent une surface de 4 hectares ont été refaites à plusieurs reprises. Toutefois, cet ensemble souffre beaucoup des rigueurs du climat, et une partie des couvertures se trouve aujourd’hui en très mauvais état, malgré un entretien régulier.

Une étude a permis d’une part de dresser un bilan complet de l’état des toitures et d’autre part de définir un important programme de remise en état dont la mise en œuvre devrait s’étaler sur plusieurs années.

Ainsi, les tranches de travaux précédentes, réalisées entre 2003 et 2006, ont porté sur les toitures de certains bâtiments des obédiences, sur les deux clochers de l’église, sur le vivier et sur la glacière pour un montant de 1 375 000 € TTC. En 2003-2004, des travaux de consolidation ont été réalisés sur les planchers du bâtiment des étrangers, attaqués par la mérule.

Le présent projet porte sur la remise en état des toitures et des planchers du bâtiment de la porterie qui se compose de trois pavillons principaux. Ces travaux ont été scindés en trois tranches fonctionnelles pour un montant global de 1 350 000 € TTC. La première tranche  (400 000 €) concernant le pavillon Est a été réalisée en 2008. L’opération actuelle financée au titre du plan de relance concerne le pavillon central pour un montant de 500 000 €. Cette opération a démarré début avril 2009 et devrait se terminer fin novembre 2009.

Catégorie patrimoineCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+