Catégorie | parcs

La Chartreuse va accueillir le congrès des PNR

La Chartreuse accueillera le congrès national des Parcs naturels régionaux (au nombre de 46) le 30 septembre, 1er et 2 octobre prochain. Un évènement d’ampleur nationale qui se déroulera à Voiron et Saint-Laurent-du-Pont. Plus de 800 personnes attendues._logo_congres_parcs

Au cours de ces trois jours, les 800 participants seront accueillis par les communes, les acteurs et les professionnels du tourisme, qui auront à cœur de leur faire découvrir les ressources, les patrimoines culturels et naturels et les saveurs du massif. Plus de 14 circuits de découvertes, répartis sur toute la Chartreuse, viendront agrémenter les ateliers des congressistes afin de leur faire découvrir et valoriser les initiatives du territoire.

Ce congrès sera aussi l’occasion d’un moment de convivialité nourri d’animations ouvertes à un plus large public. Les communes d’accueil du congrès, Voiron et Saint-Laurent-du-Pont, seront au cœur de l’évènement.

Au programme : mercredi 30 septembre et jeudi 1er octobre, Saint-Laurent-du-Pont sera le lieu d’expositions, de représentations de ciné-concerts amateurs et d’espaces d’échanges où seront présentés les innovations des Parcs et les initiatives du territoire.

La ville de Voiron accueillera quant à elle la clôture du congrès, vendredi 2 octobre, où sera proposé toute la journée un marché des producteurs des Parcs naturels régionaux de la Région Rhône-Alpes sur le Mail.

Les 46 Parcs naturels régionaux vous donnent donc rendez-vous lors de ce congrès pour découvrir toutes leurs richesses.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+