Archive | 17 septembre 2009

Prédations en alpages: quelques données statistiques

Pour répondre à Grognon59 qui estimait, à la suite du bilan 2009 des prédations sur les alpages de l’Isère (publié sur sillon38), qu’il serait utile d’avoir des éléments de comparaison par année, voici quelques données fournies par la DDAF 38. Mais il n’est  pas  simple d’en tirer des conclusions. On peut toutefois affirmer que le nombre de contrats d’aides à la protection des troupeaux est en progression régulière puisqu’il est passé de 43 en 2004 à 75 en 2009.

Dispositif d’aide à la protection des troupeaux (1)

tableau1DDAF

(1) le dispositif est en place depuis 2004

Constats d’attaques sur troupeaux domestiques (1) (2)

tableau2DDAF

(1) Il ne s’agit que des constats où la responsabilité du loup n’a pas été écartée, sans qu’elle soit forcément avérée.

(2) Les barêmes d’indemnisation ont été rehaussés en 2005, notamment au niveau des pertes indirectes et pour mieux prendre en compte les animaux disparus.

Commentaire de la DDAF 38 :

La comparaison des deux tableaux ne peut pas être faite dans la mesure où :

a) d’une part des attaques se produisent sur des troupeaux n’ayant pas contractualisé le dispositif d’aide à la protection,

b) d’autre part des éleveurs contractualisent dans des zones non touchées par la présence du loup pour anticiper.

Les conditions météorologiques (brouillard) influent énormément sur la fréquence d’apparition des attaques (exemple 2007).

Catégorie loupCommentaires fermés

78 500 exploitants destinataires de l’ICHN

78 500 exploitants sur les 100 000 ayant déposé une demande ont reçu, sur leur compte bancaire au 15 septembre, l’acompte de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels. Ces premiers paiements s’élèveront à 353 millions d’euros.

Dans les jours qui viennent, des versements complémentaires interviendront pour les autres dossiers.
En 2008, l’acompte avait été versé à 72 500 exploitants pour un montant de 306 millions d’euros. Les progrès ont pu être réalisés grâce au travail coordonné des directions départementales du ministère et des services de l’Agence de Services et de Paiement (ASP).
L’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) est une aide annuelle versée aux exploitants en zone défavorisée, notamment en zone de montagne. Elle a pour objectif de compenser les surcoûts liés aux difficultés d’exploitation dans ces zones. Elle joue un rôle majeur dans l’occupation du territoire car elle favorise le maintien d’un tissu d’exploitations agricoles de taille modeste dans des zones difficiles, contribuant à un développement rural harmonieux.
En outre, l’année 2009 se caractérise par une revalorisation sensible de l’aide apportée aux agriculteurs concernés. En effet, le montant de l’aide a été augmenté pour les 25 premiers hectares de 5%, portant ainsi la majoration à 40% en zone de montagne et 35% en zone défavorisée simple et de piémont.
L’ICHN est une mesure qui bénéficie d’un cofinancement européen (fonds européen agricole de développement rural- FEADER) dans le cadre du programme de développement rural pour la période 2007-2013.

Catégorie agriculture, montagneCommentaires fermés

Concours national de labour: Rhône-Alpes à l’honneur

Les représentants de la région Rhône-Alpes qui se sont qualifiés pour la finale nationale lors du concours régional qui s’est déroulé à Beaucroissant ont brillé.. En effet, ils ont obtenu deux médailles d’argent.

Les représentants de la région étant deux concurrents de l’Ain.

En labour en planche, Bertrand Landré, a pris une excellente deuxième place, battu de justesse par l’Alsacien Alain Rinckel.

Jérôme Maure a lui également pris la deuxième place dans la catégorie labour à plat. Il a du céder la première place à David Eyrichine, issu du Massif central.

A noter que la finale nationale s’est déroulée sur l’ancien aéroport de Lure, à Malbouhans. Un évènement organisé pour la première fois en Haute-Saône.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les producteurs de porcs déçus

La fédération nationale porcine (FNP) , dans un communiqué, estime que le ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture continue à ignorer la crise porcine: »Bruno Le Maire a prononcé au SPACE un discours décevant pour les producteurs de porcs. Certes le doublement de l’aide de minimis pourrait ouvrir quelques opportunités mais les 30 millions d’euros à partager pour l’ensemble des filières d’élevage constitueront au mieux un saupoudrage d’aide inefficace.
Il réserve sa réponse aux questions de distorsions de concurrence sur la main d’oeuvre au seul secteur des fruits et légumes alors que la filière porcine souffre d’un désavantage concurrentiel avec l’Allemagne, extrêmement conséquent.
Plus globalement, le Ministre a affirmé que la compétitivité n’est pas un « gros mot » maisil n’apporte pas la moindre ouverture sur le 44 tonnes, les restructurations des élevages, les OGM, …
Le Ministre a également rappelé les efforts faits par l’agriculture vis-à-vis de l’environnement. C’est fort sympathique et tout à fait légitime mais cela n’apporte aucune amélioration au niveau des dossiers « Installations Classés », si pénalisants pour la production porcine.
Renvoyer à la Loi de Modernisation de l’Agriculture des décisions qui pourraient être réglées par de simples décrets ne peut que décevoir les producteurs de porcs en crise depuis plus de deux ans ».

Catégorie porcinsCommentaires fermés

Recherche bâtiment agricole

« Recherche bâtiment Agricole (Grange en pierre, bâtiment d’élevage…) de 100 à 200 m² (sol béton).

Avec un branchement EDF, EAU et un sanitaire. incluant un petit local pour y mettre un PC et une imprimante.

Avec accès possible pour Poids lourds. Dans un rayon de 5 à 45 km de Grenoble.

Pour stockage d’insectes en boite pour l’alimentation animale.

Contact : 06 63 53 56 58   ou antoine.garault@france-insectes.com »

Catégorie petites annoncesCommentaires fermés

Lait: pour l’EMB, un producteur sur deux est en grève

L’European Milk Board, après son action le 15 septembre à l’occasion de l’inuguration du Space, souligne dans un communiqué que  le démarrage de la grève du lait dans les autres pays européens a fait rebondir la motivation des producteurs français : « C’est  désormais un producteur sur deux qui est en grève ! »

L’EMB poursuit: « Suite à ce coup d’éclat (celui du Space- NDLR), J.-M. Lemétayer avait promis une réunion de concertation pour demain matin, cette réunion vient d’être annulée, preuve une fois de plus de son sens bien particulier du dialogue. Mauvaise foi également du côté des laiteries, qui communiquent sur des chiffres honteusement tronqués : elles se gardent bien de préciser qu’elles font venir en masse des camions de lait depuis l’Espagne ou l’Allemagne.

Un cargo chargé de poudre de lait serait même en train d’accoster en Bretagne. Et elles osent dire qu’elles fonctionnent normalement !!! La dynamique européenne est forte : un producteur sur trois en grève en Allemagne, un sur deux en Belgique, forte participation également en Suisse, des grévistes en Italie, en Autriche, au Luxembourg.

Ce soutien, ainsi que la vigilance des grévistes postés aux frontières, va bientôt rendre ces tours de passe-passe inutiles et ramener les laiteries à la réalité. Peut-être ainsi arrêteront-elles également de faire pression sur les éleveurs grévistes : ceux-ci travaillent pour la survie de toute la filière lait européenne, elles devraient les appuyer au lieu de les menacer de sanctions !

Des représentants de l’EMB, dont Daniel Condat pour l’OPL et Jacques Fouillet pour l’APLI, étaient reçus hier par la Commission agricole européenne pour défendre les propositions de l’EMB : les idées des producteurs en grève gagnent du terrain, même Mariann Fischer Boel (qui va par ailleurs quitter bientôt son poste) s’est dite timidement prête à étudier certains aménagements.

Le libéralisme forcené se fissure devant le bon sens des arguments de producteurs en grève, il faut poursuivre la pression, unis les producteurs vaincront ! Sur le terrain donc la mobilisation ne faiblit pas, les actions de dons de lait se poursuivent, ainsi que les réunions de mobilisation ».

Catégorie Union européenne, lait/produits laitiers, vie syndicaleCommentaires fermés

Les producteurs du Nord Isère épandent 40 000l de lait

Cette manifestation a été organisée en toute indépendance, hors des appareils syndicaux . Un bonne soixantaine d’éleveurs accompagnés de plusieurs tracteurs se sont rendus devant les portes de la sous préfecture de La Tour du Pin pour exprimer leur désarroi et surtout leur colère. On peut résumer cette manifestation en un slogan:

 » On va tous crever« .

Les revendications des producteurs de lait sont la revalorisation des cours. ils souhaitent que le prix du lait oscille entre 350 et 400 euros la tonne alors qu’il est aujourd’hui de 240 euros. Les producteurs annoncent travailler à perte..

Les producteurs ont déversé 40 000 litres de lait dans un champ proche de La Tour du Pin, distribué du lait à l’entrée des grandes surfaces et offert en cadeau au sous préfet trois veaux « qui valent zéro » a indiqué René Thuroz, responsable des producteurs de lait indépendants.

A noter que ce mouvement « grève du lait » s’amplifie et les images de dizaines de milliers de litres de lait déversés dans les champs de plusieurs pays européens ont choqué de nombreuses personnes. Vont elles faire réagir nos technocrates?

Catégorie agriculture, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Noix de Grenoble: récolte à partir du 25 septembre

L’arrêté fixant le début de secouage et de récolte de la noix de Grenoble AOC est fixé au vendredi 25 septembre.

Rencontré à la foire de Beaucroissant, au stand de Coopénoix, Pierre Gallin-Martel, président de cette structure est optimiste sur la prochaine campagne.

 » Elle semble correcte, bonne même. Au niveau des aléas climatiques, ceux-ci se limitent à quelques orages de grêle très localisés, dans le secteur de Poliénas, Chantesse par exemple. La sècheresse se ressent sur les plateaux, en zones non irriguées. Une sècheresse qui va influer sur la qualité, des cerneaux en particulier.

Les premières estimations font état, en globalité d’une récolte de qualité à tous les niveaux. »

A propos de la campagne de promotion qui va débuter début novembre, le président de Coopénoix en espère beaucoup « même si les retombées ne seront pas quantifiables. Les choses se mettent en place au niveau du nouveau fonctionnement du CING, cette campagne de promotion entre dans ce cadre. »

Bien entendu, nous avons abordé les suites de l’anniversaire de Coopénoix. » Il est digéré et on s’est vite remis au travail. C’est un évènement qui a marqué l’ensemble de la filière noix, certes, mais qui a dépassé ce cadre. On en tire tous une grande satisfaction. »

On  rappelle que Coopénoix vient de fêter son 80ème anniversaire.

sillon38.com souhaite une bonne récolte à l’ensemble des nuciculteurs de notre région.

Catégorie foire de Beaucroissant, nucicultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+