Catégorie | agriculture, montagne

78 500 exploitants destinataires de l’ICHN

78 500 exploitants sur les 100 000 ayant déposé une demande ont reçu, sur leur compte bancaire au 15 septembre, l’acompte de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels. Ces premiers paiements s’élèveront à 353 millions d’euros.

Dans les jours qui viennent, des versements complémentaires interviendront pour les autres dossiers.
En 2008, l’acompte avait été versé à 72 500 exploitants pour un montant de 306 millions d’euros. Les progrès ont pu être réalisés grâce au travail coordonné des directions départementales du ministère et des services de l’Agence de Services et de Paiement (ASP).
L’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) est une aide annuelle versée aux exploitants en zone défavorisée, notamment en zone de montagne. Elle a pour objectif de compenser les surcoûts liés aux difficultés d’exploitation dans ces zones. Elle joue un rôle majeur dans l’occupation du territoire car elle favorise le maintien d’un tissu d’exploitations agricoles de taille modeste dans des zones difficiles, contribuant à un développement rural harmonieux.
En outre, l’année 2009 se caractérise par une revalorisation sensible de l’aide apportée aux agriculteurs concernés. En effet, le montant de l’aide a été augmenté pour les 25 premiers hectares de 5%, portant ainsi la majoration à 40% en zone de montagne et 35% en zone défavorisée simple et de piémont.
L’ICHN est une mesure qui bénéficie d’un cofinancement européen (fonds européen agricole de développement rural- FEADER) dans le cadre du programme de développement rural pour la période 2007-2013.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+