Archive | 05 octobre 2009

Crise du lait : un groupe d’experts se penche sur la question…

Mariann Fischer Boel, Commissaire européenne à l’Agriculture et au Développement rural, a informé aujourd’hui les ministres de l’Agriculture, lors de la pause déjeuner, qu’un groupe d’experts sur le lait allait se mettre au travail dès la semaine prochaine pour débattre des aménagements à prévoir, à moyen et long terme, pour  le secteur laitier, compte tenu de la fin des quotas laitiers au 1er avril 2015.

La commissaire a précisé que le groupe d’experts étudiera la possibilité de mettre en place de nouveaux arrangements capables de contribuer à la stabilisation du marché et des revenus des producteurs, de réduire la volatilité des prix et d’accroître la transparence du marché. La commissaire a également fait un rapport aux ministres sur les plus récentes propositions que la Commission est en train de préparer pour soutenir le marché laitier et rendu compte de la situation du marché qui montre que les prix des produits laitiers sont en train de se relever.

« Je suis heureuse de dire que les mesures que nous avons déjà prises montrent clairement des signes positifs sur les prix du lait »,  a déclaré Mme Fischer-Boel. Mais nous devons également regarder loin devant. C’est pourquoi j’ai suggéré le mois dernier la création d’un groupe d’experts pour faire de la prospective à long terme. Le groupe se mettra au travail le 13 octobre et étudiera toutes les éventualités auxquelles le secteur laitier aura à faire face dans le futur. Nous nous devons de réduire la volatilité du marché, rechercher la transparence et débattre de la façon dont les producteurs peuvent améliorer leur organisation. En attendant, nous ne relâchons pas nos efforts pour résoudre les problèmes à court terme rencontrés par  nos producteurs laitiers. Dans les jours qui viennent, nous autoriserons les Etats membres à verser aux éleveurs une aide de 15 000€ ».

Le groupe d’experts

Le groupe d’experts (HLG ou high level group) sur le lait sera présidé par le directeur général de la commission Agriculture et Développement rural, Jean-Luc Demarty et sera composé de représentants d’Etats membres. La Commission envisage éventuellement de faire appel à d’autres  personnalités pour assister le  HLG dans son expertise. Le groupe se réunira une fois par mois, en règle générale, et remettra un rapport.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Crise du lait: mille tracteurs à Bruxelles

Plus de 5 000 producteurs de lait appartenant au European Milk Board (EMB) sont venus manifester aujourd’hui avec 1 000 tracteurs devant le bâtiment du Conseil des Ministres de l’UE où une délégation de l’EMB a été reçue par le Président du Conseil des Ministres Eskil Erlandsson avant la réunion extraordinaire du Conseil d’aujourd’hui. La délégation représentait environ 80 000 producteurs de lait qui n’ont pas cessé d’organiser des actions impressionnantes ces dernières semaines pour revendiquer une politique laitière équitable.

Romuald Schaber, le Président de l’EMB, a prononcé un message très clair à l’adresse du Président du Conseil des Ministres de l’UE : « La politique communautaire est un échec. Il faut un changement – maintenant. Il faut gérer le volume sur le marché et en particulier à la base, au niveau des producteurs. Nos propositions ne sont pas coûteuses, nos propositions sont dans l’intérêt de la population. Elles assurent que du lait sain de bonne qualité peut être produit. Leur objectif n’est pas qu’un petit nombre de multinationales peut augmenter leurs bénéfices encore plus. » Schaber faisait référence aux revendications de l’EMB visant une gestion souple des volumes qui ont été transmises aux Ministres de l’Agriculture, aux chefs d’état et de gouvernement des états membres de l’UE et à la Commission européenne.

A l’issue de cette entrevue, Sieta van Keimpema s’adressait aux producteurs de lait venus manifester devant le bâtiment : « Nous avons un message pour les Ministres de l’Agriculture. Mais ce message est également valable pour les Ministres de l’Economie et des Finances. Faites une politique raisonnable. » Pascal Massol de l’Association des producteurs indépendants de France (APLI) ajoute :  « C’est une revendication commune des producteurs de lait et des consommateurs. La politique doit être raisonnable afin de nous mettre en mesure de produire du lait sain à un prix équitable. »

En outre, lors de l’entrevue avec le Président du Conseil des Ministres de l’Agriculture, la délégation de l’EMB a exprimé clairement que les producteurs de lait n’ont plus le temps d’attendre. Il faut un changement immédiat.

Les résultats de la réunion extraordinaire de l’UE étaient attendus en fin d’après-midi. Erwin Schoepges de l’association belge MIG : « Je crois qu’on a bien compris notre message. Lors de notre entrevue, nous avons demandé aux ministres de venir devant le bâtiment après leur réunion et de prendre position devant les producteurs de lait. »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Opération Chartreuse propre

Dans le cadre de l’opération Chartreuse propre organisée le samedi 10 octobre par un collectif d’associations de protection de la nature et de montagnards en collaboration avec le parc naturel régional de Chartreuse l’association Le Pic Vert va procéder au nettoyage d’un ancien dépôt d’ordures situé près du hameau du Grand Ratz à la Buisse (38).

La commune de la Buisse, ainsi que l’entreprise GDE à Apprieu soutiennent cette initiative.

Les bénévoles volontaires ont rendez vous à 9h au hameau du Grand Ratz, si possible équipés de bottes, gants, poubelles, sacs plastiques, seaux, pinces coupantes, pioche, corde, pique-nique.

L’association se propose de recycler plusieurs épaves de véhicules, des dizaines de bouteilles, de la ferraille et elle recherche un engin équipé d’un treuil.Toutes les personnes intéressées peuvent participer, même un court moment.

Pour tous renseignements, plan pour l’accès:

contact: Le Pic Vert 24 place de la mairie 38140 Réaumont  t: 04 76 91 34 33 ou lepicvert@club-internet.fr

Catégorie environnementCommentaires fermés

Tout sur le débardage par câble en montagne

A l’initiative de l’association des communes forestières de l’Isère, une journée formation sur le débardage par câble en forêt de montagne aura lieu à Pellafol (Isère) mardi 20 octobre, de 9h à 19h.
Quels enjeux, quelles techniques, quelle rentabilité économique, quelles aides publiques, toutes ces questions seront abordées le matin et suivies l’après-midi par une visite de chantier en forêt communale de Pellafol. Ce chantier, à 1600m, comporte 9 lignes de 300 à 650m. Le volume exploité est de 4.200m³ dont 3.750m³ de résineux  (sapin essentiellement)

Pour les inscriptions à cette journée formation, s’adresser à:
Olivier Chirpaz
Téléphone : 04-76-17-22-65
Courriel : cofor38@wanadoo.fr

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Daniel Vignon: « La crise, connais pas! »

A l’heure où va s’ouvrir à Bruxelles la tant attendue conférence sur la crise laitière, Daniel Vignon, producteur de lait bio sur le Vercors annonce clairement: « La crise connais pas. On manque de lait bio et il est dommage que l’on soit obligé d’en importer. »

Daniel Vignon, président du Syndicat de défense du Bleu du Vercors Sassenage veut faire passer un message clair.

« Je suis bien entendu solidaire de mes collègues producteurs de lait mais, producteur de lait bio je ne connais pas la crise. Il est même abérrant que l’on soit en déficit de production et donc obligés d’importer du lait bio en provenance d’autres pays d’Europe.

Le Grenelle de l’environnement préconise une production bio de l’ordre de 20%. Nous n’en sommes qu’à 2%. Il faut donc une réelle politique incitative à la reconversion ou à l’installation des nouveaux producteurs en bio. En ce qui me concerne, je peux vous dire que le GAEC fonctionne bien, la preuve, un nouvel associé vient de nous rejoindre.

Au niveau de la vente des produits bio c’est également l’explosion. Prenons le cas de Vercors lait. si on a réussi à redresser la barre, c’est grâce à la vente de fromages, dont le Bleu, bio. »

vignon

Guy Durand à gauche et Daniel Vignon:  « Le bio, un moyen de sortir le lait de la crise ».

Guy Durand, président de l’Association pour la promotion de l’agriculture sur le Vercors (APAP) est du même avis.  » On manque de producteurs bio sur le plateau. On essaie bien de les mobiliser  à se reconvertir mais certains n’osent pas faire le pas. D’autres étaient en bio et sont passées en traditionnel, ils hésitent à se reconvertir à nouveau! A retenir quand même que le Vercors est une terre où le bio a toujours eu le vent en poupe. Reste à faire encore mieux….. »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+