Archive | 07 octobre 2009

Sommet de l’élevage: de la viande pour le ministre!

Le ministre de l’agriculture ne s’attendait sans doute pas à un tel accueil lors de sa visite inaugurale du sommet de manifl’élevage! Il a du rebrousser chemin…

Plus de 500 producteurs, affiliés à la fédération nationale bovine, l’attendaient de pied ferme et -comme nous l’indiquait hier Charlyne dans le commentaire qu’elle  a envoyé à sillon38- ont jeté des morceaux de viande en sa direction, et en direction des CRS  en scandant « producteurs de viande en colère, SOS revenus ». Les manifestants, tout de rouge vêtus ont contraint  le ministre à rebrousser chemin.

A noter que l’on assisté à une sérieuse foire d’empoigne entre les éleveurs eux-mêmes, adhérents à la FNSEA. Certains étant pour cette manifestation d’humeur, d’autres contre.

lemaireQuant au ministre, il a annulé une grande partie de la visite mais a maintenu son discours. Il a fait quelques propositions, lâché quelques millions mais n’a pas convaincu son très faible auditoire.

« On veut une année blanche en ce qui concerne les charges et un plan de crise comme celui qui a été mis en place dans l’automobile, par exemple. Pour l’instant ses propositions ne sont pas à la hauteur de nos espérances » diront les éleveurs présents dans la salle. Des éleveurs qui sont en plein désarroi!

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Bienvenue à la ferme: un marché avant la clôture

Pour son dernier jour, le congrès Bienvenue à la ferme  était l’occasion  d’un marché fermier, ouvert au grand public, sur le parvis d’Alpes Congrès dans ce quartier du Pôle sud. Un marché organisé par les producteurs de Rhône-Alpes avec deux régions à l’honneur, la Bretagne et l’Aquitaine.

Un rendez-vous convivial où l’on a pu déguster, acheter, discuter. Des contacts se sont noués entre producteurs et consommateurs.

JP Duval

On a ainsi pu faire connaissance avec Jean-Pierre Duval (ci-dessus), venu de Saint-Servant-sur-Oust (56120). Les Duval,  Marie-Eveline et Jean-Pierre  ont un élevage de porcs fermiers nés en plein air et élevés sur paille et accueillent dans leur ferme, tout au long de l’année, du 9 février au 6 novembre, des enfants (possibilité de séjours vacances), et des groupes. Ils vous feront découvrir des saveurs nouvelles, de la viande mijotée à la cervoise ou à la bière de chataignes, des rillettes, du pâté de campagne traditionnel, forestier ou subtilement garni d’ananas, de pruneaux, de pommes ou de figues.

JY Prié

Juste à côté, Jean-Yves Prié (ci-dessus) , propriétaire récoltant venu de Pleudihen-sur-Rance (22690) nous a fait goûter son cidre et son jus de pomme.

les de Bortoli

Nous avons également croisé Aline et Christian de Bortoli (ci-dessus), venus de Saint-Vincent-l’Espinasse (82400), en costumes typiques du Tarn-et-Garonne. Tous deux regrettent d’ailleurs qu’ils aient été les seuls à avoir cette idée. Aline a une proposition à faire aux organisateurs du prochain SIA à Paris. « Il faut dire aux paysans de venir avec leurs habits traditionnels ». Message transmis.

Aline et Christian tiennent des gîtes, chambres et tables d’hôtes. La cuisine qu’ils proposent est elle aussi traditionnelle, comme dans le temps, au chaudron et à la cheminée. Ils organisent des stages de cuisine canard gras, entre autres. (voir leur site cuisinedantan.free.fr/

Nous y avons salué Didier Girard, dont nous avons présenté naguère sur sillon38 l’élevage de bisons qu’il exploite à Rochetaillée (Bourg d’Oisans). Il était sur le stand des agriculteurs de l’Oisans. Sans oublier Eliane Pouchot Camoz, venue des Adrets (Belledonne), que l’on voit ci-dessous interviewée par l’animateur en chef de ce congrès.

E

Tous ces producteurs font partie des 5200 adhérents du réseau Bienvenue à la ferme. Des agriculteurs qui se font un plaisir de vous accueillir dans leurs exploitations et vous garantissent des prestations de qualité. Le réseau Bienvenue à la ferme, ce sont près de 500 fermes auberges, 180 goûters et casse-croûte à la ferme, 2700 points de vente « produits de la ferme », plus de 200 fermes équestres, 320 fermes pédagogiques, 470 fermes de découverte, dix chasses à la ferme.

Il faut y ajouter plus de 650 chambres d’hôtes à la ferme, 900 gîtes, 430 campings. Vous retrouverez l’ensemble de l’offre sur le site www.bienvenue-a-la-ferme.com

Mais nous n’avons pas pu quitter les lieux avant un bon petit sirop de plantes pour la route.

sirop de plantes

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Bienvenue à la ferme veut valoriser son logo

Ce 3e congrès national du réseau Bienvenue à la ferme, leader européen en matière de tourisme rural, était axé sous le signe de la marque. Une préoccupation prioritaire, donc, dans la perspective d’un confortement de la dynamique du réseau.

Le souhait est de faire vivre la marque, de faire preuve d’audace, de se mettre en phase avec les aspirations, changeantes, de la clientèle.

logo1 bienvenue ferme

Bref, la petite fleur toute simple doit être relookée, mise en perspective, déclinée sur tous les tons et les supports, comme on peut le voir ci-dessus.

logo3 bienvenue ferme

Plusieurs intervenants ont développé ce thème de l’image de marque au cours de ces trois journées, à Alpes Congrès Grenoble, que ce soit Bernard Artigue, président national de bienvenue à la ferme, Guillaume Erner, enseignant et maître de conférences en sociologie (Sorbonne, IEP Paris, Colombia), Jean-Pierre Carnet, responsable national Hébergement, Jean-Claude Galland, responsable national « Produits de la ferme », Marie Bergereau, cabinet marketing Lancéa Développement.

En outre, ce congrès a été l’occasion de rapprocher l’agriculture et le design, deux mondes assez différents, il faut bien le reconnaître, et de les faire travailler ensemble. Une initiative qui illustre bien l’esprit volontariste du réseau Bienvenue à la ferme, prêt à relever de nouveaux défis pour séduire sa clientèle, actuelle et à venir.

logo2 bienvenue fermeLa cité du design de Saint-Etienne (Loire)  est une plateforme de création, de recherche, d’enseignement et de formation par et sur le design, au service de tous les acteurs économiques, régionaux, nationaux, internationaux. Elle était présente à Alpes Congrès et exposait les différentes façons de mettre en valeur le logo Bienvenue à la ferme.

Un designer, Fabien Ripaud, à l’aide de scénarios et d’objets prototypes, propose de donner un nouveau visage à la petite fleur de Bienvenue à la ferme, de décliner une nouvelle image de marque associant objets usuels, animal et végétal, fantaisie et  audace. Une valeur ajoutée qui ne peut que consolider la notoriété du réseau Bienvenue à la ferme.

brouette

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Offres et demandes d’emploi en agriculture dans la région Rhône Alpes, semaine 41.

Retrouvez d’autres offres d’emploi sur www.anefa.org :
Ain

Cherche agent d’élevage équin (H/F) pour assurer principalement les soins aux chevaux (25-30 bêtes) matin et soir, l’entretien des parcs. Etre titulaire du permis poids lourd serait un plus. Autonomie indispensable. CDI tps complet avec période d’essai.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OEQ1-01

Ain

Exploitant cherche salarié, H/F, pour remplacement de 2 à 3 mois. Vos missions : principalement soin du bétail (traite et autres…) et travail dans les champs (ensilage, labours, semis et autres…). Petit déjeuner et déjeuner offerts. Logement possible.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL7-01

Drôme

Exploitant cherche un agent tractoriste en CDI à temps partiel. Production : Maraîchage. Un minimum de connaissance en mécanique serait un plus. Une plus grande disponibilité sera demandée en septembre/octobre.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA18-26

Drôme

Cherche salarié (H/F) pour tailler les arbres fruitiers et la vigne et d’une manière générale réaliser les tâches relatives au développement des différentes productions. L’agent devra encadrer les équipes de saisonniers et savoir conduire le matériel agricole. CDI tps complet avec période d’essai.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR61-26

Rhône

Exploitant cherche agent viticole pour effectuer les missions suivantes : taille, attachage, ébourgeonnage, relevage effeuillage, vendanges… et petits bricolages. Expérience souhaitée. CDI temps partiel (mi-temps). Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVI4-69

Retrouvez  d’autres  demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

Homme cherche emploi en productions suivantes : polyculture, élevage. Expérimenté. Mobilité : Ain. Etudie toute proposition.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL10-01

Ain

Femme cherche emploi d’agent d’élevage laitier. Débutante. Titulaire BAC STAE. Mobilité. Ain.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL11-01

Haute-Savoie

Femme cherche emploi de secrétaire. Cherche un poste à temps partiel. Polyvalente.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI3-74

Isère

Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin ou caprin. 5 ans d’expérience en bovins lait. Mobilité : canton de Crémieu.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL5-38

Rhône

Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin ou en grandes cultures. Expérimenté. Titulaire CAPA.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL17-69

Catégorie economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Le Sommet de l’élevage: ç’est parti!

Le Sommet de l’élevage de Clermont-Ferrand / Cournon (7,8,9 octobre) est l’un des principaux salons internationaux spécialisés dans les productions animales. Cette année, il devrait accueillir près de 1 150 exposants et 75 000 visiteurs professionnels dont plus de 2 000 internationaux.
Situé au cœur du Massif Central, dans la plus grande région européenne de l’élevage allaitant, le SOMMET est un carrefour d’affaires qui accorde une place prépondérante aux présentations animales.

Plus de 1 800 animaux de haute valeur génétique seront présents sur le salon (22 races bovines françaises et européennes, 26 races ovines, 16 races équines…). La race Salers organisera son grand concours national au Sommet de l’élevage, avec plus de 500 animaux en compétition dans la prestigieuse salle de spectacles du Zénith d’Auvergne. Une première !

Grandes orientations de la politique agricole
Véritable tribune de politique agricole, le salon est inauguré chaque année par les plus hauts représentants de l’État qui viennent à la rencontre des professionnels de l’agriculture. Durant 3 jours, le Sommet de l’élevage propose un programme d’envergure avec des visites d’élevages, des animations professionnelles, des démonstrations de qualité et plusieurs conférences et colloques traitant de l’actualité agricole.

Catégorie élevageCommentaire (1)

Assurance récolte: le CNAA dispose de 133,3M€

Le Comité national de l’assurance en agriculture (CNAA) s’est réuni le 17 septembre sous la présidence de M. Murret-Labarthe, Conseiller-maître honoraire à la Cour des Comptes.
Il a donné un avis favorable sur :
- le projet de décret permettant la mise en œuvre du nouveau dispositif de prise en charge partielle des primes d’assurance récolte issu du bilan de santé de la PAC.

Une enveloppe de 133,3 M€, constituée de 100 M€ de crédits communautaires et de 33,3 M€ de crédits nationaux est réservée à la prise en charge partielle des primes d’assurance récolte en 2010. Au sein de cette enveloppe, un montant de 2M€ pourra être consacré à la prise en charge partielle de contrats couvrant les productions fourragères dans le cadre d’une expérimentation.

Le taux de prise en charge est fixé à 65 % de la prime dans l’ensemble des secteurs. Pour être éligibles à la subvention, les contrats devront prévoir une franchise supérieure ou égale à 25 % pour les contrats à la culture et à 20 % pour les contrats à l’exploitation. Dans tous les cas, cette franchise devra être inférieure à 50 %.
le projet d’arrêté établissant les critères permettant de caractériser les phénomènes climatiques ouvrant droit à une prise en charge.
Il a demandé que les modalités de l’expérimentation pour les productions fourragères soient rapidement établies, et qu’un premier point d’étape puisse être présenté lors de la réunion du prochain CNAA, fixée au 14 octobre.
Le CNAA, au vu de la diffusion des contrats d’assurance couvrant les productions viticoles qui s’élève en 2009 à 15% des surfaces, a proposé de ne pas exclure ces cultures du champ d’indemnisation du fonds national de garantie des calamités agricoles en 2010. En revanche, le comité propose que l’exclusion de ces cultures intervienne au 1er janvier 2011 et que les viticulteurs en soient dès à présent informés.

Avis favorable pour l’Isère
Le CNAA a enfin émis un avis favorable pour 13 demandes d’indemnisations complémentaires émanant de 11 départements pour des sinistres reconnus lors de précédents CNAA, dont 5 au titre de la tempête KLAUS (1), 4 au titre du gel du printemps 2008 (2), et 4 pour des sinistres divers (3). Un total de 9,2  millions d’euros va ainsi être délégué.

…………………………………………………………………………………………………

Les dates des deux prochains CNAA sont  fixées au mardi 14 octobre et au jeudi 10 décembre.
(1): 11,32, 33, 40, 82
(2): 19,24,37, 49
(3): 33,38,45,82

Catégorie assuranceCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+