Catégorie | environnement, tourisme

Center Parc de la forêt de Chambaran: et l’agriculture?

Au cours de la rencontre entre collectivités territoriales et direction de Center Parcs, nous avons abordé le problème de l’agriculture à travers un jeu de questions réponses. Conclusion: l’agriculture ne sera pas oubliée!

Après la présentation du projet par le PDG de Pierre et Vacances, Gérard Brémond, le vendredi 9 octobre à Roybon, nous avons croisé Frédéric Bret, agriculteur à Montfalcon, commune voisine. A la question que penses tu de cette réalisation, il nous répond du tac au tac: » Je n’ai pas entendu parler d’agriculture, notre souhait: avoir un magasin de vente directe au centre de ce parc de loisirs. »

Réponse du PDG: « Il est tout à fait possible d’envisager un commerce de ce style au sein de notre site de Roybon. Je vous dirai même que cette idée nous intéresse vivement ».

« Notre projet entre dans le cadre du développement durable, du tourisme durable. Nous cherchons donc à favoriser les productions de proximité. Celles-ci peuvent remplir les rayons de nos commerces d’alimentation, nos restaurants. Nous impliquerons au maximum les agriculteurs locaux qui le souhaitent d’autant plus que nous les savons très dynamiques, que la région a une large gamme de productions et que celles-ci sont de très bonne qualité. »

Réaction de Frédéric Bret: « Reste à mobiliser nos agriculteurs… »

Dernier sujet: la décharge, Gérard Brémond a été très clair: « Si construction il y a, cela ne nous dérangerait pas, ne remettrait pas en cause notre projet, même si nous ne comprendrions pas cette décision. Ce serait, à mon sens une erreur fondamentale dans l’aménagement du territoire. »

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8458 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+