Archive | 20 octobre 2009

Azur Confort: Sénéquier comme client

senequierComme son nom l’indique, la société Azur Confort a vu le jour sur la côte du même nom, dans les années 60. Spécialisée en fauteuils de metteur en scène, elle fournissait Sénéquier à St Tropez. Depuis, l’entreprise a bien évolué et nous vous proposons de la découvrir.

Les frères Inderchit aujourd’hui associés nous parlent du passé avec beaucoup d’admiration.

« Notre grand père sillonnait les routes du midi pour vendre ses fauteuils. Il avait du succès! Notre père a repris le flambeau en 1960 et l’a faite prospérer. A sa mort, en 1988, nous avons du prendre la suite. On a appris le métier sur le tas et profité du fait que la clientèle de notre père ait été fidèle et nous a fait confiance. On travaillait dans un garage puis, peu à peu, on a réussi à développer notre activité et nos offres.  »

Une gamme qui aujourd’hui est importante. Il y a certes les traditionnels fauteuils de cinéma mais on peut rajouter une série importante et variée de mobilier en bois. « L’avantage est que chaque pièce, fabriquée de façon artisanale peut être azur 5unique, faite sur mesure. »

Azur Confort qui emploie une dizaine de personnes est installée en Chartreuse, à entre- deux-Guiers. Elle sert les particuliers mais surtout les restaurants, l’hôtellerie, les collectivités, les gîtes et surtout les stations de sports d’hiver… balnéaires et toujours Sénéquier!

On comprendra que c’est la qualité qui prime. Voila pourquoi les frères Inderchit sont exigeants en ce qui concerne la matière première : le bois. « Nous voulons du premier choix. Celui-ci vient de Haute-Saône pour les feuillus, et des pays nordiques, Finlande pour les résineux.  Hélas, notre bois local ne correspond pas pour l’instant à notre demande. »

azur 4

De nombreuses pièces sont originales et surtout uniques.

Cependant, ils pensent que la démarche AOC bois de Chartreuse est une bonne initiative. Cette AOC donnera un nouvel élan à la filière bois locale.

Pour plus de renseignements cliquez sur:

Catégorie - filière bois, Forêt de ChartreuseCommentaires fermés

Soutenir l’hôtellerie rurale et familiale

Un "hôtel des alpinistes" qui a depuis longtemps fermé les volets. Un exemple parmi d'autres.

Un "hôtel des alpinistes" qui a depuis longtemps fermé les volets. Un exemple parmi d'autres de la crise qui frappe les établissements classés "tourisme".

Lors de la session DM2 , vendredi 16 octobre, l’assemblée départementale a adopté le nouveau dispositif d’aides à l’hôtellerie rurale et familiale, présenté par Christian Pichoud, vice président du CG38 au tourisme.

Cette hôtellerie indépendante et rurale est menacée en Isère où l’on enregistre une perte de 23% de ses établissements classés « tourisme » depuis 2000 (soit 1615 chambres), dont une majorité d’établissements de moins de 20 chambres.

Les raisons de cette crise sont à la fois d’ordre conjoncturel et structurel et se conjuguent avec le renforcement des obligations s’imposant aux établissements. Petit catalogue pour expliquer cette fragilisation de ce secteur :

-      une montée en gamme s’impose pour rester compétitif

-      la pression immobilière, souvent associée au problème de transmission, menace la pérennité des établissements

-      manque de formation initiale et continue

-      développement durable ignoré

-      en 2011, une nouvelle mise aux normes incendie sera obligatoire : le SDIS estime à 50% seulement le nombre d’hôtels satisfaisant aux exigences

-      en 2015, la mise en accessibilité sera obligatoire

-      le nouveau classement des hôtels doit être réalisé dans les trois ans (les hôteliers ont jusqu’à 2012 pour solliciter le classement de leur établissement. A défaut, celui-ci perdra la classification « hôtel de tourisme ».

Si le CG38 a éprouvé le besoin de revoir son dispositif, c’est afin de permettre aux hôteliers d’intégrer, notamment, la réforme du classement préfectoral et d’anticiper la mise aux normes et la mise en accessibilité. L’objectif est d’apporter une réponse plus adaptée à une douzaine de porteurs de projets par an, à enveloppe constante (450 000€ inscrits au BP 2009).

Trois axes d’adaptations sont proposés :

-Inciter à investir pour renouveler et monter en gamme

Les aides sont applicables en zone rurale pour les hôtels classés à l’issue des travaux en 2 ou 3 étoiles. Ce sont des aides à la création, modernisation ou mise en accessibilité (dépense subventionnable plafonnée à 110 000€) et à la restructuration et à la relance de l’établissement (dépense subventionnable plafonnée à 200 000€)

-Encadrer, par des conditions favorisant la qualité et le développement durable

Conditions : réalisation d’un diagnostic énergétique obligatoire (contribution du Département à hauteur de 1500€) et classement hôtelier (aide forfaitaire du Département :  1000€)

-Accompagner les porteurs de projet

Le Département propose une assistance à l’évaluation des travaux de mise en accessibilité et de mise en sécurité.

Catégorie economie/emploi, tourismeCommentaires fermés

Un plat régional: le gratin de ravioles du Dauphiné

Pour 2 personnes :
- un paquet de ravioles du Dauphiné fraîches soit 4 petites plaques
- 1 grosse courgette
- des lardons ou des cubes de jambon
- du gruyère ou du comté
- de la crème fraîche
- noix de muscade, poivre, sel si vous utilisez du jambon

Vous allez faire comme pour des lasagnes :
disposez dans un plat allant au four une 1ère plaque de ravioles, par-dessus vous mettrez une part de la courgette coupée en petites dés, un peu de gruyère et un peu de lardons.
Recouvrez de la 2ème plaque et ainsi de suite.
Vous terminerez par le mélange courgette/lardons.
Dans un bol, mélangez 3 cuillères de crème fraîche avec le poivre et une pincée de noix de muscade. Salez si besoin. Disposez le mélange par-dessus le mélange courgettes/lardons.
Terminez en rajoutant du gruyère ou du parmesan pour l’aspect gratiné.
Passez au four à 180° pendant 15-20 minutes.

Bon appétit!

Si vous avez d’autres recettes, n’hésitez pas à nous les communiquer.

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+