Catégorie | collectivités, montagne

25ème congrès de l’ANEM

Le 25e congrès-annivesaire de l’Association nationale des élus de la montagne se tiendra à L’Argentière-la-Bessée, au Pays des Écrins, dans le département des Hautes-Alpes, les 22, 23 et 24 octobre prochain.

Ce moment, particulièrement fort dans la vie de l’Association, sera marqué par la célébration de 25 ans de militantisme pour la promotion de la montagne, depuis la création de l’ANEM en 1984.

La journée du jeudi 22 octobre, débutera avec une table ronde consacrée à la couverture numérique des territoires de montagne, en présence de nombreuses personnalités dont Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique. Les deux ateliers qui suivront auront pour objectif d’imaginer la montagne de demain, pour l’un, la politique de massif, pour l’autre.

Lors de la deuxième journée, vendredi 23 octobre, dédiée à la réforme des collectivités territoriales, seront examinés : le projet du Gouvernement, les propositions du Comité BALLADUR et celles de la mission BELOT, ainsi que la réforme des finances locales. Cette journée sera marquée par les interventions de Michel MERCIER, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du Territoire, et Alain MARLEIX, secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales,

Pour conclure et célébrer les 25 ans de l’ANEM, les anciens présidents de l’Association mais aussi des nouveaux élus plaideront en faveur du développement harmonieux de tous les territoires, pour donner toute sa place à la montagne.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8526 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+