Archive | 23 octobre 2009

Center Parcs Roybon: la FRAPNA vigilante

A la suite du vote de l’Assemblée Départementale de vendredi dernier, Francis Meneu, le Président de la FRAPNA Isère a adressé un courrier à M. le Président Vallini pour lui faire part de l’état d’avancement de la réflexion engagée avec la société Pierre & Vacances et des propositions de sa Fédération pour les volets loi sur l’eau et mesures compensatoires qui exigent une attention particulière de tous les services concernés.

L’incidence des constructions sur l’économie d’une très vaste zone humide essentielle pour les bassins de l’Herbasse et de la Galaure nécessite des mesures de limitation  d’impact et de compensation à la hauteur des enjeux environnementaux en cause. Or la FRAPNA, constatant qu’il n’existe pas de protocole efficace sur la région Rhône-Alpes et l’Isère en la matière, propose d’appliquer une méthodologie innovante expérimentée en région PACA et qui pourrait garantir une définition et un contrôle de ces mesures de façon optimale.

Il en va de même de la mise en cause par le projet Center Parcs d’un important corridor écologique, à l’heure de la consécration législative de la trame verte et bleue dans la Loi Grenelle 1 du 5 août 2009.

Outre le respect de la Loi sur l’Eau et la prise en compte des corridors écologiques, la FRAPNA se montrera d’ailleurs vigilante à l’ensemble du volet environnemental du projet, en particulier sur les questions de la pollution lumineuse, du traitement des déchets, de la gestion raisonnée des énergies et de la ressource en eau.

Catégorie aménagement, écologieCommentaires fermés

Le Conseil régional soutient les producteurs de lait

A l’occasion de l’ assemblée plénière du Conseil régional Rhône-Alpes des 22 et 23 octobre, un voeu concernant la crise du lait a été présenté par l’exécutif et adopté à l’unanimité.  En voici la teneur:

Le Conseil régional :

- affirme le soutien de la Région Rhône Alpes aux producteurs de lait touchés par la crise dans le prolongement des initiatives déjà prises par la Région ; ce soutien sera traduit en engagement financier dans le budget 2010 ;

- sollicite l’Etat, dans le cadre du démantèlement de l’URCVL (Union régionale des coopératives de vente de lait), pour qu’il prenne les dispositions qui garantissent la continuité de la collecte de tous les producteurs sur l’intégralité du territoire, et mandate le Président pour prendre les initiatives en ce sens ;

- mobilisera les grands groupes industriels présents et actifs en Rhône Alpes afin qu’ils contribuent à l’accueil des adhérents de l’URCVL et à la résorption des excédents ;

- confirme l’engagement de principe de la Région Rhône Alpes pour accompagner les modalités permettant le maintien d’une production laitière correctement valorisée sur tout le territoire, notamment pour aider les territoires volontaires à étudier les possibilités de réappropriation par les éleveurs des circuits de collecte locale, d’unités de transformation
et de circuits courts de distribution ;

- sollicite la commission européenne pour obtenir la régulation des marchés et la garantie de prix rémunérateurs pour les paysans.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

MFR de Vif: s’adapter, répondre à la demande, prévoir

Georges Goubet, président de la MFR de Vif, a comme on dit « roulé sa bosse » avant de s’installer définitivement sur Sassenage. Il gère une entreprise spécialisée dans les aménagements extérieurs jardins et espaces verts: Rénov Jardins.

Il revendique le fait d’être dauphinois puisque né à La Côte St André et terrien: « Je suis de souche agricole ». Tout naturellement il va donc se former aux métiers de l’agriculture. Il sera marqué par le fait qu’il a fait des stages, travaillé, sur les exploitations. Celles du Rhône.  » C’est une excellente école de la vie. De plus dans le Rhône, il y a une multitude de productions, j’ai donc touché un peu à tout. Au niveau des études, il les a faites essentiellement en Touraine et au CPS de Moirans mais aussi en Angleterre.

En 1974 il entre aux établissements Paquet mais il souhaitait voler de ses propres ailes et il fonde la société Rénov Jardin le 2 octobre 1980.

Le hasard a voulu qu’il rencontre la directrice de la maison familiale de Vif, celle-ci lui propose de rejoindre le conseil d’administration de l’établissement. Il accepte, nous sommes en 1991.

goubet« Je souhaitais rendre aux MFR ce qu’elles m’ont donné, c’est une forme de reconnaissance. »

Après avoir occupé les fonctions de trésorier, il est élu président en 2001.

« Mes principales missions sont celles d’animer le conseil d’administration et de réfléchir sur l’avenir de la maison »,  dit il humblement.

Une maison qui a connu bien des difficultés. « On se demandait même si elle n’allait pas fermer mais grâce à la volonté, au dynamisme de quelques hommes et femmes, elle a su redresser la barre. Parmi ceux-ci on peut citer le député Didier Migaud et Charles Galvin conseiller général. »

Un état d’esprit

Depuis nous vivons en pleine sérénité. La venue de notre directeur actuel, Dominique Chartier y est pour beaucoup. Il a su insuffler dans la maison un bon état d’esprit à tous les niveaux. »

Justement, quel est l’état d’esprit d’une MFR?  « Comme son nom l’indique, nous sommes dans une maison et en famille. Cela implique une solidarité, une discipline liée à la vie en collectivité, un règlement à respecter. « 

Et le président de nous avouer: « Je suis contre la cigarette car voilà 31 ans que j’ai arrêté de fumer. Je m’en porte très bien et j’aimerai que les jeunes ne commencent pas et que ceux qui fument s’arrêtent.

Il faut savoir qu’ il est légalement interdit de fumer dans un établissement scolaire et nous (les monitrices,teurs, le directeur, le CA) avons beaucoup de difficultés à faire respecter ce règlement. Nous comptons beaucoup sur la mobilisation de tous pour nous aider dans cette croisade. »

S’adapter, prévoir…

Le président se repose t-il sur ses lauriers?  « Absolument pas. Gouverner, c’est s’adapter, prévoir. On doit s’adapter tout en sachant que l’on doit rester au service de la ruralité. Les maisons familiales sont un lien entre la ville et la campagne. A nous d’apprendre aux jeunes ce qu’est la campagne, de leur montrer qu’on peut y vivre, travailler. A nous de les former sur les métiers spécifiques à cette campagne.

Prenons l’exemple de la forêt( notre photo de une). Nous avons été à l’écoute des responsables de la filière bois locale, dont Patrick Chion, président de l’AFTBM. Ils nous ont alerté sur le besoin important de main d’oeuvre qualifiée dans cette branche. On a su réagir et mettre en place une formation CCTAR adaptée.

Etre à l’écoute, s’adapter, prévoir, voila notre salut! »

Un souhait pour conclure: « Je souhaite surtout que la maison familiale de Vif garde sa dimension familiale avec tout ce que cela comporte ».

Pour en savoir plus

Maison Familiale Rurale – MFR Vif - 50, rue de Rivalta – 38 450 Vif
Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 – e-mail :
mfr.vif@mfr.asso.fr

www.mfr-vif.com

Catégorie A la une, enseignement-formationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+