Archive | 12 décembre 2009

UGDFI: Henri Gras succède à Jean Bernard

grasSuite à la démission de Jean Bernard en tant que président de l’union des Groupements pour le développement forestier en Isère (UGDFI) le  conseil d’administration a élu comme président Henri Gras. Le résultat du vote est sans appel: 13 voix pour et 2 bulletins blanc sur 15 votants

Henri Gras, notre photo, est président du groupement des syvlviculteurs de Belledonne Nord, tâche qu’il continuera à accomplir. Au niveau de l’UGDFI, il sera épaulé par l’exécutif, qui lui reste en place.

Le siège social de l’UGDFI reste inchangé:

UGDFI:

40 avenue Marcellin Berthelot

BP 2608-  38036 Grenoble cedex 2

Pour contacter le président:

LES PRÈS COMMUNAUX

38190 LES ADRETS

mail: gras.henri@orange.fr

Catégorie - filière bois, UGDFICommentaires fermés

Portes ouvertes aux établissements Rousset, Acélya, Equip Agri…

AMB Rousset Les portes ouvertes des établissements Rousset sont attendues avec une certaine impatience par l’ensemble de la filière noix. « C’est un rendez-vous incontournable », a t-on entendu. Rien d’étonnant donc que plusieurs centaines de visiteurs se soient rendues sur le site de Beaulieu pour participer à cette opération.

Il faut dire que le pôle de la plaine de Beaulieu est devenu un véritable centre d’intérêt pour beaucoup. Il y a l’entreprise AMB Roumauricesset mais on ne peut passer sous silence Equip Agri spécialisée en matériel agricole et Acélya, la dernière venue qui se fait une place de choix dans le matériel forestier.

Maurice Rousset, créateur de AMB, aujourd’hui à la retraite est satisfait de la tournure prise par son entreprise.  » On a réussi à être un maillon indispensable dans la chaîne de production de noix. Notre force est d’avoir su s’adapter, écouter nos clients, être à leur service. Croyez moi, c’est un métier très dur, ou il faut savoir se remettre en question. Il faut surtout garder un service après vente efficace. »

philippePropos repris par Philippe, son fils, qui a repris le flambeau.  » Il est certain que le service après vente ne doit pas être défaillant. Etre disponible pendant la récolte de noix est un critère d’embauche! C’est impensable de laisser un client dans la panade à cause d’une panne, n’importe quel jour, week-end compris, à n’importe quelle heure. »

Sinon, Philippe Rousset est satisfait du déroulement des opérations. » Nous avons deux rendez vous incontournables: la foire de Beaucroissant et nos portes ouvertes. Ils nous permettent d’exposer notre gamme de matériels, de prendre des contacts… »

A voir le monde qui s’est déplacé sur le site de Beaulieu, on peut dire que les portes ouvertes de AMB Rousset mais également Acélya et Equip Agri sont une réussite.

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Les portes ouvertes de AMB Rousset en images

Les portes ouvertes des établissements Rousset ont connu un fort succès. Plusieurs centaines de visiteurs se sont rendus sur le site de Beaulieu. Voici quelques images de cette opération.

rousset 1

Nous sommes nombreux à nous être demandé s’il s’agissait d’un matériel ou d’une décoration! En fait il s’agit d’une ramasseuse de noix!

rousset 7

On a pu découvrir une large gamme de matériel.

rousset 9

dont d’étonnantes machines ….pour les novices!

rousset 11

AMB Rousset a profité des portes ouvertes pour présenter son parc de matériel d’occasion.

rousset 4

Il y avait les portes ouvertes AMB Rousset mais également celles de la scoop Equip Agri spécialisée en matériel agricole.

rousset 8

De nombreux responsables de la filière noix se sont rendus sur le site. Parmi ceux ci, Yves Borel, président du CING avec à ses côtés Pierre Gallin Martel, au centre sur la photo, président de Coopénoix. Nous avons également croisé JL Revol président de la SENURA, Alain Rivière, négociant et ancien président du CING…..

rousset 18

La scoop Acélya, spécialisée en matériel forestier était le troisième centre d’intérêt des portes ouvertes. Gérard Glénat nous présente une partie de sa gamme.

rousset 2

Les coquilles vides vont enfin servir à quelque chose…

rousset 6

….terminer leur vie en pellets et nous réchauffer.

rousset 12

Passage obligé: le buffet, très convivial, où les discussions sont allées bon train.

Reportage photos: Thierry Devaux


Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Gilles Convert: « Vive le SAV de AMB Rousset »

La famille Convert, de l’Albenc, fait référence dans le monde de la noix. Pour les portes ouvertes des établissements AMB Rousset, c’est Gilles qui a tenu à se rendre sur le site de Beaulieu. « Il n’est pas pensable que l’on manque cette manifestation incontournable dans le monde de la noix.

Gilles Convert, avec derrière lui la pus petite ramasseuse de noix au monde...

On vient pour rencontrer du monde, des nuciculteurs, responsables de la filière, amis…. On en profite également pour découvrir la gamme de matériel mis en valeur par l’établissement. On vient chercher des idées, préparer le renouvellement de notre matériel qui en a besoin…. »

Pour Gilles Convert, AMB Rousset a toute sa place dans la filière noix. « Ils ont du matériel de qualité, adapté à nos exigences, fiable… et surtout ils ont un service après vente au top. Je me rappelle être tombé en panne un dimanche soir vers 20 heures, j’ai téléphoné au siège et j’ai pu me dépanner grâce aux conseils de Maurice Rousset lui-même. Ce service n’a, à mon sens, pas de prix et fait la force de l’entreprise.

Nous en avons profité pour faire le point sur la St Martin à Voiron. » Elle a bien marché. Les visiteurs sont de plus en plus nombreux. A nous de nous adapter et de prévoir plus d’animations. On peut imaginer par exemple de faire une démonstration de cassage de noix. »

Comment ne pas aborder la campagne… » La récolte est bonne en qualité et en quantité. On attend, comme chaque année, le prix. » On lui apprend une baisse éventuelle  de 10 cts environ. » Si la baisse est à ce niveau là, c’est moins pire que ce qu’on pensait. Il ne faudrait pas que ce soit plus. »

Nous avons également évoqué le salon de Paris. « C’est un excellent vecteur de communication. La présence de la filière est indispensable mais il faut que nos charges baissent. On vend, certes, mais pas assez pour combler nos investissements et frais. »

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Pierre Gallin-Martel: « Bonne saison mais prix en baisse »

Pierre Gallin-Martel, président de Coopénoix ne pouvait manquer les portes ouvertes des établissements AMB Rousset. « C’est un maillon incontournable de notre filière. »

Il nous a confirmé que la récolte a été bonne pour cette campagne:  « 6700 tonnes d’apports à Coopénoix. La qualité est au rendez-vous. Au niveau du calibre, les noix en provenance du nord de Vinay sont plus grosses que celles du sud. » La sécheresse et le fait que les arbres du »sud » soient plus chargés sont des explications évoquées.

Au niveau de la commercialisation, « elle est bien engagée. Au niveau européen, deux pays sont à la traine: la France et l’Espagne. La crise est citée pour évoquer ce coup de frein. La demande en cerneau est  « conséquente mais on subit de plein fouet la concurrence liée au prix, à la main d’oeuvre, bien moins élevée dans certains pays. »

gallin martelJustement au niveau du prix au en est-on?

« Il ne faut pas se leurrer ils seront inférieurs à ceux de l’année passée. Je pense que la baisse sera de l’ordre de 10 centimes. Malgré cette baisse le prix payé aux producteurs me semble correct. Il faut savoir, par exemple, que les noix américaines connaissent une baisse de prix de l’ordre de 45 cts, ajoutez à cela la parité dollar-euro et vous comprendrez notre souci. »

Le président de Coopénoix a tenu a nous préciser que la coop a mis en route un nouveau packaging. Les noix sont conditionnées en sacs de 10 et 25 kilos. « Cela intéresse en particulier les grossistes et les reconditionneurs. »

Au niveau de l’ambiance au sein de la filière, il l’a « trouvée bonne, la restructuration était une nécessité. La campagne de pub à la radio s’est faite avec l’appui de Coopénoix. Les retombées sont difficilement quantifiables mais je suis persuadé que le bilan sera positif. Il faudra également que l’on pense à élargir cette campagne à l’international. »

85% des noix vendues par Coopénoix le sont à l’export…

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Un pas vers le haut débit dans les zones rurales

Lors de sa séance du jeudi 10 décembre, le Sénat a adopté définitivement la proposition de loi (relative à la lutte contre la fracture numérique) de M. Xavier Pintat (Gironde – UMP) qui met en place les instruments d’une politique ambitieuse de déploiement du très haut débit dans les zones rurales, notamment par la création d’un fonds d’aménagement numérique du territoire.

La proposition de loi s’inscrit dans une stratégie de déploiement du très haut débit dans tous les territoires, en favorisant la mutualisation des réseaux des opérateurs dans les villes moyennes et l’organisation de la concurrence au profit des consommateurs dans les zones denses.

Le Sénat s’est par ailleurs prononcé en faveur de solutions de montée en débit, en attendant le déploiement généralisé du très haut débit, ainsi que pour la prise en compte de l’impératif d’aménagement du territoire dans l’allocation des fréquences du dividende numérique affectées aux services de télécommunication.

Sur la proposition du rapporteur, M. Bruno Retailleau (Vendée – NI), la commission de l’économie, du développement et du développement durable, dont le président est M. Jean-Paul Emorine (Haute-Saône – UMP), a complété la proposition de loi, lors de son examen en première lecture, par des dispositions tendant à faciliter le passage à la télévision numérique terrestre. Ont ainsi été consolidés les objectifs de numérisation des émetteurs de diffusion de la télévision numérique terrestre (TNT) fixés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Le Sénat a appelé à cette occasion le Gouvernement à soutenir financièrement les foyers situés en « zone d’ombre » de la TNT , demande qui a été satisfaite par l’introduction dans la proposition de loi, lors de son examen par l’Assemblée nationale, de dispositifs de soutien financier à l’ensemble des habitants concernés afin qu’ils s’équipent en matériels de réception alternatifs. Le texte prévoit également, sur une proposition initiale du sénateur Pierre Hérisson (Haute-Savoie – UMP), qui a été inscrite dans le texte par l’Assemblée nationale, la création dans chaque département de commissions de transition vers la télévision numérique.

Catégorie monde ruralCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2009
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+