Catégorie | filière viande

Accord franco-belge sur les échanges de ruminants

Les autorités sanitaires françaises et les autorités belges ont signé un protocole d’accord, permettant l’assouplissement des conditions de circulation des ruminants français vers la Belgique, dès le 1er janvier 2010. Les délais d’expédition après vaccination ont été notamment réduits.
A partir du 1er janvier prochain, l’introduction en Belgique des espèces bovine et ovine est autorisée pour les animaux :

  • âgés de plus de 90 jours, vaccinés contre les deux sérotypes 1 et 8 depuis au moins trente jours. Cette disposition permet de raccourcir de 30 jours la période actuellement requise avant le départ des animaux ;
  • âgés de moins de 90 jours, nés de mères vaccinées contre les deux sérotypes 1 et 8. Cette disposition permet de lever les exigences de confinement des jeunes animaux.

Ces dispositions prendront fin le jour de la reprise officielle de l’activité vectorielle en Belgique (début du printemps). La France et la Belgique se sont engagées, avant le terme de cet accord, à poursuivre leur concertation sur des règles de mouvement simplifiées des animaux.
Cet accord a été obtenu grâce aux garanties sanitaires données à nos partenaires commerciaux qu’autorise le renouvellement par la France d’une campagne 2009-2010 de vaccination obligatoire contre les sérotypes 1 et 8. Bruno Le Maire a ainsi souhaité que la filière de l’élevage reste une filière d’excellence sanitaire en France et en Europe et lancé une campagne de vaccination contre la FCO le 2 novembre dernier.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2009
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+