Archive | 24 janvier 2010

De l’influence du tournesol sur la mortalité des abeilles

orateurDans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 24/09/2009, M. Louis Pinton (Indre-UMP) attire l’attention de M. le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche sur les sérieuses suspicions de nocivité qui pèsent sur le Fludioxonil et le Métalaxyl-M, deux produits fongicides systémiques utilisés en mélange pour le traitement du tournesol sous les marques commerciales Wakil XL, Influx XL et Celest XL.

Des apiculteurs dont les ruches sont installées à proximité de plantations de tournesol traité avec ces spécialités font état d’une surmortalité inquiétante au sein de leurs populations d’abeilles. Or, il se trouve que l’autorisation de mise sur le marché de ces trois produits ne cite pas le traitement du tournesol parmi les usages licites.

Dans ces conditions, et eu égard aux probables ravages déjà commis sur les populations d’abeilles par les molécules neurotoxiques contenues dans d’autres produits de traitement des végétaux type Regent ou Gaucho, désormais interdits, il lui demande si la toxicité du Fludioxonil et du Metalaxyl en application sur les cultures de tournesol a pu être établie ou est en voie de l’être.

Dans l’affirmative, des mesures plus formelles d’interdiction de ces produits pour le traitement du tournesol seraient-elles envisageables, assorties le cas échéant de pénalités pour les producteurs de tournesol concernés et, plus encore, d’actions à l’encontre des firmes et semenciers leur ayant sciemment vendu ces fongicides ?

Réponse du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche publiée dans le JO Sénat du 21/01/2010

Les substances actives Metalaxyl et Metalaxyl-M sont inscrites à l’annexe I de la directive 91/414/CEE depuis 2002. La substance active Fludioxonil est inscrite à la même annexe depuis 2008.

Conformément à la législation communautaire en vigueur, l’inscription des substances actives à l’annexe I de la directive est subordonnée à une évaluation des risques pour la santé publique et l’environnement. Cette évaluation est conduite suivant les principes uniformes adoptés par l’Union européenne.

Dans ce cadre, le risque pour les organismes non cibles et, en particulier, pour les abeilles, est pris en compte. Dans le cadre des procédures mises en oeuvre au niveau national pour l’autorisation des préparations phytopharmaceutiques contenant des substances actives autorisées au niveau communautaire, le risque pour les organismes non cibles que peuvent présenter ces préparations est également pris en compte.

On trouve dans la phytopharmacopée française des préparations à base de substances actives de fludioxonil et de Metalaxyl-M autorisées pour des usages de traitement de semences de tournesol. Ces préparations ont été autorisées sur la base d’évaluations des risques.

Les produits mentionnés par l’honorable parlementaire ne sont pas autorisés pour le traitement des semences de tournesol. Les services de contrôle peuvent constater les infractions sur la base des dispositions prévues à l’article L. 253-17 du code rural. Néanmoins, il n’a pas été constaté l’implication de ces produits dans les cas cités.

Catégorie apicultureCommentaires fermés

France 5: alerte, huîtres en danger

Gamin, Dominique Allouard fréquentait plus souvent les esteys du bassin d’Arcachon que l’école. Son terrain de jeu s’étalait sur plus de 100 000 hectares de bancs de sable et de parcs. Le Bassin d’Arcachon est le paradis de l’ostréiculture.

Mais en ce mois de juin 2009, Dominique est inquiet : son paradis s’est transformé en enfer pour ses huîtres ; elles meurent, surtout les jeunes. Une hécatombe qui frappe l’ensemble du littoral français soit plus de huit milliards d’huîtres qui auraient dû être commercialisées pour les fêtes de fin d’année 2010. De quoi mettre en péril la survie des 10 000 ostréiculteurs français. Les huîtres triploïdes sont montrées du doigt : ces huîtres de nouvelle génération nées de la main de l’homme pourraient être à l’origine de la mortalité des juvéniles !

Durée : 00:52 mn

Documentaire de 52′ réalisé par Hervé Corbière et produit par Antipode, avec la participation de France Télévisions. 2010.

Rediffusions

Jeudi 28 Janvier – 16:29
ALERTE : HUITRES EN DANGER


Catégorie zoomCommentaires fermés

Les Italiens de Grenoble ont été entendus

Sillon38 évoquait récemment (lire notre article du 8 janvier) les contraintes auxquelles sont confrontés les ressortissants italiens de Grenoble pour retirer leur carte d’identité. Leurs doléances ont été entendues.

Charles Rubino, directeur de la radio italienne de Grenoble, nous donne des précisions : « Mme le Consul  d’Italie  m’a informé par téléphone que le ministère était d’accord pour que le Consulat général d’Italie (à Lyon) envoie les cartes d’identité aux guichets consulaires de Grenoble et Chambéry. C’est une bonne nouvelle. Nous apprécions sa disponibilité et sa volonté d’instaurer le dialogue avec nous. Mais les associations signataires de la lettre envoyée au Consulat général d’Italie ne démobilisent pas tant que le système n’est pas opérationnel ».

Les associations à l’origine de cette démarche (1) attendent donc que ces paroles soient suivies d’effet. Tout en espérant que cet aménagement soit rapidement appliqué, les Italiens de Grenoble estiment que la révision de la loi de 1932 nécessite encore un certain nombre d’amendements : « La deuxième étape, explique Charles Rubino, c’est  que le Parlement italien modifie la loi et autorise l’envoi des cartes d’identité par voie postale, comme c’est le cas pour les passeports. Cela éviterait de nombreux déplacements. Il faut savoir que le Consulat général de Lyon a dans son ressort 17 départements ».

Sur le plan législatif, plusieurs points sont mis à l’index par les ressortissants italiens: « Il est anormal, explique Charles Rubino qu’une loi de 1912 soit encore en vigueur en matière de double nationalité. Une loi, qui, entre autres, interdit aux enfants de mères célibataires nés avant le 1er janvier 1948 de transmettre leur nationalité à leurs enfants. Ceux-ci ne peuvent donc prétendre à la double nationalité ».

………………………………………………………

(1) Il s’agit de six associations italiennes de l’Agglomération de Grenoble : Association Franco-sicilienne de Grenoble, Association Europe (Fontaine), AFIS (Sassenage), CECUFI (Fontaine), Union des Sommatinesi (Fontaine), Collectivité Italienne (Grenoble).

Catégorie aménagement, on en parleCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2010
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+