Catégorie | bio, enseignement-formation

Les collectivités territoriales et l’agriculture biologique

Les collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à inscrire leur action politique dans une perspective de développement durable.

Dans ce contexte, le soutien des élus locaux à l’agriculture biologique doit trouver toute sa place. L’engouement des français pour les produits bio ne cesse de se développer : le baromètre annuel de l’Agence bio confirme le dynamisme de la consommation des produits bio en France en 2008.

Les ventes ont ainsi progressé de 25 % pour atteindre un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros. Cependant, l’ensemble des filières biologiques est confronté à bioun problème majeur : la demande est bien supérieure à l’offre. En effet, seulement 3,6 % des surfaces agricoles rhônalpines sont cultivées en bio.

Le développement de ces surfaces est donc un enjeu pour demain face à deux impératifs : préserver la qualité de l’environnement et accroître le nombre de producteurs bio pour répondre à la demande. Les collectivités territoriales ont un rôle à jouer pour relever ce défi.

L’objectif de cette journée est d’apporter des éléments de réponse concrets à tous les acteurs qui souhaitent s’investir pour le développement de l’agriculture biologique sur leur territoire.

Colloque les collectivités territoriales, actrices du développement de l’agriculture biologique, mardi 9 février, salle Latreille, Lyon 2ème.

Pour plus de renseignements et connaître le programme:

/www.corabio.org/


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8616 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+