Archive | 04 février 2010

Le Pic Vert au plus près de la nature

L’association de protection de la nature Le Pic Vert, créée il y a dix ans,  a régulièrement accru et diversifié ses activités afin de rester au plus près de ses objectifs premiers : éduquer et agir pour préserver et protéger l’environnement naturel.

Les membres du Pic Vert s’impliquent fortement au niveau de la réflexion sur la gestion et l’aménagement du territoire au cœur du Pays Voironnais. Le dialogue engagé auprès des divers partenaires locaux (CAPV, collectivités territoriales, autres associations, …) a permis de mettre en place de multiples actions de terrain.

L’association a tenu son assemblée générale annuelle  samedi 30 janvier  en présence d’une centaine de ses adhérents et de plusieurs personnalités : M. Revil, maire de Voiron, M. Berthet, maire de St Cassien, M. Aujas, de la DDAF.

Le rapport moral de la présidente Marie Claude Bouillon, le rapport d’activités de la secrétaire Mathilde Edde, le rapport financier de Martine Letirant ont été adoptés à l‘unanimité.

L’association a présenté son futur site internet (lepicvert.asso.fr), une motion adoptée à l’unanimité pour la création d’une nouvelle réserve naturelle sur les iles du Haut-Rhône actuellement au stade de l’enquête publique et la décision de créer un second poste de permanent.

L’assemblée générale a également adopté un projet de mise en place d’une pompe solaire pour alimenter une mare indispensable à la faune sauvage dans le parc national de Hwange au Zimbawe. 450€ ont été spontanément récoltés sur place pour cette idée concrète de coopération internationale.

Le nouveau conseil d’administration été élu à l’unanimité.

Contact : lepicvert.@club-internet.fr ou 04 76 9134 33

Catégorie écologieCommentaires fermés

Un plan d’action contre la marée verte

Le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et le ministère du développement durable ont présenté un plan d’action sur les algues vertes de 134 millions d’euros sur la période 2010-2014.
Il concerne les 23 bassins versants associés aux 8 baies à « algues vertes » identifiées dans le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin Loire-Bretagne.
Ce plan permettra :
-d’assurer une gestion irréprochable des algues vertes échouées, par l’amélioration de leur ramassage et de leur traitement, en vue de supprimer tout risque sanitaire et de réduire les nuisances.
-de réduire les flux de nitrates de toutes origines vers les côtes. A cette fin, il prévoit de préserver ou de réhabiliter les zones naturelles et de modifier les pratiques agricoles dans les bassins versants concernés. Une traçabilité des flux d’azote sera également mise en place ainsi qu’un renforcement des contrôles. Certaines mesures seront mises en œuvre sous forme d’appels à projets territoriaux.
Il comporte en outre un volet portant sur l’amélioration des connaissances sur le phénomène de prolifération des algues vertes et sur les moyens de leur valorisation.
Le plan d’action sur les algues vertes sera mis en œuvre sous la responsabilité d’un comité de pilotage présidé par le préfet de la région Bretagne et associant la région Bretagne, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ainsi que l’ensemble des acteurs concernés.

Catégorie pollutionCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+