Archive | 12 février 2010

Installation en agriculture: Bruno Le Maire offensif

Le ministre de l’agriculture, Bruno le Maire est intervenu lors du Conseil National de l’Installation et de la Transmission organisé par les Jeunes Agriculteurs.

Parmi les points clé:

- Maintien de l’enveloppe d’aide allouée dans le cadre de l’installation. D’un montant d’environ 330 millions d’euros.

-Augmentation de la dotation aux Adasea.

- réduire de moitié les surfaces agricoles qui disparaissent chaque année, d’ici 2020

- création d’un observatoire des terres agricoles.

- taxe sur le foncier en partie consacrée à l’installation.

Pour visionner son intervention, cliquez sur: webtv.agriculture.gouv.fr

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

2009: une année catastrophique pour les éleveurs laitiers

La situation des éleveurs laitiers n’est plus supportable. La fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) le dit haut et fort dans une lettre ouverte adressée à la grande distribution et aux pouvoirs publics. Voici le contenu de cette lettre ouverte.

« La situation des éleveurs laitiers a été catastrophique en 2009. Les Comptes de l’Agriculture font état d’un revenu par exploitant de moinslait de 9000 euros sur l’année, soit 750 euros par mois en moyenne ! Plus de 20% des éleveurs ont un résultat négatif !
Face à cela, la FNPL constate que les prix à la consommation des produits laitiers ont baissé de 1,4% en moyenne entre 2008 et 2009 alors que les prix des produits laitiers sortis des usines de transformation ont baissé de 8%.
Aujourd’hui, les négociations tarifaires battent leur plein et la Grande Distribution cherche à nouveau à baisser ses prix d’achat des produits laitiers.

Cette situation n’est pas tenable.

La Grande Distribution française a maintes fois répété qu’elle souhaitait soutenir les agriculteurs.  Qu’elle le prouve !
La situation des éleveurs n’est plus supportable et ils ne pourront admettre une nouvelle pression sur les produits transformés qui se répercutera inéluctablement sur le prix du lait à la production.
Les Pouvoirs Publics, qui ont abandonné le secteur laitier dans la tourmente de la dérégulation, parlent d’un observatoire des prix et des marges.
Observer, c’est peut-être bien, mais qu’ils prennent également leurs responsabilités et permettent aux agriculteurs de vivre de leur métier.
La FNPL reste mobilisée sur ce dossier et réagira en conséquence. »

Le Secrétaire Général de la FNPL
Thierry Roquefeuil

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Photovoltaïque : les Chambres d’agriculture demandent un nouveau texte

La parution, mi-janvier, des nouvelles conditions d’achat de l’électricité produite par des panneaux solaires photovoltaïques a jeté le trouble sur toute une filière, jusque là volontariste pour atteindre les objectifs nationaux et européens en matière d’énergie renouvelable.

En annonçant une baisse de l’ordre de 30 %, ces nouveaux tarifs sonnent comme un coup d’arrêt à de nombreux projets sur les bâtiments d’exploitation portés par des agriculteurs dans le cadre de leur activité agricole. Ils vont de surcroît encourager le développement de centrales au sol alors que tout le monde s’accorde désormais à considérer l’artificialisation des terres agricoles comme un fléau qui pourrait jusqu’à remettre en cause, à terme, le maintien et le développement de la production agricole.

Il est désormais urgent d’apporter des réponses claires aux agriculteurs porteurs de projets :
- Sur le devenir des dossiers dont la demande d’achat de l’électricité a été formulée entre le 1er novembre 2009 et le 11 janvier 2010, qui doivent être honorés sur les bases connues à cette période.
- Sur tous les projets à utilisation agricole, qui doivent être pris en compte après le 11 janvier 2010 sur la base de 50 € / kwh.

Les dernières tergiversations au sein du Conseil Supérieur de l’Energie dans lequel Didier Marteau a vivement réagi en tant que représentant des Chambres d’agriculture, nous incitent à demander la parution urgente d’un nouveau texte qui réponde à ces demandes.

« Dans le contexte économique actuel, ce nouveau texte pourrait être l’occasion pour le gouvernement français de revoir sa copie. En l’état, celle-ci conduit à priver non seulement les agriculteurs d’un complément pour entretenir et investir dans les bâtiments agricoles, mais plus globalement d’une source d’énergie renouvelable pour nos concitoyens » a déclaré Guy Vasseur, président des Chambres d’agriculture.

Catégorie agriculture, énergiesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+