Rocade nord de Grenoble: les écologistes marquent des points

L’information est parvenue en préfecture de l’Isère hier après-midi : l’avis de la commission d’enquête sur le projet de rocade Nord de l’agglomération grenobloise est défavorable.

Christine Garnier, présidente des Verts Isère et  Olivier Bertrand, conseiller général Verts ont fait part de leur surprise et de leur satisfaction face à ce qu’il faut bien considérer comme un coup de théâtre:

« Cet avis est d’une importance capitale : les avis négatifs sont extrêmement rares et on en compte moins de 5% à l’échelle nationale. Ils peuvent même se compter sur les doigts d’une main pour des dossiers de cette ampleur financière et signifie en général un arrêt définitif des projets concernés.

Nous n’avons pas encore connaissance des motifs qui ont conduit à cet avis négatif. En effet, le Conseil général a refusé ce mardi de nous communiquer le dossier qui lui a pourtant été transmis par la préfecture de l’Isère.

Dans tous les cas, cet avis défavorable donne raison aux défenseurs d’alternatives à la rocade Nord de Grenoble. C’est une véritable victoire pour tous les militants et élus écologistes, ainsi que pour les très nombreuses associations qui se sont battus pendant des années pour démontrer que cette autoroute urbaine serait inefficace contre les bouchons, polluante et ruineuse ».

Ils ajoutent:

« Cet avis est une opportunité sans précédant d’engager notre agglomération vers des solutions d’avenir pour les déplacements. Nous appelons les responsables politiques locaux à une table ronde qui permettra de redéfinir et d’étudier sérieusement les pistes innovantes pour fluidifier le trafic dans la cuvette grenobloise et pour garantir le droit à la mobilité pour tous : tram-train dans les 3 branches de l’Y grenoblois et dans le Nord-Isère, service public du vélo et du co-voiturage, autopartage et réouverture de gares SNCF ».

A la veille du vote du budget primitif 2010, les Verts réitèrent les propos (voir notre article d’hier) qui figurent dans la lettre ouverte adressée au président du CG38, André Vallini et à la majorité départementale:

« Les 9 millions d’€ prévus en 2010 dans le budget du Conseil général  doivent être évidemment supprimés et réaffectés à la politique du logement social, de la petite enfance et pour le démarrage des travaux du SYMBHI (prévention des crues de l’Isère) ».

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+