Archive | 26 avril 2010

Dix concessions hydroélectriques à renouveler

Jean-Louis Borloo a arrêté il y a quelques jours  le périmètre précis de renouvellement des concessions hydroélectriques. Il est prévu que 10 concessions d’une puissance cumulée de 5.300 MW seront renouvelées d’ici 2015.

Le Sautet (photo Le pays de Corps)

Le barrage du Sautet (photo Le pays de Corps)

L’ouverture des appels à candidatures s’échelonnera, selon les concessions, entre 2010 et 2013. Les concessions hydroélectriques dans les Alpes (Vallée du Drac, chaîne du Beaufortain et station de pompage de Bissorte), les Pyrénées (Vallées d’Ossau, du Louron et de la Têt) et le Massif Central (vallée de la Dordogne et de la Truyère) seront attribuées entre 2013 et 2015.

L’attribution des concessions se fera dans le respect le plus absolu des exigences de sûreté. Seuls les candidats ayant démontré leurs capacités techniques et financières à exploiter un ouvrage hydroélectrique en toute sécurité seront admis à concourir.

Les offres les plus intéressantes seront retenues selon un triple critère :

- le critère énergétique sera fondé notamment sur l’engagement pris par les candidats de moderniser les installations existantes ou d’ajouter des équipements additionnels.
- le critère environnemental sera établi à partir des projets de protection des écosystèmes et d’intégration de l’ensemble des usages non énergétiques de l’eau, par exemple à des fins d’irrigation ou de loisir.
- le critère financier sera la traduction de la proposition de redevance faite par le candidat. En effet, une redevance hydroélectrique, proportionnelle au chiffre d’affaires de l’ouvrage mais plafonnée concession par concession, va être instaurée dans le cadre de la loi Grenelle 2. Le produit de cette redevance sera partagé à parts égales entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Catégorie hydraulique, énergiesCommentaires fermés

Vélo citoyen: les écoliers font leur tour

La 7ème édition de Vélo citoyen , projet initié par la Ligue de l’Enseignement et l’Usep avec l’aide du Conseil général, de la Préfecture de l’Isère et de l’Inspection académique, aura lieu du 27 avril au 4 juin. Ce Tour de l’Isère est avant tout une manifestation pédagogique sur les thèmes de la pratique citoyenne du vélo, de l’engagement civique et de l’esprit associatif destiné aux enfant du cycle 3 des écoles primaires du Département.

velo citoyen

Cinquante classes sont engagées soit près de 1150 élèves âgés de 8 à 10 ans. Chaque classe assurera une des 48 étapes programmées (chaque étape fait environ 30 km). (photo CG38)

La présentation officielle  de l’opération, qui démarre demain, a eu lieu ce matin à l’Hôtel du Département en présence de Yannick Belle, conseiller général délégué aux sports et à la jeunesse. Pour la première fois, deux classes, de l’école de Louvarou à Jarrie et de l’école Langevin à Echirolles et l’école Lucie Aubrac de Grenoble sont venues à vélo au Conseil général pour participer à cette conférence.
L’après-midi, ces écoliers sont invités à participer à un débat avec les acteurs locaux liés à la pratique du vélo. Quatre thématiques seront abordées : sécurité routière, aménagement, apprentissage, pratique sportive.

Catégorie enseignement-formation, sportCommentaires fermés

A Bourgoin, l’écologie entre au collège

Le Conseil général de l’Isère a mis en place un agenda 21 et mène une politique de préservation de la biodiversité à travers différentes actions. Le vendredi 30 avril à 14h  sera inauguré un espace vert écologique exemplaire au collège de Pré Bénit à Bourgoin Jallieu (38).

Cet espace a été conçu et réalisé par le service environnement du Conseil général avec l’aide des techniciens de la direction de l’éducation et de la jeunesse et des agents du territoire Porte des Alpes. Il comprend de nombreux aménagements : mare pédagogique, prairie fleurie, nichoirs, mangeoire, plantations de haies champêtres, poubelles sélectives, compost, végétalisation de façade etc.

Après les interventions de M. Colomb-Bouvard, vice président du Conseil général chargé des collèges et de Gilles  Strappazzon, président de la commission environnement du Conseil général, une visite guidée sera animée par Jean-François Noblet, conseiller technique Environnement du CG38, pour tous les responsables des collèges de l’Isère.

La projection du film « Un pavé dans la mare » produit par le Conseil général pour inciter la création de mares et Mme Edde, professeur de SVT au collège présentera, avec ses élèves des travaux réalisés sur le site.

Pour tous renseignements : JF Noblet 04 76 00 37 37 ou jf.noblet@cg38.fr

Ce projet a été labélisé Année internationale de la biodiversité

Catégorie enseignement-formation, écologieCommentaires fermés

A51 : le coût des études

orateurDans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 10/12/2009, M. Pierre Bernard-Reymond (Hautes-Alpes-UMP) demandait à M. le ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat de bien vouloir lui indiquer le montant des crédits d’études engagés depuis 1985 pour mener à bonne fin le dossier du projet de l’autoroute A 51 entre Grenoble et La Saulce (Hautes-Alpes).

Il vient d’obtenir la réponse.

Réponse du ministère de l’Ecologie publiée dans le JO Sénat du 22/04/2010

L’estimation du montant des crédits d’études consacrés par les services de l’État à l’opération A51 sur la liaison Grenoble-Sisteron s’élève, après actualisation, à 22,5 millions d’euros courant cumulés.

La durée de la période concernée, supérieure à 20 ans, génère certaines incertitudes et imprécisions difficilement évitables. Cette estimation, qui constitue plutôt une fourchette haute, paraît toutefois suffisante pour apprécier l’ordre de grandeur du montant cumulé des crédits.

Les prestations considérées portent sur des études, certaines missions de maîtrise d’ouvrage des études déléguées ou d’assistance à maîtrise d’ouvrage, notamment dans le cadre du débat public mené en 2005.

Catégorie transportCommentaires fermés

Prenez la clé des champs

prenez la cléLes 1er et 2 mai , 111 agriculteurs accueilleront le public pour deux journées de portes ouvertes dans les fermes sous le signe de la convivialité.
Au programme : visites des exploitations, dégustation gratuite de produits fermiers, animations  pour les enfants (chasse au trésor, labyrinthe de bottes de paille, atelier de rempotage et bouturage …)  et pour les familles (démonstration de cuisine avec un chef, animation musicale, fabrication de sorbets,
jeu de piste…).

Pour le plaisir des petits et des grands, 15 circuits de visites gratuites proposent de découvrir et de déguster une large gamme de produits fermiers : fromages, terrines, jus de fruits, vins, noix, miels, confitures… Prenez la clé des champs, c’est également l’occasion de prendre des conseils pour ses plantations : plantes aromatiques, palmiers, fleurs seront donc également au rendez vous.
Sans oublier que dans la famille clé des champs, les chèvres seront entourées de leurs compagnons habituels : vache, cochon, lapin, volaille, mouton, mais aussi  escargot et lama!

Enfin, les fermes ont pour la seconde année de l’énergie à revendre puisque 11 fermes mettent en avant leurs réalisations pour améliorer leur efficacité énergétique en matière d’économie d’énergie ou de production d’énergie renouvelable : chaudière à bois déchiqueté, production d’énergie solaire avec panneaux photovoltaïques, compostage, chauffe-eau solaire, filtre à roseaux, écoconstruction, séchage en grange solaire …

Le livret gratuit des circuits « Prenez la clé des champs, les fermes s’ouvrent en Isère et Savoie » est disponible  sur simple demande au 04 76 20 67 97 (Isère ) ou 04 79 33 92 56 (Savoie).

Retrouvez également les différents circuits en cliquant sur: www.prenezlacledeschamps.com

Catégorie agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2010
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+