Archive | 25 mai 2010

Noix de Grenoble: le juste prix

Lors de notre dernière rencontre avec Cédric Ruzzin, celui-ci, producteur de noix et président du centre cantonal des jeunes agriculteurs de Tullins Vinay nous a alerté sur le prix des noix. Deux soucis à son avis: le prix qui « ne doit pas être davantage inférieur à celui que l’on connaît depuis plusieurs campagnes et surtout les délais de paiement aux producteurs qui sont trop long. »

Pour comprendre les rouages concernant ces fameux prix et délais nous avons rencontré Arnaud Rivière, négociant en noix, de la société du même nom, installé à Vinay.

« Les noix nous arrivent à partir de mi-septembre. Les noix fraîches doivent repartir très vite. Par contre au niveau des noix sèches, les habitudes ont évolué. Il y a encore quelques années, elles étaient vendues, en très grande majorité avant Noël. Ce n’est plus le cas de nos jours; on a des demandes jusqu’à la fin du printemps. Cela vient du fait que les plateformes  souhaitent en proposer tout au long de l’année.

Elles savent également les noix étant d’excellente qualité, stockées dans des conditions optimum peuvent être consommées sur un laps de temps plus long. On notera que les consommateurs italiens, espagnols… en mangent tout au long de l’année. Il ne faut pas oublier que 70 à 80% de la production noix de Grenoble est vendue à l’export. On a donc du s’adapter et nous avons conclu des accords avec nos clients. On leur propose d’assurer chez nous le stockage des noix qu’ils ont achetées et les livrer à la demande. »

noix rivièreEt le fameux prix?

« En ce qui concerne les nuciculteurs, ceux-ci nous livrent leur production. Celle-ci est triée et le prix est fixé en fonction d’une grille d’agréage. Il ne peut pas y avoir de surprises. En un mot, meilleure est la qualité livrée, plus haut sera le prix. Il nous arrive par exemple des lots dont 15 à 20% livrés ont un calibre inférieur à 28 mm, il s’agit de noix non commercialisables en l’état. Obligatoirement le prix moyen va baisser. »

Arnaud Rivière précise que l’intérêt de la société est de revendre les noix au meilleur prix:  « Nul n’ignore que nous avons des charges importantes liées essentiellement à l’emballage, au personnel, au transport sans oublier les charges fixes. On ne peut donc pas faire n’importe quoi! »

Quant à la question de savoir pourquoi les producteurs sont ils payés « très, trop tard » la réponse est claire et semble t-il sans équivoque: » il faut savoir que nos clients nous payent à 30, 60 voire 150 jours. Nous devons donc avoir une trésorerie saine. Cela nous permet de proposer un acompte à nos producteurs début décembre et de leur payer le solde en janvier. On ne peut pas faire mieux, si ce n’est d’aider un producteur qui a des difficultés de trésorerie. Dans ce cas là on s’arrange. »

En un mot, Chez Rivière on paye au juste prix, au plus tôt.

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Varces: journée intercommunale de l’environnement

Evénement organisé par les communes de Claix, Le Gua, Pont de Claix, Saint-Paul de Varces, Varces et Vif.

Animations pour le jeune public, jeux et ateliers ludiques, conférences, expositions, balades et visites sur le thème de l’eau et plus largement sur l’environnement et le développement durable.

Stands sur les énergies renouvelables, artisanat, commerce équitable et solidaire, marché de produits locaux.

Remise des prix du concours photos « arbres creux, arbres de vie » de la LPO Isère.

Bar à eaux, buvette, repas sur réservation.

Entrée libre

Journée Intercommunale de l'Environnement 2010

Programme détaillé sur le site: journee-intercommunale-environnement.com

Catégorie environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mai 2010
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+