Catégorie | loup

Loup: nouvelle manifestation dans la Drôme

Ce 1er juin,  plusieurs  manifestants ont organisé  le blocage de la route du col de Grimone, au lieu dit La révolte, commune de Glandage dans la Drôme.
Les éleveurs et  l’ensemble du monde rural ont montré  leur mécontentement suite aux faits qui se sont déroulés ces derniers temps.
Le troupeau d’un éleveur a subi cinq attaques de loups en moins de 15 jours et il y en a eu d’autres dans les environs.
L’administration ne prenant pas de mesures, le maire interpellé par les éleveurs s’est rendu en préfecture à Valence où il fut très surpris des réponses qui lui ont été données:
- Alors que tout est réuni pour un protocole de prélèvement; il ne peut être mis en place car madame la ministre de l’environnement n’aurait pas signé l’arrêté qui encadre ces mesures dont la durée d’application annuelle est du 1er mai au 30 avril!
- Un agent du DDT,  pressé de trouver une solution a annoncé: « Il pourrait garder ses brebis dedans, on payera le foin pour les nourrir »*

loup

Ces déclarations n’ayant en rien satisfait les éleveurs, ceux-ci ont appelé à la mobilisation à travers  le blocage de la route du col de Grimone, ce mardi matin.

Affaire à suivre!

*Cette déclaration demandant l’enfermement des troupeaux est la preuve que l’on a atteint les limites du seuil de tolérance des prédateurs. mais aussi nous démontre que tous les moyens dit « de protection » (chien patou, parc de nuit…) imposés aux éleveurs depuis 18 ans ne servent à rien.

Article rédigé suivant les informations fournies par Christophe Gabert, de la FDSEA Isère

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8643 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juin 2010
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+