Archive | 03 juillet 2010

A la découverte de la cerise Ratafia

La cerise Ratafia est cultivée uniquement en Sud Grésivaudan, sur la commune de St Hilaire du Rosier. Il y a de fortes chances pour qu’elle doive son nom au fameux ratafia: liqueur de cerises. La ratafia est une petite cerise, noire, juteuse et très sucrée.

Cette cerise à boisson, destinée jadis à la fabrication du ratafia, peut aussi se déguster en confiture, jus de fruit, cerise aigre douce, cerise au kirsch.

Aujourd’hui environ 60 hectares de plantations de ces cerisiers se répartissent sur et autour de St Hilaire du Rosier. La quasi totalité de la production est livrée à des distillateurs. Deux producteurs transformant eux mêmes sur place en élaborant le fameux kirsch.

Ludovic Belle et sa mère ont créé le Gaec des Trois cyprès. Ils exploitent 5 hectares de cerises ratafia.  » La totalité de la production est livrée à un distillateur lorrain. Si l’arbre demande peu d’entretien tout au long de l’année, il ne faut pas louper la période de récolte.

Ludovic Belle: » le fruit doit être mûr à point, voilà pourquoi la récolte se fait fin juin, début juillet. »

ratafia7Il y a des décennies, cette récolte se faisait à la main » puis il y a eu le câble et depuis une vingtaine d’années la machine a pris la relève. Il s’agit d’un récolteur mécanique. Celui ci secoue l’arbre. Les fruits tombent sur un tapis puis  sont renvoyés sur un tapis roulant qui abouti sur une soufflerie ou les feuilles sont éjectées. Les fruits tombant enfin dans des containers.

 » Le secoueur a été acheté aux établissements Rousset. Celui ci me donne entière satisfaction. Il y a peu, il abimait les écorces des arbres mais AMB Rousset a trouvé la solution en rembourrant les mâchoires avec du caoutchouc. Certes il y aurait encore des améliorations à faire mais grâce à ce secoueur, on peut récolter une quinzaine de tonnes de cerises, en une grosse matinée de travail. C’est l’idéal. « 

Ludovic Belle apprécie enfin » la proximité du vendeur de la machine et son service après vente.  » Sur un laps de temps très court, on doit avoir du matériel fiable et en cas de pépin, toujours possible, on doit être dépanné rapidement. C’est ce qui se passe avec AMB Rousset. »

Voici le déroulement de la récolte en images.

ratafia 3

Dans un premier temps, le récolteur mécanique secoue les cerisiers… En quelques secondent elles tombent…

ratafia 5

…sur un tapis.

ratafia 2

Les cerises sont renvoyées sur un tapis roulant ou elles sont triées. Une soufflerie éjecte les feuilles.

ratafia6

Elles terminent leur périple dans des containers, destination la Lorraine ou elles seront transformées.

ratafia 1

Afin de protéger les arbres, des tampons en caoutchouc ont été rajoutés par les Ets AMB Rousset sur leurs récolteurs mécaniques.

Pour en savoir plus sur le matériel proposé par les établissements AMB Rousset ou contacter l’entreprise: cliquez sur  le lien: www.amb-rousset.com

Catégorie A la une, arboricultureCommentaires fermés

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var découvre la filière bois du Trièves

Le Pays A3V (qui signifie Asses, Verdon, Vaïre, Var) est un territoire regroupant 39 communes du sud-est du département des Alpes-de-Haute-Provence (cantons de Saint-André-les-Alpes, Allos-Colmars, Castellane, d’Annot et Entrevaux), dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

assesC’est un secteur de moyenne et de haute montagne soumis aux influences climatiques méditerranéenne et alpine.

Ce territoire rural compte environ 10 000 habitants La principale agglomération est la Sous-préfecture Castellane, 1 700 habitants.

Sur ce territoire, l’Etat, la région et le département ont engagé des actions en faveur de l’activité forestière.

Le pays Asses, Verdon, Vaïre, Var dispose d’une ressource forestière non négligeable, sur 165000 hectares, 54% le sont en superficie boisée. Mais cette forêt est fragile. Une charte forestière de territoire a été signée.

Pour en prendre connaissance cliquer sur: www.pays-a3v

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var a identifié le développement de la filière bois-énergie comme une de ses priorités.

Voila pourquoi des représentants du pays Asses, Verdon, Vaïre, Var se sont rendus dans le Trièves.

chion

Les personnes présentes étaient, de droite à gauche: Juliette GROSSMITH Directrice du Pays Asses, Verdon, Vaire, Var, Thiébaut BECOURT, Animateur Charte forestière du Trièves, Albert LECOURBE Chargé de mission forêt du Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var, Bernard MOLLING Directeur de la Communauté de communes du Moyen Verdon, Ludovic MILLE Chef de projet Leader Groupe d’actions local « Confluences autour du Verdon »

Thiébaud Becourt, animateur Charte forestière du Trièves,  leur a présenté les différentes actions qu’il anime : Le schéma de desserte forestière, le regroupement de parcelles forestières dans trois communes, les qualités mécaniques des billons de bois sortie de forêts et des bois secs sortis de séchoirs, et de la commercialisation de ces bois par un bureau d’étude.

Ils ont ensuite visité la plateforme Bois de St Michel les Portes.

Celle ci, d’une superficie de 15 000 m2 dont 800 m2 de hangar monte en puissance. Elle a traité la 1ère année 1 800 MAP, la 2° année 4 500 MAP, et pour sa troisième année de production de 10 à 12 000 MAP sont annoncés et déjà en commande.

Le Président de l’AFTBM( Association forestière Trièves-Beaumont-Mathéysine), Patrick Chion a présenté la partie Bois Énergie, ses particularités par le séchage des plaquettes avec un taux d’humidité inférieur à 25 %, l’approvisionnement : 30 % forêt Publique, 30 % forêt Privée, 30 % Scieurs et 10 % Agriculteurs.

L’intérêt de ce séchage a été remarqué par les visiteurs pour la fabrication de granulés. Découverte de la chaufferie de 2,5 MWH de fabrication française (Ets Conte).

La visite s’est poursuivie au niveau des séchoirs ACC et du séchoir sous vide, ceux ci pouvant sécher 15 000 m3 annuellement.
Valérie Nier, gérante de la SVBT, a servi de guide afin que chacun découvre les installations. Elle a donné toutes les explications concernant  le fonctionnement de la structure mais également les contraintes qui s’y attachent.

Une visite très enrichissante…

Catégorie - filière bois, Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Fortes chaleurs : quels sont les risques et comment se protéger ?

Depuis quelques jours, le département de l’Isère doit faire face à des fortes chaleurs.
La santé de chacun peut être en danger quand les 3 conditions suivantes sont réunies :
* il fait très chaud ;
* la nuit, la température ne descend pas, ou très peu ;
* cela dure plusieurs jours.

Quels sont les risques liés aux fortes chaleurs ?
* Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs. Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40° avec altération de la conscience).
* En ce qui concerne l’enfant et l’adulte, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.
* Chez les travailleurs manuels, travaillant notamment à l’extérieur, et lorsqu’on fait du sport, le corps exposé à la chaleur transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Il y a un risque de déshydratation.

Quelles sont les personnes à risque ?
* les personnes âgées de plus de 65 ans ;
* les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans ;
* les travailleurs manuels, travaillant notamment à l’extérieur et les personnes pratiquant une activité sportive en plein air.

Conseils et précautions

Pour les personnes âgées :
- Mouillez votre peau plusieurs fois par jour tout en assurant une légère ventilation ;
- Ne sortez pas aux heures les plus chaudes ;
- Passez plusieurs heures dans un endroit frais ou climatisé ;
- Maintenez votre maison à l’abri de la chaleur ;
- Mangez normalement ;
- Buvez environ 1,5 L d’eau par jour (pas d’alcool) ;
- Donnez des nouvelles à votre entourage.

Pour les enfants et les adultes :
- Buvez beaucoup d’eau ;
- Ne faites pas d’efforts physiques intenses ;
- Ne restez pas en plein soleil ;
- Maintenez votre maison à l’abri de la chaleur ;
- Ne consommez pas d’alcool ;
- Au travail, restez vigilant pour vos collègues et vous-même ;
- Prenez des nouvelles de votre entourage.

Catégorie zoomCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2010
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+