CREPS de Voiron, un nouveau départ et des emplois sauvegardés

Adopté par les élus régionaux le 8 juillet dernier, le protocole d’accord relatif aux modalités de
poursuite d’activités sur le site du CREPS Rhône-Alpes de Voiron* a été signé cet après-midi à
Voiron (Isère) par Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, en présence de
Rama YADE, Secrétaire d’Etat chargée des sports.

« La signature de ce protocole marque une nouvelle étape, un espoir conforté et l’aboutissement de plus d’un an et demi de travail » a souligné Jean-Jack QUEYRANNE. En effet, ce protocole entérine et consolide le projet de reprise d’une partie des activités du CREPS par l’association Tremplin Sport Formation (TSF), créée à l’initiative des personnels du CREPS avec l’appui d’une partie du mouvement sportif régional**.
Il prévoit des engagements des collectivités et de l’Etat :
• sur le patrimoine (cession immobilière du site à la CAPV, travaux …)
• pour le maintien d’activités de formation et d’accueil du mouvement sportif sur le site de Voiron,
• en faveur du reclassement du personnel du CREPS et notamment le repositionnement des 17 agents techniques de l’actuel CREPS,
• en matière de pilotage et d’accompagnement des activités durant la phase transitoire du projet.

Près de 3,3 M€ sur 3 ans (septembre 2010 / septembre 2013) vont être consacrés par la Région Rhône-Alpes pour préserver les emplois et maintenir les activités d’accueil du mouvement sportif régional et de formation aux métiers du sport sur le site de Voiron.

1er CREPS français par le volume de formation dispensé, le CREPS de Rhône-Alpes était constitué de 2 sites (Voiron en Isère et Vallon Pont-d’Arc en Ardèche). Il intervenait dans la formation aux métiers du sport et de l’animation, le sport de haut niveau avec 2 pôles espoirs et 1 pôle France (badminton,
basket-ball et escalade) et une mission d’accompagnement des sportifs de haut niveau, l’accueil de
structures associatives avec une activité de restauration (150 places) et d’hébergement (141 lits).

Dans le cadre de la réforme de la politique nationale du sport de haut niveau engagée en 2008, l’Etat a
programmé la fermeture du site de Voiron et le rattachement de celui de Vallon Pont-d’Arc (Ardèche) au CREPS d’Aix-en-Provence. Alerté par le personnel, Jean-Jack QUEYRANNE s’était rendu sur place pour témoigner de son soutien.

Grâce à la forte mobilisation des élus locaux et régionaux, la décision de fermeture a été reportée d’un
an par l’Etat (au 31 août 2010). Ce dernier a également accepté de participer à une étude lancée par la
Région en juin 2009 afin de connaître la situation réelle du CREPS et d’étudier les scénarii de reprises
envisageables sur le site. Cette étude a permis d’élaborer, en concertation avec les partenaires***, une
1ère version du protocole d’accord, approuvée par le Conseil régional le 26 février 2010.


* Autres signataires du protocole : Albert DUPUY, Préfet de l’Isère, André VALLINI, Président du Conseil général de l’Isère, Jean- Paul BRET, Président de la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais, Roland REVIL, Maire de Voiron, Guy MARGOTTON, Président du Comité Régional Olympique et Sportif Rhône-Alpes
** Membres fondateurs de TSF : le CROS – Comité régional olympique et sportif Rhône-Alpes, la ligue Rhône-Alpes de badminton, la ligue Rhône-Alpes de basket-ball, le comité Rhône-Alpes de montagne escalade et le comité Rhône-Alpes de cyclisme.
*** Etat, Département de l’Isère, Ville de Voiron et Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais (CAPV)

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8575 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2010
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+