Archive | 04 août 2010

2010: année exceptionnelle pour le Vercors…

Lors de la fête du Bleu qui s’est déroulée à St Jean en Royans, Danielle Pic, maire de la commune mais également présidente du Parc du Vercors a tenu à souligner que  » l’année 2010 est une année exceptionnelle pour le Vercors. »

 » Nous fêtons en cette année 2010 les 40 ans du Parc du Vercors ainsi que de l’ Association pour la promotion des agriculteurs du Parc, l’Apap. Les 25 ans de la réserve nationale des hauts plateaux du Vercors, les 10 ans de la fête du Bleu et 2010 est l’année internationale de la biodiversité. »

Plusieurs manifestations concernent les 40 ans du Parc:

- La présence du Vercors au salon international de l’agriculture à Paris,

- La réintroduction du gypaète Barbu,

- Le concert gratuit de Pep’s au cours de la fête du Bleu,

- Un après midi et une soirée exceptionnels d’échange et culturel ouvert au grand public à St Paul les Monestiers, le 16 octobre, jour anniversaire du parc du Vercors,

- La présentation de trois spectacles,

- Le parc fait son cinéma au cours du festival du film d’Autrans en novembre.

 » Un programme riche et varié qui va ravir tous les publics »

A propos de la fête du Bleu, Danièle Pic a rappelé que  » celle ci est la fête des produits agricoles du Vercors, la fête des éleveurs et de leurs animaux, la fête des artisans d’art du Vercors, c’est aussi la fête des produits de qualité transformés par des agriculteurs passionnés par leur métier… C’est enfin un moment festif, familial, convivial qui permet aux petits et grands de découvrir les richesses de notre territoire. »

Agriculture durable

Et de conclure par un vibrant hommage en direction de l’agriculture à travers ses hommes, son rôle…

 » La Fête du Bleu est une vitrine extraordinaire pour la promotion de l’agriculture, de ses productions, de ses paysans et de leur savoir-faire.
Le Massif du Vercors a su démontrer qu’avec une agriculture vivante et dynamique, on pouvait maintenir un environnement et de paysages exceptionnels, un tourisme attractif et de qualité, une vie économique et sociale.
Avec l’appui du Parc, nous devons persévérer dans cette voie une agriculture qui arrive à vivre de la vente de ses produits transformés, d’une agriculture qui entretient nos paysages et notre environnement naturel, d’une agriculture qui remplit un rôle social par le maintien de la vie dans nos montagnes et nos villages, bref une agriculture durable. »

Catégorie A la une, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Le 8 août faites vos courses fermières à Laval

Un marché fermier, qu’est-ce que c’est ? C’est la convivialité d’un marché de producteurs, le plaisir de trouver des produits du terroir de qualité, tout en découvrant une ferme du massif.
Selon les saisons, vous pouvez y retrouver ou découvrir les produits des fermes de Belledonne : viandes et charcuteries, miels et pains d’épices, fromages, confitures et coulis, fruits et légumes de saison, glaces et sorbets, pain, huile de noix, plantes vivaces, etc …, autant de produits qui ne demandent qu’à composer vos menus ou agrémenter votre jardin tout au long de l’année.
Le prochain auquel vous convient les producteurs de Belledonne aura lieu :
● le dimanche 8 août, à la ferme de La Boutière, à Laval, de 10h à 17h.
Notez aussi dès à présent sur vos agendas les lieux et dates des marchés fermiers suivants :
- les dimanche 12 septembre, 17 octobre et 12 décembre : Ferme de Loutas à St Martin d’Uriage,
- les dimanche 26 septembre, et 24 octobre : Ferme de Pressembois à Venon,
- les dimanche 22 août et 3 octobre : Ferme Le miel de nos montagnes aux Adrets
A bientôt sur les fermes de Belledonne!

Catégorie consommationCommentaires fermés

L’APLI se mobilise pour une juste rémunération des producteurs de lait

Voici le communiqué de l’APLI nationale.

« La nouvelle équipe  de l’APLI prend acte de la position de la FNPL face au comportement pitoyable des industriels laitiers.

En effet, rien n’est opposable, aujourd’hui à une augmentation conséquente du prix du litre de lait à la production.

En 2008, lorsque le lait a atteint le prix raisonnable de 380 € / tonne, la tonne de beurre s’échangeait à 2700 € sur le marché.

A ce jour, alors que cette même tonne de beurre est estimée à 3700 €, les transformateurs ont l’outrecuidance de contester une augmentation de 10 €, alors que les négociations devraient porter sur des montants supérieurs à 100 €.

Le bras de fer engagé par la FNPL laisse enfin entrevoir un espoir pour un aboutissement des revendications légitimes des éleveurs laitiers.

Comme le souligne Henri Brichart (source AFP) : « si les choses ne bougent pas la semaine prochaine, on verra la stratégie qu’on adopte. Les laiteries ne peuvent pas avoir le beurre et l’argent du beurre ».

Pour organiser et optimiser cette épreuve de force, l’ APLI souhaite rappeler que le seul et unique moyen de pression efficace reste la grève des livraisons, acte volontaire, symbole de détermination .

Une analyse de la grève du lait de septembre 2009 permet de tirer des conclusions qui amélioreront les effets de l’action :

- La grève doit être massive pour être la plus courte possible.

- Elle doit avoir un minimum d’influence sur les trésoreries des exploitations.

- Elle doit avoir lieu à une époque de déficit de production.

- Elle doit être illimitée, jusqu’à gain de cause.

L’APLI invite fermement,

Tous les syndicats

- à considérer le désarroi des éleveurs laitiers (prix de base du lait ridicule, sécheresse, augmentation des matières premières,…)

- à considérer que cette période de pénurie de matière première lait est fortement propice à une cessation des livraisons.

- à alerter et mobiliser leurs homologues Européens du Copa Cogeca et de Via Campesina).

La FNPL, syndicat majoritaire, à initier au plus vite une nouvelle grève du lait.

Les syndicats « minoritaires » à suivre ce mouvement.

La FNPL, seule représentante, aujourd’hui, du collège éleveur à l’interprofession, à débloquer les fonds nécessaires et disponibles au CNIEL (Biens immobiliers, fond de roulement, Actions…) pour compenser les pertes engendrées dans les élevages.

L’APLI engage vigoureusement les syndicats agricoles reconnus officiellement à ce jour, à prendre leurs responsabilités afin de mettre définitivement un terme au scénario annoncé, répétitif et destructeur qui se profile.

Dans ce cas et dès que la décision sera prise et entérinée l’APLI s’engage, à :

– Donner le mot d’ordre et mobiliser ses adhérents pour cette action commune,

– Alerter et mobiliser ses homologues Européens de l’EMB, avec pour seul objectif, une juste rémunération des éleveurs laitiers. »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2010
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+