Le Bœuf de Charolles obtient l’AOC

Le décret homologuant le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Bœuf de Charolles » a été publié au Journal Officiel de la République Française du 2 septembre 2010.

Cela fait suite à l’avis favorable rendu par le Comité national des appellations laitières, agroalimentaires et forestières de l’INAO lors de sa séance du 2 avril 2010, pour la reconnaissance en AOC du « Bœuf de Charolles ».

Avec la publication de ce décret, l’AOC « Bœuf de Charolles » devient la quatrième appellation d’origine contrôlée en viande bovine

La viande « Bœuf de Charolles » se reconnaît à son grain particulier, à sa surface lisse, douce et soyeuse au toucher et à sa couleur rouge « vif ». Les animaux « Bœuf de Charolles » de race charolaise, ont un profil boucher très marqué qui se caractérise par de belles proportions et une ossature peu développée. Cette viande très réputée tire ses principales caractéristiques des pâturages spécifiques au sein d’un milieu bocager sur lesquels l’élevage des bovins est réalisé.

La production du « Bœuf de Charolles » est répartie sur les régions Bourgogne et Rhône-Alpes et concerne 355 communes localisées sur les départements de la Loire, du Rhône, de la Saône et Loire et de la Nièvre.

Cette aire géographique repose sur le berceau historique de la race charolaise dont les conditions climatiques ainsi que les caractéristiques du sol favorisent l’élevage et l’engraissement des bovins. Le savoir-faire des éleveurs, propre à la sélection des bovins s’est maintenu depuis 300 ans pour témoigner aujourd’hui d’un véritable produit de qualité, dont 258 tonnes ont été commercialisées en 2009.

Le « Bœuf de Charolles » présente des caractéristiques organoleptiques marquées qui s’expriment notamment par sa grande tendreté, sa forte jutosité, son intensité aromatique et sa saveur faiblement acidulée.
Ce produit d’exception par ses volumes de production limités, en font une viande prisée par les meilleurs artisans bouchers

Données chiffrées 2009 : 150 producteurs, environ 600 carcasses « Bœuf de Charolles » commercialisées soit environ 258 tonnes.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8494 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+