Catégorie | apiculture, planète Terre

Envoyé spécial: la guerre des abeilles

Depuis quinze ans, les abeilles se meurent et la production française de miel a chuté de moitié.

Tous les ans, une abeille sur trois disparaît et avec elle autant d’apiculteurs. Pourtant, en se nourrissant du pollen et du nectar des plantes, les abeilles contribuent à hauteur de 80% à la reproduction croisée des espèces végétales.

P1060208Elles pollinisent 225 000 espèces de plantes à fleurs. Elles génèrent 153 milliards d’euros de nourriture tous les ans. Les insecticides utilisés par les agriculteurs sont-ils responsables de cette hécatombe ? Un peu partout en France, les apiculteurs sont entrés en guerre contre les épandages sauvages. Mais ils ne peuvent lutter contre les insecticides d’un nouveau genre, les insecticides systémiques apparus dans les années 90. Enrobant directement la graine plantée qu’ils protègent, ces insecticides agissent directement sur le cœur de la plante.

Appelés autrefois Gaucho, Régent ou Poncho puis interdits d’utilisation, l’insecticide qui cristallise aujourd’hui tous les débats, c’est le Cruiser. Pourquoi l’État a-t-il renouvelé son autorisation d’utilisation ? Pourquoi les services vétérinaires ne cherchent-ils pas à sauver les abeilles sans qui nous ne mangerions ni fruits, ni légumes ? Enquête sur une guerre pour la vie, au cœur des campagnes françaises.

Envoyé spécial: France 2, 20h35

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8496 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+