Archive | 20 septembre 2010

Tour de France 2011: l’Isère très concernée…

On le sait, le tour 2011 partira de Vendée et franchira les Pyrénées avant les Alpes. Selon quelques indiscrétions, le massif alpin sera le plat de résistance de ce tour. Notre département de l’Isère étant concerné au plus haut chef. En effet l’ascencion de l’Alpe d’Huez serait au programme.

On parle d’une arrivée dans la station le vendredi 22 juillet, soit deux jours seulement avant l’arrivée finale sur les champs Elysées. Et pour couronner le tout, entre ses deux étapes, il serait prévu, le samedi 23 juillet, un contre la montre individuel, qui pourrait se montrer décisif, autour de Grenoble.

Un contre la montre vallonné mais pas en côte. A retenir tout de même que certaines rumeurs font état d’une montée sur Chamrousse.

On en saura plus le 19 octobre, jour ou sera officiellement dévoilé le parcours du tour 2011.

Catégorie sportCommentaires fermés

Vercors: projet d’un pôle énergies renouvelables annulé par référendum

La municipalité de Lans en Vercors souhaitait implanter un pôle énergies renouvelable sur la commune, dans la forêt de Jay plus exactement. Devant la pression des opposants, le conseil municipal, le maire Jean Paul Gouttenoire en tête a décidé d’organiser un référendum.

La question posée était la suivante:

Etes vous d’accord, oui ou non, pour implanter un pôle énergies renouvelables comportant une centrale solaire, l’installation de la filière bois énergie,et un axe de recherche sur la biomasse sur le site de la forêt de Jay.

Ce dimanche 46% des lantiers se sont déplacer pour voter. Le résultat est sans appel: 65% des votants ont voté contre. Les opposants au projet répétant à qui veut l’entendre qu’ils ne sont pas contre le projet mais pas aux prix de la déforestation.

Un nouveau projet devrait être présenté!

Catégorie forêt, forêt du Vercors, énergiesCommentaires fermés

Élargissement de l’autoroute A480 dans l’agglomération grenobloise

Jacques GERAULT, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a confirmé que l’État financera à hauteur de 20 M€ la réalisation d’ici 2014 d’une première tranche de travaux pour la mise à 2×3 voies de l’autoroute A480 dans la traversée de Grenoble.
Ces aménagements sont financés à 100 % par l’État. Ils s’inscrivent dans le programme de modernisation des itinéraires du réseau routier national 2009-2014 (PDMI) qui succède au volet routier des contrats de plan.

route

En 2014 on devrait circuler sur deux fois trois voies, sur l’A 480 autour de Grenoble

L’A480 assure le rôle d’autoroute urbaine et le maillon ouest du contournement de Grenoble. Avec plus de 100 000 véhicules par jour dans sa section centrale à 2×2 voies, les phénomènes quotidiens de saturation sur cet axe sont devenus préoccupants.

En fluidifiant la circulation sur l’A480, les travaux contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie fossile. Ils contribueront également à la mise en oeuvre d’un contournement libérant le coeur de l’agglomération de la pression automobile pour améliorer les performances des transports en commun et des modes doux.
L’avis défavorable rendu le 22 mars 2010 par la commission d’enquête publique sur le projet de Rocade Nord de Grenoble présenté par le Conseil général de l’Isère conduit à remettre en cause à court terme cette rocade mais l’État a décidé de maintenir son financement sur l’A480 sans attendre de nouvelles décisions sur le bouclage au nord du réseau de voies rapides de l’agglomération
grenobloise.

Un souci tout de même, pendant les travaux, l’entrée sur Grenoble par le nord va être très difficile. Les travaux d’élargissement de l’A480 vont se télescoper avec ceux de la ligne E du tram: Grenoble-Le Fontanil.

Catégorie aménagement, transportCommentaires fermés

« Portes-ouvertes » du PEP Caprins Rhône-Alpes

Cette nouvelle édition des portes ouvertes du Pôle d’Expérimentation et de Progrès Caprin se déroulera le 21 septembre 2010 dans la Drôme, sur le site de la maison familiale et rurale de Divajeu, à proximité de Crest.

La matinée sera consacrée à des interventions sous chapiteau ; l’après midi des visites seront proposées sur des exploitations proches de Divajeu.

PROGRAMME

Matin

Café d’accueil (9h30)
-Présentation de nouveaux résultats d’études
- Comment utiliser durablement son lactosérum ?
-Optimiser la complémentation en fonction de la nature et de la qualité des fourrages.  Intervention de Daniel Sauvant, INRA
- Valoriser la viande caprine
-Intervention des partenaires et élus
Midi
- Apéritif à base de produits drômois
-Buffet offert

Après-midi (14h-16h30)

Visites d’exploitations caprine autour des thèmes suivants (2 visites au choix parmi 3 proposées) :
- Organisation du travail et évaluation de note d’état corporel
- Les moyens de lutte alternatifs aux mouches
- Le comportement des chèvres au pâturage de prairies multi-espèces.


Eleveurs, techniciens, passionnés de l’élevage caprin, cette journée est la vôtre. Les organisateurs de cette journée vous attendent nombreux.

Contact :
PEP caprin Rhône Alpes
Sylvie AUJOGUE
Tél : 04 75 20 28 00
Sylvie.aujogue@ardeche.chambagri.fr

Catégorie filière viandeCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, en agriculture, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme . URGENT. Expl. cherche un salarié (H/F) polyvalent. Vs réaliserez les opérations techniques d’alimentation et de surveillance des volailles, ainsi que l’entretien des installations. 1ère exp. demandée. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAV8-26

Hte-Savoie . Expl. cherche un agent d’élevage caprin (H/F) en CDI tps partiel (120-130 hres). Missions : suivi, traite, alimentation du troupeau et fabrication. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCA6-74

Loire . Expl. laitière cherche salarié (H/F) pr effectuer la traite, les soins aux animaux et travaux des champs. CDI tps plein ou association. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL11-42

Rhône : Ent. recrute un commercial. Vs développerez les produits (semences fourragères, gazons) auprès d’un réseau de professionnels et de magasins. BTS mini. demandé. Fonction itinérante. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ODI7-69

Rhône . SR cherche un salarié (H/F). Autonome et polyvalent, vous assurerez les soins aux animaux, la traite, la conduite de tracteur. CDD tps partiel (3 jrs par sem.). Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL16-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi en maraîchage ou pépinière. Exp. de 2 ans en maraîchage. Mobilité : Vallée du Rhône. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA3-07

Ain . Femme cherche emploi d’agent d’élevage laitier (H/F). Expérimentée. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org

Drôme . Femme cherche emploi en arboriculture ou/et en viticulture. Exp. saisonnières. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVI45-26 ; DVI46-26

Isère . Homme cherche emploi en élevage caprin ou élevage bovin lait. Mobilité : département. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DCA7-38

Rhône . Homme cherche emploi en horticulture, maraîchage ou viticulture. Titulaire BPREA horticulture. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO21-69

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Lely environnement offre une seconde vie à vos déchets

lellyLely environnement est une société qui a connu des heures difficiles. Qui ne se rappelle pas de la décharge d’Izeaux, des manifestations à son entrée…  » Et pourtant toutes les normes de sécurité sont établies. La couche d’argile qui sépare le sol de la nappe phréatique est haute et imperméable. Je regrette vraiment le blocage.

On aurait pu faire quelque chose d’intelligent sur Izeaux, proposer par exemple le chauffage de plusieurs bâtiments communaux, gratuitement, faire un golf, une fois l’exploitation terminée… » indique déçu le directeur de Lely environnement Lionel Lacrampe.

Puisque l’on en est aux problèmes de zones de stockage des déchets, abordons le projet de Roybon.  » Des études géologiques ont été faites sur l’ensemble du département de l’Isère et le site de Roybon fait partie des sites qui correspondent le mieux à la mise en place d’une zone de stockage.

Là aussi la couche d’argile qui est en sous sol est très épaisse, compacte et étanche. Concrètement aucun élément ne peut la traverser. Le projet du Center Parc ne peut être un frein puisque le centre de loisirs serait situé à une vingtaine de kilomètres du centre de stockage de déchets. »

lélyDe toute façon, il faudra trouver une solution: » quand le centre de stockage de St Quentin sur Isère sera plein, il faudra bien trouver une solution. »

Lionel Lacrampe précise qu au niveau des déchets on ne peut pas tout incinérer ou composter.  » Il y a des matières qui aujourd’hui terminent obligatoirement leur vie en centre de stockage. C’est le cas par exemple des mélanges plastique et de mousse. » Et pour être encore plus concret, il cite les sièges de voiture.

Lely environnement arrive aujourd’hui à trier et isoler 14 matières qui vont du carton aux batteries en passant par les housses plastiques, câbles électriques, pare-chocs, pneus, bois de palette, jantes, ferrailles, PVC….

 » En fait, seulement 10% des déchets que l’on collecte sont enfouis . On fait des recherches pour diminuer ce pourcentage, on travaille en partenariat étroit avec les usines mais il faut être clairs: on arrivera pas au taux zéro. Les centres de stockage sont donc obligatoires.

L’activité de stockage et d’enfouissement représente 10% de l’activité de l’entreprise Lely environnement.  » Notre métier n’est pas d’enfouir mais de trouver les moyens de valoriser. »

Le bois de palette part en bois énergie, le carton en papèterie, les plastiques en granulés…

A propos du bois énergie, Lely environnement revalorise 63000 tonnes de bois.  » On fournit du combustible bois aux communes, la compagnie de chauffage, réseaux de chaleurs collectifs, particuliers..

Au niveau de l’agriculture,  » les agriculteurs ont pris conscience des problèmes environnementaux. Des produits comme les bidons, les bâches plastiques se recycles sans problèmes. Par contre ils doivent faire attention aux pesticides, engrais stockés… Autre souci lié au monde rural: on manque cruellement de stations d’épuration dans nos campagnes et quid des eaux usées… »

Cela n’empêche pas le directeur de Lely environnement d’être optimiste: » il y a une prise de conscience collective. On trouvera de nouvelles filières de valorisation des déchets, on va dans le bon sens… »

Pour en savoir plus sur la société Lely environnement: www.lely-environnement.com

Catégorie environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+