Archive | 04 octobre 2010

Unique: une ramasseuse automotrice de pommes à cidre

Un énorme engin a quitté les ateliers des établissements AMB Rousset à Beaulieu pour rejoindre la Normandie. Il s’agit de la R60, une ramasseuse automotrice de pommes à cidre.

Cette machine dont la construction a démarré le 15 février est prête avec quelques jours de retard  » mais ce n’est pas grave car la récolte de pommes est également retardée » s’amuse à dire Philippe Rousset.

Cette ramasseuse passera dans des exploitations de pommiers conçues en haies fruitières, avec des arbres espacés, en largeur de 2 mètres. La R60 ramassera les pommes à même le sol, celles ci étant tombées naturellement ou secouées. L’engin les ramassera, les nettoiera et les stockera dans une cuve de 12 m3.  Environ 15 tonnes de pommes environ seront traitées par heure.

Rousset 2

C’est bien entendu le plus gros matériel construit par les établissements Rousset.

 » Nous sommes le dernier constructeur à le faire » précise fièrement Philippe Rousset.  » Cette machine part donc en Normandie ou 3000 tonnes de pommes l’attendent. Inutile de vous dire que ses nouveaux propriétaires, une Cuma, mais également par d’autres producteurs guettent son arrivée.

Le directeur d’AMB pense que le marché français peut s’évaluer à une quarantaine de R60.  » Par contre il y a un potentiel en Angleterre, en Allemagne et même au Canada. »

Cette ramasseuse  conçue et réalisée  de A à Z par les établissements Rousset est sophistiquée et simple à la fois.  » Elle a quatre roues directrices, elle peut donc se faufiler partout. Elle a un minimum d’informatique et d’électronique embarquée. Cela facilitera son utilisation et assurera sa longévité. Je suis persuadé que dans dix ans elle tournera encore et sans problèmes. » Cela ne l’empêche pas d’être au top avec, par exemple la présence de 4 caméras.

ROUSSET 1B

La cabine spacieuse et confortable.

La R60 a donc pris la route, accompagnée d’un technicien. Dès son arrivée dans sa région d’adoption, ce vendredi, elle se mettra au travail et elle épatera, c’est certain beaucoup de monde….

Rousset 3

Voici quelques clichés pris la veille de son départ. Nous en étions aux finitions….

Cliquer sur la photo pour l’agrandir.

Catégorie A la uneCommentaires fermés

L’hermine, le renard et le blaireau


A la découverte des mammifères sauvages :

Projection d’un film

« L’hermine, le renard et le blaireau »

Vendredi 8 octobre 2010 à 20h30

Bibliothèque municipale de Chirens (38)

(derrière l’église)

Dans le cadre du mois « A la découverte des mammifères sauvages », l’association de protection de la nature Le Pic Vert, basée à Réaumont, organise le vendredi 8 octobre 2010 à 20h30 à la bibliothèque municipale de Chirens (derrière l’église), une projection du film « L’hermine, le renard et le blaireau ».

Durant tout le mois d’octobre, Le Pic Vert vous propose de découvrir les mammifères sauvages dans le Pays Voironnais. Pour cette deuxième soirée, le trio de mammifères prédateurs le plus connu du grand public sera à l’affiche à Chirens avec :

« L’hermine, le renard et le blaireau », de Jean-Pierre Macchioni, d’une durée de 26 minutes, durant lesquelles vous pourrez suivre par tous les temps, la vie trépidante des hermines, les jeux insouciants des renardeaux et les vagabondages discrets et méfiants du blaireau …

Catégorie natureCommentaires fermés

Semaine du Goût:

Comme chaque année, l’ADAYG (Association pour le Développement de l’Y Grenoblois), organise la première quinzaine du mois d’octobre, La Semaine du Goût dans tout le territoire de l’Y.

Cette année, elle se tiendra du 9 au 17 octobre.
L’ADAYG et ses partenaires locaux (collectivités, chambres de métiers et de l’artisanat, écoles et professionnels) invitent le grand public pour cette 15ème édition à partager des instants gourmands, des moments de découverte dans une ambiance ludique et conviviale.
Ils les invitent aussi à repenser cet acte quotidien et indispensable qu’est le repas : alimentation-santé, partage, plaisir, lien au terroir et au patrimoine culinaire local…

Les agriculteurs, artisans des métiers de bouche, associations et partenaires ont mis tous leurs talents en œuvre pour éveiller les sens de tout un chacun !
Le public pourra ainsi découvrir ou redécouvrir les produits et services de la marque locale Terres d’ici.

Cet événement permet à chacun de visiter des lieux gourmands, d’échanger des conseils et recettes, de rencontrer les professionnels… de consommer autrement et de donner du sens à nos choix alimentaires.

Vous trouverez ci dessous le programme détaillé des manifestations.

Cliquer sur:

ADAYG

Gières

Catégorie A la une, Y grenobloisCommentaires fermés

Prévention des intoxications au monoxyde de carbone

La préfecture de l’Isère souhaite appeler chacun à la plus grande vigilance quant à l’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint et des groupes électrogènes en cas de coupures d’électricité.

En effet, chaque année des centaines de cas d’intoxications au monoxyde de carbone sont enregistrées.
Il convient donc de :
· Ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
· Installer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos – Ils ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur.
· Ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu. Ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence.
· Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid.
· Aérer quotidiennement les habitations même par temps froid.
Le strict respect de ces consignes est impératif pour éviter le risque d’intoxication mortelle.
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.
Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Catégorie pollutionCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi en agriculture en région Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . URGENT. GAEC en élevage bovins lait cherche un salarié (H/F) pr travaux de l’expl. Vs devrez savoir conduire les tracteurs avec matériel agricole. CDD 5 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL15-01

Drôme . SR cherche un agent (H/F) pour remplacer les agriculteurs au sein des expl. sur le secteur du Parc du Vercors. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OEL13-26

Isère . Expl. spécialisée cherche salarié autonome et polyvalent (H/F) en CDI à tps plein, suivi et alimentation du troupeau, conduite tracteur. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OEL6-38

Loire . Expl. laitière cherche salarié (H/F) pr effectuer la traite, les soins aux animaux et travaux des champs. CDI tps plein ou association. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL11-42

Rhône . Expl. cherche un salarié polyvalent (H/F). Dx prod. : maraîchage et élevage de poules pondeuses. Tâches : semis, plantation, récolte ; nettoyage des bâtiments, ramassage et calibrage des œufs. Motivation et formation CAPA exigée. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA12-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi en polyculture-élevage. Polyvalent, étudie ttes propositions. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCM3-01

Ardèche . Femme cherche complément d’activité le jeudi et vendredi en hiver et au mois d’avril. Exp. en viti et arbo (taille…). Mobilité : Drôme – Ardèche. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR7-07

Drôme . Homme cherche emploi de jardinier/paysagiste ou d’agent arboricole. Titulaire CAP travaux paysagers. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA13-26

Isère . Homme cherche emploi en élevage caprin ou élevage bovin lait. Mobilité : département. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DCA7-38

Savoie . Homme cherche emploi de technico-commercial. Etudie ttes propositions. Titulaire Master. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR2-73

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Pierre Gallin Martel, président de Coopénoix:

Nous sommes en pleine récolte de noix. Rencontre avec Pierre Gallin Martel, nuciculteur à Tullins et président de la coopérative Coopénoix.

Pierre Gallin Martel exploite 30 hectares de noyers. 3 le sont en Lara, 1,8 en Fernor et le reste en AOC noix de Grenoble.

 » Pour cette campagne 2010, on aura une perte de récolte estimée entre 20 et 30% par rapport à l’année dernière. Les calibres seront également inférieurs. Cela est du à la météo. Par exemple il a fait frais en mai-juin qui est la période de fécondation. On note également une recrudescence sur certains secteurs de fléaux tels que la nécrose et la bactériose. Cela est la résultante des pluies du printemps. »

PGM

A propos de ceux ci: » ils peuvent anéantir entre 50 et 80% de la production. Le souci étant qu’il n’y a pas de solutions fiables et durables pour en venir à bout. Il faudrait que l’on trouve les moyens pour les éradiquer. Des traitements efficaces qui ne sont  pas obligatoirement chimiques. »

Et la fameuse mouche du brou?  » On en a longuement parlé lors de l’assemblée générale du CING:  les traitements sont forts et nocifs. Il faudrait passer de la lutte obligatoire à la lutte raisonnée. « 

La coopérative Coopénoix vit l’effervescence depuis quelques semaines. La deuxième tranche des travaux est terminée.

On regrette le manque de volumes pour cette campagne. C’est d’autant plus désolant que les marchés sont là. Cela va nous obliger à faire des arbitrages car nous ne pourrons pas satisfaire la totalité de nos clients. »

C’est d’autant plus rageant que le président de Coopénoix relève que  » la production sera de très bonne qualité, avec des cerneaux bien remplis, excellentes au goût. »

PGM3

On est en déficit de production en noix de Grenoble: la ou les solutions passent par le développement des vergers.  » Il faut planter de nouvelles surfaces de noyers. Il reste encore des disponibilités foncières. Il faut également rénover les vieux vergers. Nous avons l’accord politique pour le faire, à travers le conseil général par exemple. »

Et l’installation des jeunes: » elle entre dans cette politique tout en sachant que la filière noix, même si elle est porteuse, souffre de l’attente à la production. Un noyer met environ 12 ans avant de produire. Le retour à l’investissement est très long, surtout pour les jeunes. C’est un sacré frein. »

Pour en revenir à la campagne 2010 on a abordé de fait la question du prix. « Vus la qualité fournie et la baisse des volumes on peut raisonnablement annoncer que les prix payés aux producteurs seront en hausse de 20 à 30 cts  par rapport à l’année dernière.
Cela devrait compenser, au niveau des nuciculteurs la baisse des volumes. »

Dernièrement s’est déroulée l’assemblée générale de Coopénoix. Nous vous invitons à télécharger le rapport d’activité de la coopérative en cliquant sur:

Coopenoix: Assemblée Générale

coopenoix

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2010
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+