Archive | 21 octobre 2010

L’art de sécher les noix uniquement au feu de bois!

Rémi Croizat, paysagiste de métier s’est lancé dans la nuciculture. Installé à St Vérand, il exploite 24 hectares de noyers.  » J’en récolte entre 10 et 12 tonnes, livrées en totalité à Coopénoix. Cette année la qualité est là. Seule la quantité n’est pas au rendez vous par rapport aux années précédentes mais je ne me plains pas. La campagne sera bonne. »

Parmi les soucis rencontrés la fameuse bactériose.  » Sur les parcelles  touchées, les pertes de récolte sont importantes. On m’a dit qu’il y avait moins de dégâts sur les vieux arbres, et comme la majorité des miens sont jeunes, il n’y a plus qu’à attendre! »

Rémi Croizat, est un passionné du bois et se dit »écolo ».  » Je me chauffe depuis des années au bois, à titre privé, et je me suis posé la question de savoir si je pouvais gérer les séchoirs au feu de bois. Un ami plombier m’a aidé dans cette démarche et j’ai installé une petite chaudière fonctionnant au bois il y a trois ans. Elle m’a donné entière satisfaction mais s’est très vite avérée trop petite.

Cette année j’ai mis en route une deuxième chaudière plus conséquente, jumelée à la première. Celles si se régulent automatiquement. Avec ce système, 110000 calories en réserve, je pourrais sécher une trentaine de tonnes sans souci.

Je charge de bûches qui peuvent faire jusqu’à un mètre de long les chaudières environ toutes les trois heures. Du bois que je récupère sur mes terrains. Je suis enchanté d’avoir mis ce système en place qui me permet de faire des économies conséquentes, de respecter l’environnement et d’offrir aux noix un système de séchage tout à fait adapté. »

Une partie du matériel a été conçue par les établissements Rousset: les échangeurs, le séparateur d’air…. »Un matériel fiable qui correspond tout à fait à mes attentes ».

croizat 6

Une fois triées, les noix sont basculées dans les cellules de séchage.

croisat 2

Un séchage qui se fait par des chaudières à bois.

croizat 1

Celles ci sont alimentées par des bûches qui peuvent atteindre un mètre de long.

croizat 3

Les chaudières chauffent l’eau qui traverse, par tubes le radiateur. L’air chaud est aspiré par une turbine et est renvoyé dans les cellules de séchage.

croisa 4

Un séparateur d’air envoie ce dernier dans la cellule voulue.

Pour en savoir plus:

Catégorie nucicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2010
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+