Catégorie | aménagement

Mener à son terme l’implantation du Center Parcs de Chambaran.

Le vendredi 5 novembre 2010, André Vallini, Président du Conseil général et Gérard Brémond, Président du Groupe Pierre & Vacances Center Parcs ont réaffirmé, lors d’une réunion, en présence des élus locaux, des acteurs économiques, leur volonté de mener à son terme l’implantation du Center Parcs de Chambaran.

A cette occasion, les deux parties, le Conseil Général de l’Isère et le Groupe Pierre & Vacances Center Parcs, représentées respectivement par André Vallini et Gérard Brémond ont procédé à la signature d’un protocole complémentaire à celui signé le 4 décembre 2009.
Ce dernier prévoyait dans son article 9 que si les décisions ou autorisations venaient à faire l’objet d’un recours, les parties s’engageaient à se rapprocher dans un délai d’un mois pour examiner les suites à donner.
Malgré les recours et contentieux en cours, le Département de l’Isère et le Groupe Pierre & Vacances Center Parcs, soutenus par les élus locaux, les acteurs économiques et les représentants des filières professionnelles, s’engagent à poursuivre le projet d’implantation d’un Center Parcs dans le massif de Chambaran.
Lors de cette réunion, André Vallini a rappelé la forte attractivité de l’implantation d’un Center Parcs en Isère :
· pour l’emploi et l’insertion
Jusqu’à 1500 emplois seront mobilisés durant 2 ans du chantier, dont au moins 50 % d’emplois locaux.
Le Center Parcs emploiera ensuite 700 personnes dans les domaines des loisirs, de la restauration, des commerces, de la maintenance, du nettoyage, de l’administration et de la sécurité. Ces emplois seront non délocalisables.
S’ajouteront à ces 700 emplois directs, 140 emplois indirects induits par les 12 millions d’euros de dépenses courantes que Center Parcs et ses clients effectueront chaque année :achats alimentaires, productions locales, travaux d’entretien.
Des formations spécifiques permettront de rendre les métiers du Center Parcs accessibles aux personnes sans emplois (6 000 personnes recensées dans les territoires alentours).
· pour la contribution de la filière bois
Les cottages seront construits en bois. Des prototypes sont en cours de réalisation. L’installation d’une chaufferie bois a également été décidée. La forêt de Chambaran, plus gros gisement de bois du département, est capable de fournir les 7 000 tonnes nécessaires chaque année. Dans le cadre du protocole conclu avec le Conseil général, le groupe Pierre & Vacances s’est engagé à privilégier les approvisionnements locaux.
· pour le développement durable
Le Département a signé avec le groupe Pierre & Vacances un protocole d’accord avec un chapitre « développement durable » comportant 27 mesures. Des exigences ont été définies en matière d’isolation des constructions, la non-climatisation des cottages, l’utilisation d’énergies renouvelables, les économies d’eau, le transport des employés, la limitation et le tri des déchets, l’interdiction des sports mécaniques thermiques.
· pour le respect de l’environnement
De nombreuses mesures compensatoires seront mises en oeuvre au titre de la distraction du régime forestier, du retrait du droit de chasse, du défrichement et du réseau d’assainissement. De même pour les zones humides, le groupe Pierre & Vacances est tenu, au titre de la loi sur l’eau, de réaliser des travaux de restauration de zones humides, définis en collaboration avec l’Agence pour la valorisation des espaces naturels isérois remarquables et la Frapna Isère.
· pour le tourisme en Isère
Center Parcs assurera la promotion de l’Isère et attirera de nouvelles clientèles favorisant ainsi le développement des sites touristiques isérois. Ce projet contribuera ainsi à la notoriété nationale et internationale de l’Isère.

Gérard Brémond, Président du Groupe Pierre & Vacances Center Parcs a confirmé sa volonté d’implanter un domaine Center Parcs en Isère.
Ainsi, le Groupe s’engage à poursuivre notamment les études de définition et les démarches administratives en vue d’obtenir les autorisations nécessaires et indispensables à la réalisation de ce projet.
Par ailleurs, le Groupe s’engage à défendre devant la juridiction administrative les autorisations délivrées ayant fait l’objet des recours, de concert avec la commune de Roybon, les services de l’Etat concernés et ceux du Département de l’Isère.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8066 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2010
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+