Archive | 23 novembre 2010

Journée d’information sur les techniques alternatives au labour

Journée d’information sur les techniques alternatives au labour
Tullins le 24 novembre 2010 de 9h à 16h30
organisée par le Pays Voironnais et l’ADAYG

Les techniques alternatives conjuguent respect du sol, préservation de l’environnement et économies d’intrants. L’objectif de la journée est d’apporter suffisamment d’éléments de compréhension pour que les agriculteurs puissent s’engager dans la mise en œuvre des techniques culturales simplifiées et du semis direct avec un minimum de risques. La matinée est consacrée aux échanges et interventions, l’après midi à une visite et des échanges sur le terrain.

Rendez vous à 9 heures à la mairie de Tullins, salle Jean Moulins.

Catégorie Y grenoblois, agricultureCommentaires fermés

La noix de Grenoble AOC…

C’est une volonté du comité interprofessionnel de la noix de Grenoble: faire  mieux connaître et apprécier la noix de Grenoble. Pour ce, plusieurs milliers d’euros ont été débloqués afin de financer des campagnes publicitaires, dont une est très écoutée, remarquée, celle qui passe en ce moment sur les ondes des différentes stations de Radio France, dont France Bleu Isère.

Il faut dire que la noix de Grenoble est la favorite des noix françaises. Avec un taux de notoriété spontanée de 18,7 % (contre 7,4 % pour la Noix du Périgord), la Noix de Grenoble est la plus connue des noix françaises.

Ses secrets…

Son petit goût bien à elle aux saveurs de pain frais beurré irrésistible.
Sa fraîcheur et sa finesse incomparables, issues de son environnement alpin naturel.
Sa coque protectrice, de laquelle la Noix de Grenoble ne se défait jamais en rayons, pour des qualités gustatives et nutritionnelles préservées tout au long de l’année !
Son AOP (Appellation d’Origine Protégée), qui garantit au niveau européen sa qualité et son origine.

La Noix de Grenoble en chiffres

noix 8

- 1er fruit français à bénéficier d’une AOC (1938).
- 7 000 hectares de noyeraies cultivés le long de la vallée de l’Isère, des portes de la Savoie à celles de la Drôme, en passant par le Sud Grésivaudan.
- Plus de 1 100 producteurs et 18 metteurs en marché.
- 7 000 à 8 000 tonnes de Noix de Grenoble commercialisées chaque année, dont 60 % à l’export.

Afin de protéger et de maintenir la production de ce petit fruit si particulier, les producteurs et metteurs en marché de Noix de Grenoble sont réunis au sein du CING (Comité Interprofessionnel de la Noix de Grenoble), qui a pour mission :
- la défense et la gestion de l’AOP Noix de Grenoble,
- la valorisation et la promotion collective de la Noix de Grenoble.

Cette petite coque pleine de bienfaits !

Contrairement aux idées reçues, il est conseillé de consommer jusqu’à 5 noix par jour dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Leurs nombreux atouts nutritionnels répondent aux besoins de toute la famille : des enfants aux seniors, en passant par les sportifs !

Diététique

Du fait de leur forte teneur en lipides, les noix ont souvent la réputation de faire grossir. Pas d’inquiétude, il est scientifiquement prouvé* que nous pouvons consommer de 5 à 8 noix par jour sans faire pencher d’un millimètre l’aiguille de la balance !

noix 3Energétique

Riche en protéines et en acides gras de haute qualité, elle est une excellente source d’énergie. Elle est tout particulièrement recommandée dans l’alimentation des sportifs, des enfants en pleine croissance et des personnes plus âgées.

Riche en oméga 3

Le cuivre, le potassium et l’arginine qu’elle contient participent au bon fonctionnement du coeur. Elle est par ailleurs très riche en lipides polyinsaturés, comme les oméga 3 et 6, qui préviennent des risques cardiovasculaires en agissant notamment sur le mauvais cholestérol et la régulation du rythme cardiaque.

Anti-âge

Source de vitamine E et d’antioxydants, la Noix de Grenoble joue un rôle dans la préservation des cellules et freine le vieillissement cutané.

Bonne pour le transit

Riche en fibres, la noix améliore le transit intestinal et permet de prévenir les troubles digestifs.

Un complément alimentaire naturel

Avec le phosphore, le magnésium, le potassium, le zinc, le fer et le cuivre qu’elle contient, la Noix de Grenoble complète naturellement notre alimentation quotidienne.

De savoureuses idées

La Noix de Grenoble présente l’immense avantage de pouvoir être associée à des préparations culinaires très variées, sucrées comme salées, ce qui fait d’elle un ingrédient indispensable !

Quelques suggestions :

noix 6

- Dans un yaourt avec du miel au petit-déjeuner ou en dessert.
- En amuse-bouche, dans des feuilles d’endives, avec du fromage bleu ( Vercors Sassenage bien entendu)
- En entrée avec de la salade verte, de la betterave, de la pomme et du fromage de chèvre frais.
- Dans un gâteau au chocolat pour le goûter.

Contacts

noix 2

Partenaires

Les établissements Rousset, installés à Beaulieu, spécialisés en construction de matériel nucicole sont des acteurs indispensables au sein de la filière noix.

noix


Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Tagliatelles au bleu du Vercors Sassenage et aux noix de Grenoble

Une lectrice nous a fait part d’une recette automnale bien de chez nous: des Tagliatelles au bleu du Vercors Sassenage et aux noix.

C’est avec plaisir que nous mettons en ligne cette recette. Nous allons très vite l’essayer. Si vous aussi vous avez des recettes à base de produits régionaux, n’hésitez pas à nous les faire parvenir…

Pour le plus grand plaisir de nos visiteurs.

Tagliatelles au bleu du Vercors Sassenage et aux noix

  • Pour 4 personnes :
  • 600 g de tagliatelles fraîches (rayon frais)
  • 300 g de fromage de Bleu du Vercors Sassenage
  • 30 cl de crème liquide à 20%
  • 40 cl de lait
  • sel, poivre
  •  cernaux de noix de Grenoble à volonté

    Préparation

  • Cuire les pâtes dans de l’eau bouillante salée.
  •  Dans une casserole chauffer le fromage, la crème et le lait.
  • Saler et poivrer.
  •  Laisser épaissir quelques minutes à petits bouillons.
  •  Concasser la moitié des noix et les ajouter à la sauce.
  •  Verser la sauce sur les pâtes et garnir des cerneaux restants.

Bon Appétit!

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, nucicultureCommentaires fermés

Formations agricoles Bio

Corabio organise deux sessions de formation consacrées à l’élaboration du prix de revient est une autre sur le thème de la nouvelle PAC.

les 9 et 10 décembre, une formation sur l’élaboration du prix de revient

le 16 décembre, une formation colloque sur la nouvelle PAC

Par ailleurs, Agribiodrome, Agri Bio Ardèche, l’ARDAB et l’ADABio, les associations de producteurs bio du réseau Corabio, organisent des formations techniques à l’intention des agriculteurs de Rhône-Alpes.
Les programmes de ces formations sont disponibles en téléchargement.

En Ardèche
Dans la Drôme
Dans le Rhône et la Loire
En Isère, dans l’Ain, en Savoie et en Haute-Savoie

Catégorie bio, enseignement-formationCommentaires fermés

Les collectivités territoriales actrices du développement de l’Agriculture Biologique

Corabio a organisé un colloque consacré au consacré au rôle des collectivités territoriales dans le développement de l’agriculture biologique. Ce colloque c’est déroulé à Aix les Bains.

TELECHARGER le compte rendu de cette journée.

Catégorie bioCommentaires fermés

Journée installation en apiculture

L’apiculture en Rhône-Alpes est tournée vers l’avenir. C’est pourquoi l’Association pour le Développement de l’Apiculture Rhônalpine, l’ADARA, avec l’appui du CFPPA de la Côte St André, FranceAgriMer et la région Rhône-Alpes, organise une journée pour vous informer des possibilités d’installation ou de transmission en apiculture offertes par cette filière.

Création d’activité, reprise d’exploitation,… de multiples possibilités s’offrent à vous. Alors, saisissez l’opportunité de vous informer sur votre futur métier et de vivre votre passion à l’occasion de cette journée d’information.

S’installer ou transmettre son exploitation apicole en Rhône-Alpes: comment s’y prendre ?

Vendredi 3 décembre, CFPPA La Côte St André. Début des travaux: 9 heures.

Pour prendre connaissance du programme détaillé: invitation apiculture

Catégorie apiculture, enseignement-formationCommentaires fermés

Production de plants de légumes: enregistrement au GNIS obligatoire

Le nouvel intérêt pour le potager, les légumes, le jardinage plaisir et santé se traduit actuellement par une demande accrue en plants de légumes pour les jardiniers amateurs. De nombreux horticulteurs se sont mis à produire des plants de légumes.

Ces productions sont soumises à des réglementations particulières encadrées par le GNIS. L’enregistrement au GNIS est obligatoire pour toutes les entreprises qui produisent, importent ou commercialisent des plants de légumes en France (Décret n°94-510 du 23 juin 1994). Une déclaration annuelle des quantités produites et importées est obligatoire. Un étiquetage permettant la traçabilité de tous les emballages est également obligatoire (voir: une réglementation pour la commercialisation des plants de légumes).

Actions entreprises en faveur des plants de légumes

Les principales actions menées sont :

Pour les producteurs de plants de légumes :

La mise à disposition des informations techniques et réglementaires spécifiques aux plants de légumes dans une rubrique particulière du site du GNIS (à usage réservé pour les producteurs de plants de légumes : s’inscrire)

Les principaux documents régulièrement mis à jour que l’on y trouve sont : des fiches descriptives des principaux bioagresseurs des plants de légumes, des tableaux des produits phytosanitaires utilisables, les textes réglementaires actuels et des informations sur les PPE, l’agriculture biologique,…

Pour les jardiniers amateurs :

Le site de référence sur les plants de légumes www.plantsdelegumes.org. Ce site, réalisé par le GNIS en collaboration avec la FNPHP, comprend 4 parties :

1. le potager : avec des explications sur l’installation et l’entretien d’un potager, un calendrier des opérations à effectuer et des conseils pour jardiner bio,
2. les plants : avec 18 fiches légumes (laitues, melons, tomates, aromatiques,…) décrivant le choix, le calendrier, la culture, les ennemis et la récolte des principaux légumes obtenus avec des plants,
3. alimentation et santé : où l’on explique tous les bienfaits pour l’alimentation et la santé apportés par le jardinage,
4. les producteurs : avec une carte qui permet de rechercher et localiser facilement les producteurs de plants de légumes dans chaque région. Les producteurs de plants, par un accès réservé, peuvent présenter eux même leur entreprise et leurs spécialités.

Ces actions sont mises en œuvre sous l’impulsion de la commission plants de légumes issue de la section semences potagères et florales du GNIS. Les professionnels qui y siègent sont nommés par la FNPHP. Des représentants du SFPPP, de l’UFS, de la FNMJ et du Ministère de l’alimentation et de l’agriculture y participent également. Depuis 2009, un programme d’expérimentation visant à améliorer la production de plants de légumes avec des méthodes de lutte raisonnées a été mis en œuvre.

Tous les producteurs de plants de légumes non enregistrés au GNIS doivent contacter rapidement la délégation régionale du GNIS correspondant à leur région ou envoyer un mail à valérie.lelong@gnis.fr afin que leGnis puisse leur faire parvenir un formulaire d’enregistrement et leur donner les précisions nécessaires.

GNIS : Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
FNPHP : Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières
SFPPP : Syndicat des Producteurs de Plants de légumes Pour Professionnels
UFS : Union Française des semenciers

FNMJ : Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2010
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+