Archive | 27 novembre 2010

Fête de la noix: quand les enfants exposent!

Les enfants des écoles de Vinay ont également participé au succès de la 10ème fête de la noix de Vinay. Ils ont des jours durant préparé une exposition originale qui a attiré la curiosité des centaines de visiteurs présents au gymnase de la capitale de la noix de Grenoble.

Voici quelques unes de leurs oeuvres.

enfant 4

enfants 1

enfants 2

enfants 3

enfants 5

enfants 6

enfants 7

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Fête de la noix à vinay…

La dixième fête de la noix, organisée à Vinay, a démarré sur les chapeaux de roue dès ce samedi matin avec la traditionnelle visite inaugurale. Visite effectuée en présence de nombreux élus, dont André Vallini président du conseil général, et personnalités parmi lesquelles Virginie Déchenaud isèroise et première Dauphine de miss France.

Chacun a pu apprécier le dynamisme de la filière noix mais également la qualité de nos produits du terroir. On a remarqué la présence du Vercors, Vinay en étant une ville porte, une délégation de San Possidonio, ville italienne jumelée avec Vinay. On n’oubliera pas Yves Borel président du CING, Pierre Gallin Martel, son homologue de Coopénoix, Jean Luc revol, président de la Sénura.

Laura Bonnefoy, maire de Vinay a souligné que sa commune est au centre de la zone de production de l’appellation d’origine contrôlée de la noix de Grenoble.  » Une appellation qui se décline en Mayette, Parisienne et Franquette. Cette dernière étant découverte par un enfant de Vinay, Mr Nicoud-Franquet. »

Elle a tenu à rendre hommage aux nuciculteurs « qui font un travail remarquable » et à cette fête qui a lieu tous les deux ans: » c’est une formidable vitrine, un lieu de rencontres et elle est devenue internationale grâce à la présence du maire de San Possidonio… »

Jean Claude Coux conseiller général a lui aussi rendu hommage aux « nuciculteurs qui sont compétents ». Il espère « qu’en cette année difficile à cause du manque de production, les metteurs en marché sauront bien vendre ».

Durant toute la fête diverses animations se sont déroulées. La présence des confréries de la noix et de l’huile d’olive de Nyons, le championnat du monde de cassage de noix, la conférence sur les bienfaits nutritionnels de la noix…en sont quelques unes.

Voici quelques clichés de la visite inaugurale pris sur le vif.

inaug 4

inaug 2

Le cortège devant le stand du Vercors.

inaug 7

Au stand de Coopénoix, le président Pierre Gallin Martel en profite pour s’entretenir avec André Vallini, président du conseil général de l’Isère.

inaug 1

inaug 8

Miss Rhône-Alpes, dauphine de miss France apprend à casser les noix…

inaug 6

…ce que sait très bien faire André Vallini. Il mérite bien le titre de député de la noix!

inaug 10

Les jeunes agriculteurs ont également été des acteurs actifs..

A lire également:

Oh la grosse noix!

Noix de Grenoble: le discours d’André Vallini.

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Oh la grosse noix!

Le secret a été bien gardé et les personnes présentes lors de l’inauguration de la fête de la noix ont découvert avec surprise une noix de près de 200 kilos.

Celle ci a été confectionnée grâce à une bande de bénévoles, dont les jeunes agriculteurs du canton de Tullins-Vinay. Pour réaliser cette oeuvre il a fallu 964 heures de travail.  » Le moins évident à faire a été de trouver les coquilles pour l’habiller » nous dira un bénévole….

Voici quelques clichés dont certains ont été reproduits à partir de photos prises lors de sa fabrication.

noix 6

noix 4

noix 7

noix géantes

La présentation de la noix géante, au cours de l’inauguration de la fête de la noix. On reconnaît le président du conseil général, André Vallini, avec à ses côtés Virginie Déchenaud première dauphine de miss France, Laura Bonnefoy maire de Vinay, Jean Claude Coux, conseiller général, sans oublier  le très connu Bernard Convert, producteur de noix à l’Albenc. Lui même et sa famille ont grandement contribué à l’élaboration ce ce chef d’oeuvre.

grosse noix

Parmi les partenaires de cette opération, on retiendra la coopérative Coopenoix ainsi que les établissements AMB Rousset et Acélya.

noix géante 2
C’est vrai qu’elle est impressionnante!

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Noix de Grenoble:

André Vallini président du conseil général a tenu à inaugurer la dixième fête de la noix qui se déroule ce week-end à Vinay. Il était d’autant plus heureux qu’il a coupé le ruban aux côtés Virginie Déchenaud, isèroise, miss Rhône Alpes et première Dauphine de miss France….( notre photo

 » Avec le maire de Tullins, nous ne sommes pas rancuniers car il faut se rappeler que la première fête de la noix a eu lieu à Tullins ». C ‘est par cette boutade qu’il a introduit son intervention, avant d’être plus sérieux.

 » La dernière campagne, si elle est excellente au niveau de la qualité n’est pas bonne au niveau de la quantité. On annonce une baisse de production de 30 à 40%. La consommation de noix de Grenoble augmente et on ne peut pas fournir. C’est anormal. Il faut planter et produire, voilà la seule solution. Le conseil général a décidé d’encore mieux soutenir la filière sur deux axes: la replantation et l’irrigation. »

Le président du conseil général s’est dit satisfait d’avoir » secoué » cette filière noix qui ne communiquait pas assez.  » Un déficit de communication préjudiciable. Vous avez rectifié le tir et on ne peut que s’en réjouir. »

valini 1

André Vallini apprécie que cette communication soit faite à travers  la noix de Grenoble: fruit des Alpes.

Et de conclure:  » les nuciculteurs ont de la chance,  ils vivent correctement de leur métier, comparativement aux producteurs de lait ou de viande, mettons tout en oeuvre pour préserver cette chance. »

valini 2

Catégorie A la une, foires et fêtes, nucicultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2010
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+