Archive | décembre, 2010

Les voeux de l’AFTBM

L’association Forêts Trièves, Beaumont, Matheysine Alpes Sud Isère, à travers son président Patrick Chion  et son Conseil d’administration vous présentent leurs meilleurs voeux pour l’année 2011.

voeux chion

« Nous avons le plaisir d’annoncer à travers Sillon 38 que nous sommes le premier groupement de propriétaires forestiers de l’Isère avec plus de 250 adhérents à jour de leur cotisation. Nous les remercions pour la confiance qu’ils nous témoignent et de leur soutien concernant nos actions pour une meilleure valorisation de leur bois en provenance de notre territoire.

Nous soutenons la démarche de certification <BOIS DES ALPES> et les actions de l’association Bois des Alpes qui porte ce projet. L’officialisation sera initiée avec le dépôt du référentiel dès le 1er Trimestre 2011. Rappelons que le siège de cette structure est situé à St Michel les Portes.
Dans le cadre de la mise en place de Bois des Alpes, il faut noter, nouvelle importante, la disponibilité prochaine sur le territoire à St Michel les Portes d’une Triomatic mobile. Cette machine destinée à promouvoir les caractéristiques structurelles des bois du massif permet de mesurer les qualités mécaniques des bois, comme l’exigent dès maintenant les normes européennes pour le bois construction.
Le financement de cette machine bénéficie de l’aide de l’Etat et des régions Rhône-Alpes et PACA. Il est complété par des bons de souscription (à valoir sur des prestations de mesure) ouverts aux acteurs de la filière. Pour notre part nous proposerons ces bons à nos adhérents.
Nous vous rappelons  que toutes les informations concernant l’actualité de l’AFTBM seront à lire sur sillon38.com, rubrique Forêt Alpes Sud Isère. »

Patrick Chion

Président de l’AFTBM

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Les voeux de l’UGDFI

voeux ug

A l’aube de cette Nouvelle Année, nous aimerions vous dire chers adhérents qu’elle vous apporte joie bonheur, réconfort pour ceux qui ont perdu en 2010 l’un des leurs.

Que nous puissions nous rassembler, nous fédérer autour de l’UGDFI et que les propriétaires encore hésitants, fassent le saut.

Nous serons là pour les accueillir, les aider à gérer leur forêt, nos Groupements sont efficaces et les hommes qui les dirigent sont amplement à la hauteur de cette tâche exaltante qui nous anime.

Henri Gras

Président de l’Union des Groupements de développement forestiers de l’Isère.

PROPRIÉTAIRES FORESTIERS: L’UGDFI EST À VOTRE ÉCOUTE!

L’union des Groupements pour le développement forestier en Isère est l’instance qui apporte son aide, à tous niveaux, aux propriétaires forestiers de notre département. A ce jour,  l’UGDFI compte plus de 1500 Adhérents. Pour contacter l’un des huit groupements locaux…

Association des Producteurs et Utilisateurs de Bois en Valdaine

Paul PIOTIN
Le Vernay
38690 OYEU

Tel : 04-76-55-65-36

F : 04-76-55-62-28

cloture-piotin@wanadoo.fr

Association Forêts Trièves Beaumont Matheysine

Patrick CHION

Le Mas
38650 St GUILLAUME

Tel: 04-76-34-16-89

Patrick.chion@aftbm.org

Association pour le développement des Bonnevaux-Chambarans

Paul ROSTAING
Les Guillauds –38440 Savas Mepin

Tel: 04-74-58-64-93

Groupement des sylviculteurs de Belledonne Nord

Henri GRAS
Les Près Communaux 38190 LES ADRETS

Tel: 04-76-71-17-96

Groupement des sylviculteurs de Belledonne Sud

Roger GIRAUD

38190 LA COMBE DE LANCEY

Tel: 04-76-71-54-50
Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes

Daniel BONNET
6, grande rue – 38120 Le FONTANIL CORNILLON

Tel: 04-76-75-68-31

daniel.bonnet38@orange.fr

Groupement des Sylviculteurs de Chartreuse

Pierre Basso

Pommiers La Placette

Tel: 04 76 56 30 66

pierre.basso-de-marco@orange.fr

Association VALFOR

Bertrand de GERMINY – 46 rue de la Charité – 69002 LYON

Tel: Dom : 04-78-42-01-35
Camp:04-74-80-16-11

Pour contacter le Groupement départemental:

UGDFI:

40 avenue Marcellin Berthelot

BP 2608-  38036 Grenoble cedex 2

Catégorie UGDFI, forêtCommentaires fermés

Expérimentation de zones d’actions prioritaires pour l’air:

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et Philippe VAN DE MAELE, Président de l’ADEME, ont annoncé le nom des 6 collectivités retenues pour participer à l’expérimentation de zones d’action prioritaires pour l’air – ZAPA.

Les collectivités retenues sont les suivantes : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune et la ville de Paris.
« Il s’agit de la mise en oeuvre d’une mesure phare de la loi Grenelle II pour améliorer la qualité de l’air. C’est un enjeu de santé publique : la pollution de l’air diminue l’espérance de vie de 9 mois pour chaque Français (1) et l’exposition aux particules fines (2) causerait 40 000 décès chaque année (3).

Les zones d’actions prioritaires pour l’air, dites ZAPA, doivent permettre de renforcer la lutte contre la pollution atmosphérique et notamment de réduire les émissions de particules et d’oxydes d’azotes (NOx) » a déclaré Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.
Dans ces zones, l’accès aux véhicules contribuant le plus à la pollution atmosphérique sera limité, voire interdit. Plus de 160 villes en Europe mettent déjà en place ce genre d’actions.
Cette expérimentation concerne en France les communes ou groupements de communes de plus de 100 000 habitants qui souhaitent lutter contre la pollution générée par le trafic routier et ses conséquences sur la santé humaine.

Pour accompagner les collectivités volontaires à définir les modalités et les conditions d’accès à la zone en fonction du contexte local, l’ADEME a lancé le 1er juillet 2010 l’appel à projets « Faisabilité des ZAPA ». Il s’agit pour les collectivités d’étudier la faisabilité de ces zones d’actions prioritaires. Les conclusions de ces études permettront de lancer, d’ici la fin 2011, des expérimentations de ZAPA sur le terrain.
En 2011, l’ADEME pilotera un groupe d’échanges national afin de permettre à toutes les collectivités de prendre connaissance des actions pertinentes pour améliorer la qualité de l’air. L’objectif est de favoriser les échanges entre les collectivités autour de ce concept novateur et de créer une dynamique. Les différentes expériences partagées permettront le développement d’outils adaptés. Les directions régionales de l’ADEME et les Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) auront un rôle moteur dans la coordination régionale des projets de ZAPA.
En appui, le ministère du Développement durable et l’ADEME lanceront en 2011 un appel à projets de recherche sur les « ZAPA », inscrit dans le programme de recherche PRIMEQUAL.

A destination de la communauté scientifique, cette action permettra notamment le développement de méthodologies pour mesurer l’impact réel des expérimentations ZAPA sur la qualité de l’air et identifier les modalités de mises en oeuvre les plus pertinentes. Les collectivités pourront alors disposer d’un retour d’expériences multiaspects et évaluer les bénéfices de chaque mesure instaurée.
Compte tenu de l’intérêt manifesté par plusieurs autres collectivités pour étudier la faisabilité d’une ZAPA sur leur territoire, l’ADEME prolonge la date limite de dépôt des dossiers de candidature jusqu’au 31 décembre 2010 permettant ainsi une seconde sélection de
collectivités en fin d’année.

Qu’est-ce que PRIMEQUAL ?

Il s’agit du Programme national de recherche inter organismes pour une meilleure qualité de l’air à l’échelle locale. PRIMEQUAL fournit depuis 1996, les bases scientifiques et les outils nécessaires aux décideurs et aux gestionnaires de l’environnement pour surveiller et améliorer la qualité de l’air et ainsi réduire les risques pour la santé et l’environnement. Il s’articule avec le PREDIT (Programme interministériel de recherche et d’innovation dans les transports terrestres).
PRIMEQUAL rassemble plusieurs communautés scientifiques concernées par la pollution de l’air et ses impacts : sciences physiques (chimie, météorologie, …), sciences de la vie (biologie, médecine…), mathématiques (modélisation, statistiques) et sciences sociales (économie, sociologie…). Le programme est conduit par le Ministère de l’Ecologie, du
Développement durable, des Transports et du Logement et l’ADEME.

(1) source UE/CAFE
(2) particules d’un diamètre de 2,5 micromètres appelées également « PM 2,5 » ou particules respirables car elles pénètrent dans l’appareil respiratoire
(3) source Lancet – étude ADEME OMS2

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Concours Général Agricole de Paris: un nouveau concours expérimental ‘’Charcuteries Fermières’’

Le 120ème concours général Agricole de Paris, qui se déroulera du 19 au 27 février 2011, ouvre cette année cinq nouvelles sections expérimentales dans la catégorie ‘’Charcuteries Fermières’’. Elles s’adressent à l’ensemble des producteurs fermiers inscrits à l’AMEXA et qui transforment eux-même ou sous leur responsabilité leur production avec :

-  un volume globale minimale de 5 tonnes de charcuterie de porc pour les sections saucisse sèche, saucisson sec, pâté de campagne et rillettes.

- une production minimum de 50 kg pour la section rillettes de canard.

Ce concours est expérimental et donc gratuit. Reste à la charge des candidats la fourniture des échantillons et leurs envois. Les résultats de cette première édition devraient permettre l’entrée officielle de ces cinq nouvelles sections pour le Concours Général Agricole de 2012.

La date limite d’inscription est fixée au 9 janvier 2011. Le prélèvement et l’envoi des échantillons se feront la semaine du 14 février.

inscrivez-vous – DOSSIER D’INSCRIPTION 2011

Catégorie foireCommentaires fermés

Météo de Noël, l’Isère en Orange

Un nouvel épisode neigeux se déroule sur plusieurs département de notre territoire. Il neige jusqu’en plaine. L’Isère est classée en vigilance orange, au moins jusqu’au 25 décembre 6 h.

A noter que les deux départements de Savoie sont dans le même cas.

Commentaire :

Episode neigeux pouvant occasionner des perturbations pour la circulation routière.
Un refroidissement s’amorce et la neige va remplacer la pluie.
En plaine la couche au sol ne devrait pas dépasser quelques centimètres vers le Grésivaudan et l’agglomération grenobloise. En revanche elle pourra atteindre 10 à 15 cm en fin de journée vers les Terres Froides et du Voironnais aux contreforts de la Chartreuse.
La bise s’établit avec des pointes jusqu’à 50/60 km/h et pourra provoquer localement la formation de congères (collines des Terres Froides notamment).
En montagne les quantités de neige seront de l’ordre de 10 à 15 cm sur le Vercors et Belledonne, 20 cm en Chartreuse.

Conséquences possibles : Les conditions de circulation sont susceptibles de devenir rapidement difficiles sur l’ensemble du réseau routier.

Des dégâts aux réseaux de distribution d’électricité et de téléphone sont possibles.

Il est recommandé, en cette périodes de fêtes la plus grande vigilance sur les routes.

Pour en savoir plus sur l’Isère: 38 Isère

Pour d’autres départements: www.vigimeteo.com

Sillon38 vous souhaite un excellent Noël.

Catégorie nature, transportCommentaires fermés

AG du syndicat caprin de l’Isère

ASSEMBLEE GENERALE DU SYNDICAT CAPRIN DE L’ISERE  mardi 11 janvier 2011, à partir de 10h00,  mairie du Mottier

ordre du jour

le matin

- présentation des comptes

- Rapport d’activité

- mise en route des activités liées au CROF

- quelques résultats de diagnostic « bien vivre de lait de chèvre »Participation aux actions PEP (film écornage, fiche installation de traite, enquête sur utilisation des huiles essentielles, fiche économie, eau, énergie). Travail sur congélation et surgélation des fromages.

- Rappel sur les modalités du contrôle Opti’traite

- Point sur les stages « présentation documents du stage alimentation » ;

- Temps d’échange sur la nouvelle identification, et l’utilisation d’Orani-web pour les notifications.

  • Bilan de l’activité de la pépinière.
  • Information sur l’achat poudre de lait et la commande de louves ;
  • Rapport moral du Président (activité FNEC, participation Fromagora et Caprinov…) ;
  • Elections.

Repas pris en commun (Merci de vous inscrire pour le repas auprès de Martine Maritano 04 76 93 95 22 ou Marie Annick Dye 06 81 44 95 47).

L’après-midi : expression libre…

Il sera davantage consacré à un débat sur les difficultés et les plaisirs du métier de chevrier. Le débat sera introduit par 3 témoignages de chevriers installés depuis 1 an, 7 ans et plus de 15 ans. Le but est de voir quelles aides le syndicat (à travers le travail des techniciens, ou les formations ou les échanges) peut apporter à chacun.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Drame de Grignan: réaction du syndicat des trufficulteurs de l’Isère

Suite au drame qui s’est joué à Grignan, un jeune agriculteur ayant abattu d’un coup de fusil un homme qu’il soupçonnait de venir voler des truffes, le  syndicat des trufficulteurs de l’Isère a tenu à réagir par la voix de son président Paul Chamarbois.

 » Ce que je viens d’apprendre est simplement attristant et grave. Certes la riposte n’est pas à la hauteur du « méfait »: il y a tout de même mort d’homme, mais cependant il est temps de s’organiser sérieusement afin que l’on puisse se défendre et que l’on nous reconnaisse comme victimes.

Que faire ?
– Laisser se faire voler notre production, sans arrêt, et se contenter d’une main courante lorsque l’on porte plainte.
– Clore nos propriétés sur une hauteur de 2 mètres, est ce réalisable techniquement et financièrement ?
Installer des affiches « Truffières protégées par la loi  etc… », Cela n’incitera pas à certains de franchir ces interdictions ?

On est responsables et tenus de protéger nos biens…alors défendons les !!!

En attendant reste à savoir comment réagir correctement, efficacement ?
Des questions méritent réponse: la victime était-elle récidiviste ? Accompagnée d’un chien ? Entrain de caver ? Faisait-elle l’objet de plaintes antérieures ? etc…

Notre demande: que la Gendarmerie et la Justice nous indiquent les façons légales de nous défendre sans arriver à faire la police nous-mêmes. Cela évitera l’irréparable.
Il faut que chacun y réfléchisse à tous niveaux et prenne des mesures afin qu’un tel drame ne se reproduise plus. »
Rappelons que Laurent Rambaud, 35 ans, président des jeunes agriculteurs de la Drôme a abattu d’un coup de fusil Ernest Pardo, 42 ans. Ce dernier se trouvait sur les terres de l’agriculteur qui a pensé que celui ci lui volait ses truffes.
Laurent Rambaud a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Ste Blandine: c’est bien un loup!

Le cadavre d’un grand canidé a été découvert lundi 13 décembre 2010, dans l’étang Malin, situé sur la commune de Sainte-Blandine en Isère.
La dépouille de l’animal, qui se trouvait dans un sac plastique, a été récupérée par les agents de l’O.N.C.F.S (office national de la chasse et de la faune sauvage) qui l’ont déposé au Laboratoire vétérinaire départemental où il a été autopsié le mardi 21 décembre 2010.

Conclusions :

Il ressort des analyses génétiques qu’il s’agit d’un animal appartenant à l’espèce Canis lupus, de souche italienne (identique aux spécimens de loups présents à l’état naturel en France).

L’autopsie a permis de constater d’une part qu’il a été victime d’un projectile entraînant des blessures mortelles et d’autre part, qu’il s’agissait d’un mâle pesant 38 kilogrammes, âgé d’au moins deux ans et se trouvant en parfait état de santé (des recherches plus approfondies par le réseau loup de l’ O.N.C.F.S devraient permettre de déterminer plus précisément son âge).

Dans le cadre de cette découverte, une enquête a été diligentée par la gendarmerie avec l’assistance de l’O.N.C.F.S.

Catégorie loupCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Expl. maraichère et arboricole cherche un responsable de culture pour gérer la production et encadrer le personnel. Motivation exigée. Permis PL serait un plus. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA1-07

Ain . SARL maraîchage, arbo cherche son second d’expl. (H/F) : connaissances techniques en maraîchage ou en arbo, exp. confirmée (utilisation de matériel, semis, plantation, traitement) et encadrement du personnel. Formation BTS demandée. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA6-01

Hte-Savoie . Expl. en élevage bovin lait cherche un agent fromager (H/F) pour la fabrication du reblochon, tomme, gruyère. Débutant motivé accepté si formation agricole. Logement possible. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL29-74

Rhône . Expl. viticole cherche un salarié (H/F). Missions : travail de la vigne et travail en chais.  Enthousiasme, polyvalence, autonomie et expérience demandées. CDI à mi-temps. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVI12-69

Rhône . Société de négoce de bétail cherche un chauffeur (H/F). Permis PL, FIMO indispensables. CAPTAV serait un plus. Connaître le monde agricole. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ODI9-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi d’agent d’élevage. BPREA. Exp. en élevage caprin, transformation. Mobilité : Ain. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL27-01

Ardèche . Homme cherche emploi en élevage laitier. BTS ACSE. Plusieurs stages réalisés en expl. prod. animale. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL5-07

Hte-Savoie . Femme cherche emploi en élevage équin ou autres. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEQ1-74

Isère . Homme cherche emploi ou stage en maraîchage : plantation et cueillette de légumes, préparation pour la vente. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DMA13-38

Rhône . Homme cherche emploi de conducteur d’engins agricoles. Titulaire BEP agroéquipement. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCM13-69

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

La Région et les collectivités locales s’engagent pour le TER sur l’axe Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy

Le Conseil régional a adopté deux conventions portant sur la réalisation de travaux d’infrastructures ferroviaires sur les axes TER Valence-Grenoble-Chambéry et Chambéry-Aix-les-Bains-Annecy.

Ces conventions apportent le financement indispensable à Réseau Ferré de France (RFF) pour achever les travaux de l’axe Valence-Grenoble-Chambéry (sillon alpin sud) et débuter ceux du sillon alpin nord entre Chambéry et Annecy.
Les moyens financiers supplémentaires accordés à RFF permettent d’envisager à l’horizon de fin 2013 l’achèvement des travaux d’infrastructures entre Valence et Grenoble et d’engager l’électrification de la ligne reliant Gières à Montmélian. Par ailleurs, la Région engagera les études préliminaires (Contrat deProjets Etat-Région 2007-2013) en vue d’améliorer les dessertes ferroviaires de l’axe Chambéry- Aix – Annecy.

Une solidarité affirmée pour faire gagner le TER

La première partie des travaux entrepris sur l’axe Valence-Grenoble (Sillon alpin sud) s’est achevée début décembre par un acte fort de solidarité entre tous les territoires du sillon alpin. Les économies réalisées sur la première phase des travaux du Sillon alpin sud seront affectées à deux nouveaux projets : d’une part au financement de la deuxième phase de réhabilitation de Valence-Grenoble et d’autre part, à la première phase de travaux pour la partie Grenoble-Annecy.
« Cet accord entre les collectivités locales financeurs (1) des travaux du sillon alpin sud permet de boucler ce projet indispensable pour Rhône-Alpes et le grand quart sud-est du réseau ferroviaire national. C’est une avancée importante dans la prise en compte de la globalité du système ferroviaire.

L’axe Valence-Grenoble sera d’autant plus fiable lorsque les travaux au nord de Grenoble seront réalisés » a rappelé Bernadette LACLAIS, première Vice-présidente du Conseil régional Rhône- Alpes déléguée aux transports, déplacements et infrastructures.

Axe Valence – Grenoble – Chambéry (phase 2)
- Coût global : 300 M€ HT
- Région Rhône-Alpes : 94 M€ soit 31%
- Etat : 94 M€ soit 31%
- Autres financeurs : RFF (21%), Département de la Drôme (3%), Département de l’Isère (6%), Département de la Savoie (1%), Grenoble Alpes Métropole (3%), Chambéry Métropole (0,8%), Pays Voironnais (0,4%), Communauté de communes du Grésivaudan (1%)

Axe Chambéry – Aix – Annecy – Saint-Gervais (études)
- Coût global : 6 M€
- Région Rhône-Alpes : 2,25 M€
- Etat : 2 M€
- Autres financeurs : RFF (1 M€), Département de la Haute-Savoie (167 000 €), Département de la Savoie (167 000 €), Communauté de l’Agglomération d’Annecy (417 000 €)

(1) Le Conseil régional, les 4 Conseils généraux (Drôme, Isère, Savoie et Haute-Savoie) et les 5 Communautés de communes et Communautés d’Agglomération (Rovaltain, Pays Voironnais, Métro de Grenoble, Pays du Grésivaudan et Chambéry Métropole).

Catégorie La Métro, aménagement, transportCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+