Catégorie | - filière bois, forêt

La drôme choisit le bois

Après avoir découvert la forêt et la filière bois de l’Ardèche, voir notre article sur sillon38.com:

L’Ardèche est mobilisé autour de sa filière bois

Voici un panorama de la forêt et de la filière bois de son département voisin; la Drôme.

Avec près de 285 000 hectares, la forêt drômoise constitue une vraie richesse naturelle, patrimoniale et économique.
Deuxième département forestier de Rhône- Alpes, juste derrière l’Ardèche, la Drôme se caractérise par une forêt, composée d’essences variées également réparties entre feuillus et conifères.

photo drôme

Annuellement, son volume s’accroît de plus de 710 000 m3 dont seulement 240 000 sont exploités.
Géographiquement, la ressource est concentrée sur le Haut-Diois, le Vercors et les Chambaran au nord.
Ce potentiel bois est important, mais sous-exploité et insuffisamment valorisé. À cette situation, plusieurs raisons : morcellement important, manque d’accessibilité des parcelles, usages encore trop peu développés, coûts d’exploitation onéreux, faible valeur marchande.
Une conjoncture commune au territoire national, mais que le Département et les acteurs de la filière bois Drôme/Ardèche refusent de subir.
À l’initiative du Département, un plan d’actions réunissant de nombreux partenaires a été mis en place en faveur de ce secteur d’activité qui, en 2009, regroupait 649 entreprises pour 1 954 emplois et un chiffre d’affaires de 190,5 M€.
Conçu sur 4 années (2010-2013) ce programme préconise une meilleure connaissance du milieu et du matériau, une mobilisation accrue de la ressource en bois.
Les objectifs poursuivis dans ce plan pluriannuel étant la création d’emplois qualifiés, la modernisation et la compétitivité de la filière.

RENDRE LA FORÊT PLUS ACCESSIBLE

La forêt drômoise est privée à 73 %. 34 000 propriétaires possèdent des parcelles de moins de 4 hectares.
Conséquences : une absence de sylviculture, peu d’exploitation et des parcelles laissées à l’abandon.
Chargé de développer la gestion des bois et terrains à vocation forestière des particuliers, le Centre régional de la propriété forestière (CRPF) a signé une convention avec le Département afin d’encourager l’échange de parcelles pour favoriser les regroupements et l’exploitation.
Dans le même ordre d’idées, le développement des dessertes forestières constitue un véritable enjeu pour exploiter le bois et améliorer l’approvisionnement de la filière. Le Département a décidé de compléter les aides européennes et nationales déjà existantes.
Cette année, l’aide départementale s’élève à 12 200 € pour 8 projets, validés par le CRPF, émanant de communes forestières et de propriétaires privés.

LE DÉPARTEMENT CHOISIT LE BOIS

Depuis 2009, le Département étudie systématiquement la possibilité d’une structure bois ou d’un chauffage bois pour tous ses programmes de réhabilitation ou de construction de bâtiment public. Et lorsque le projet est faisable, le bois utilisé provient obligatoirement de forêts gérées durablement (labels PEFC et FSC) et si possible de la Drôme.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8565 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+