Archive | 06 décembre 2010

Offres et demandes d’emploi, dans le domaine agricole, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . URGENT. GAEC cherche un salarié (H/F) pr réaliser la traite matin et soir du lundi au samedi. (prod. de lait pr la fabrication du comté). CDD 3 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL18-01

Isère . Pr un GE, vs assurerez auprès de 2 expl. en bovins lait le soin aux animaux, la traite, le suivi du troupeau, les travaux liés à l’activité des exploitations. Profil : maîtrise de la traite, capacités d’adaptation, implication ds le travail. CDD 3 mois tps plein. Secteur La Côte St André et Beaurepaire. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OVL18-38

Rhône . Expl. maraîchère recrute un chauffeur de tracteur (H/F). Vous réaliserez la préparation du sol, les semis, la plantation, les traitements, le binage…. Prod. de plein champ et sous serre. Exp. obligatoire. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA15-69

Rhône . Expl. cherche un agent d’élevage laitier bovins/caprins (H/F). Exp. souhaitée. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL17-69

Savoie . Expl. bovin lait recrute un salarié (H/F) pr réaliser la traite et les travaux liés au troupeau comme l’alimentation et les soins.  Pos. logement. Débutant accepté si titulaire formation agricole. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL13-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi en arboricole ou maraîchage. Exp. saisonnières. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR1-01

Ardèche . Homme cherche emploi de salarié agricole polyvalent. Exp. en viticulture, maraîchage. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCM3-07

Drôme . Femme cherche emploi en élevage caprin et/ou fromager. BTS production animale par alternance. Exp. de plusieurs mois en élevage caprin et transformation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA22-26

Isère . Femme cherche emploi en élevage laitier, suivi et soins aux animaux… BTS prod. animale option « valorisation des jeunes chevaux ». Mobilité : Région.  Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. DVL13-38

Rhône . Femme cherche emploi en élevage bovin. Titulaire BTS prod. animale. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL33-69

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Journée sanitaire sur le thème de la BVD et de la Border Disease

Le GDS de l’Isère organise une journée sanitaire dont le thème est la BVD et la Border Disease. Celle ci se déroulera à Tullins le jeudi 9 décembre.

Michel Boursier, président du GDS argumente sur l’utilité de participer à cette rencontre. « 

L’année passée a été pour tous très éprouvante économiquement et les problèmes sont loin d’être tous réglés.
Il nous faut agir, chez nous, dans nos exploitations sur ce qu’il est possible de maîtriser: le sanitaire.

Les restrictions budgétaires ont souvent des répercussions très néfastes sur la surveillance et la maîtrise des problèmes
sanitaires : on néglige les analyses, les traitements et la prévention car tout cela a un coût.
Il faut cependant faire le bon calcul, c’est-à-dire le calcul à long terme. Car un passage de quelque maladie que ce soit peut
avoir des conséquences financières désastreuses.
Et cela est tout particulièrement vrai avec la BVD (ou maladie des muqueuses). Elle est connue depuis longtemps, trop d’éleveurs
pensent que le dépistage en est fait systématiquement, comme l’IBR ; or ce n’est pas le cas.

Gérer la prévention

On peut en effet avoir un passage de BVD sans le savoir, et cela peut s’avérer catastrophique.
Une des principales répercussions va se faire sur la reproduction. L’an passé, un autre virus avait accaparé toute notre attention, mais était il vraiment le seul en cause ?
C’est pour cela qu’il faut toujours s’assurer que la maladie soupçonnée est bien celle qui est en cause, afin de pouvoir appliquer les moyens de lutte adaptés.
Dès qu’un éleveur constate un passage de maladie, ou qu’il fasse un traitement à ses animaux, il faut impérativement le consigner dans le carnet sanitaire, véritable tableau de bord de l’état sanitaire du troupeau. Cela servira de guide dans les choix de traitement, et permettra à mieux comprendre les causes de contaminations et de ce fait, mieux gérer la prévention.


La lutte contre la BVD n’est malheureusement pas encore organisée de façon collective, ce sera un pas décisif à prendre dans son éradication, tous ensembles. »


C’est donc pour discuter de tout cela que le GDS 38  vous propose de participer à cette journée sanitaire dont le fil conducteur sera la
BVD et de la Border disease.

PROGRAMME

Jeudi 9 décembre salle des fêtes de Tullins

11H00 : Accueil et buffet
13H20 : Début des interventions
13H30 : Présentation de la BVD, Marie-Anne ARCANGIOLI, Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon
14H00 : Présentation de la Border Disease, Jean-Luc CHAMPION GDS 04
14H30 : La vaccination
14H45 : Les méthodes diagnostiques de laboratoire Eric MAUCCI LIDAL
15H15 : Table ronde

15H45 : Fin de la journée

Catégorie prophylaxie, élevageCommentaires fermés

Safer: la La Confédération Paysanne Rhône-Alpes obtient le droit aux informations

La Confédération Paysanne Rhône-Alpes obtient  la fin de la confiscation des informations de la SAFER par un seul syndicat.  » C’est une avancée majeure mais incomplète ».

Voici le communiqué de la confédération paysanne.

« Une mobilisation utile

Faisant suite à une première mobilisation au mois de mai 2010, la mobilisation de ce jeudi 2 décembre lors du congrès national de la SAFER à Lyon a rencontré un franc succès en Rhône-Alpes. En effet, la SAFER régionale s’est empressée de faire une avancée au sujet des revendications de la Confédération Paysanne : les notifications notariales ne seront plus reçues exclusivement par les représentants de la seule FNSEA mais également par ceux des autres syndicats représentatifs.

Cette victoire est majeure car elle met fin à 50 ans d’opacité et de confiscation de l’information foncière par un seul syndicat, ce qui mettait à l’écart nombre de paysans et laissait cours aux pratiques clientélistes.

Objectif à atteindre : publier directement toutes les informations

Cette avancée est tout de même insuffisante. Pour une transparence totale, la Confédération paysanne demande que ces informations soient accessibles à toutes et tous directement sur Internet et non via les syndicats. (La SAFER PACA le fait depuis quelques mois après une lutte syndicale sans répit de la Confédération Paysanne PACA).

La Confédération paysanne réitère son souhait de publication des déclarations d’intentions d’aliéner, mais également de tous les projets d’acquisitions amiables, ainsi que des appels à candidature pour rétrocessions sur le réseau internet.

La requête de Confédération paysanne vise également à ce que la SAFER Rhône-Alpes publie la liste de tous ses délégués structures dans la région puisque même localement l’opacité est de mise.

La transparence en Rhône-Alpes comme partout en France

Profitant de ce jour de congrès de la FNSafer, la Confédération Paysanne Rhône-Alpes par souci d’équité insiste afin que ces mesures soient mises le plus rapidement en place dans la région que ces mesures deviennent la règle dans toutes les régions de France.

Cette question de la transparence de l’information est primordiale dans l’objectif affiché de la Confédération Paysanne de favoriser l’installation de paysans au détriment de l’agrandissement afin d’avoir des territoires ruraux vivants. La Confédération Paysanne restera donc mobilisée tant que ses revendications n’ont pas reçu d’écho favorable ! »

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Venosc: la télécabine comme mode de transport scolaire

A partir du 6 décembre et jusqu’au 29 avril 2011, les collégiens et élèves du village de Venosc prendront la télécabine pour aller à l’école : un mode de transport scolaire inédit et écologique expérimenté par le Conseil général de l’Isère.

Le Conseil général a décidé, durant cette période d’hiver, de permettre aux scolaires des lignes Transisère d’utiliser la télécabine, habituellement réservée aux touristes, reliant la station de ski les 2 Alpes et le village de Venosc.

Cette réorganisation va permettre ainsi d’assurer la desserte scolaire du collège des 6 vallées à Bourg d’Oisans et de l’école primaire de Venosc.
Pour cela, le Département modifie les horaires et les itinéraires du transporteur scolaire (la société VFD) pour instaurer une correspondance avec la télécabine le matin, à l’aller à 07h35, les lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis. Dans le
sens du retour, cette liaison fonctionnera, les mercredis à 12h47, et les lundis, mardis, jeudis et vendredis à 17h07.

Ecologique et inédit, ce mode de transport sera également accessible aux autres usagers du réseau Transisère, titulaires d’un PASS mensuel, annuel ou journalier, quel que soit le nombre de zones souscrites et les réductions tarifaires dont ils bénéficient.
Initié par le Conseil général de l’Isère, cette expérimentation est réalisée en partenariat avec la commune de Venosc, la société gestionnaire de la télécabine, lasociété 2 Alpes Loisirs et le transporteur VFD.
Si les résultats de cette expérimentation sont concluants, ce nouveau procédé pourra être reconduit d’une année sur l’autre.

Catégorie environnement, montagne, transportCommentaires fermés

Affaire Contador:l’Espagne importe de la viande contaminée au clenbutérol

La thèse d’Alberto Contador, qui a justifié son contrôle positif au clenbutérol par une contamination alimentaire, est « plus que possible« , selon Ramon Riestra, représentant de l’ASAJA, la plus importante association des agriculteurs espagnols.

« Je veux dénoncer le fait que l’Espagne importe de la viande contaminée au clenbutérol, et que Contador n’est qu’un bouc émissaire, a déclaré Riestra à AS. L’Union européenne a signé un accord avec le Mercosur, le marché commun sud-américain, pour importer 20 millions de tonnes de viande sur trois ans. L’Espagne, qui est en manque de viande, reçoit au minimum 2 millions de tonnes. Et en Amérique du Sud, l’engraissement des bovins au clenbutérol est autorisé.« 

Selon Riestra, la thèse de Contador est « plus que possible. L’un des ports d’entrée de la viande est Saint-Jean-de-Luz, une ville très proche d’Irun. » Là où la viande mangée par Contador avait été achetée en juillet.

Rappelons que Contador a été contrôlé au cours du dernier Tour de France, à Pau, le 21 juillet.  Selon le triple-vainqueur de la grande boucle, il a ingéré la veille du jour de repos une viande achetée en Espagne. Il l’a « mangée avec certains de ses coéquipiers car la viande du restaurant de l’hôtel n’était pas bonne. Elle a été cuisinée dans l’autobus de l’équipe car notre cuisinier ne pouvait pas accéder aux cuisines de l’hôtel ».

Le tour a des accords avec le monde agricole. Nous sommes certains que les syndicats, associations, fédérations spécialisées en viande bovine seraient heureuses de livrer, lors de prochains tours, de l’excellente viande, garantie tant au niveau de sa qualité que de son suivi sanitaire….

Suggestion: l’année prochaine,le Tour fera un long séjour en Isère, pourquoi ne pas organiser une opération spéciale viande bovine à cette occasion et d’en faire profiter Contador…

Merci à Jean Robin Brosse, président de la FDSEA Isère et grand passionné de cyclisme de nous avoir alerté sur cette information. Il rappelle que  » ce n’est pas la viande espagnole qui est contaminée, mais celle importée d’où nécessité d’en connaitre l’origine. Consommez français ce sera encore mieux!.

Catégorie consommation, sportCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+