Archive | 11 décembre 2010

Belledonne réfléchit à son avenir

L’association Espace Belledonne a organisé une assemblée plénière ayant pour thème: Belledonne: projet de territoire, projet du territoire, quels enjeux, quel avenir, une volonté pour notre massif ?

Cette rencontre importante a réuni, à Allevard, bon nombre d’élus concernés par le devenir du massif avec à leur tête Jean Picchioni, président de l’Association espace Belledonne.

Ce dernier a introduit le débat de façon très directe: » il s’agit de se projeter dans l’avenir pour choisir le meilleur scénario possible de développement Belledonne, d’en assurer un avenir maîtrisé. Cela ne pourra se faire sans une adhésion largement partagée, collective. Compte tenu des moyens mis à notre disposition, l’espace Belledonne souhaite étudier la pertinence et la faisabilité de mettre en place, d’organiser l’ensemble de sa démarche autour de l’outil Parc Naturel Régional. »

Il s’en suivi un débat très intéressant ou chacun a pu s’exprimer librement. Christian Pichoud, conseiller général et président du Parc National des Ecrins, Yves Pillet, président pendant de longues années du Parc Naturel Régional du Vercors apportant leurs expériences, témoignages… sans détours.

belledonne 1
Le député François Brottes qui adhère totalement à cette démarche a rappelé que « Belledonne a des atouts à plusieurs niveaux: tourisme, neige, agriculture, forêt, industries, sports… mais il ne faut pas s’endormir. Il faut penser à préserver l’avenir de notre Belle Dame!

Pour cela il faut s’organiser et réfléchir à un projet de territoire qui pourrait être un Parc Naturel Régional. »

François Brottes a tout de même mis en garde la salle sur le fait  » de ne pas faire un copier coller de ce qui existe déjà ailleurs. Montrons nous imaginatifs, novateurs, visionnaires. »

Propos qui ont obtenu l’adhésion totale des participants à cette assemblée plénière.

Une assemblée riche d’enseignements, ou des pistes de réflexion ont été lancées. Jean Picchioni concluant le débats:  » Les Parcs sont de la compétences des régions. La notre  travaille sur une étude de notre patrimoine afin de savoir si nous pouvons être éligibles. C’est une première étape. Ensuite, la région mettra en place un syndicat de préfiguration qui étudiera le bien fondé de notre demande. »

Entre temps, il sera demandé aux communes du massif qui n’adhèrent pas à l’association de se prononcer. Elles sont 14. 33 le sont.

Et la poursuite de la réflexion en vue d’avancer sur l’élaboration d’un projet fédérateur…

A lire également les articles mis en ligne sur sillon38:

Un parc naturel régional pour Belledonne?

Belledonne, territoire remarquable: un nouvel élan

Catégorie A la une, massif de Belledonne, territoiresCommentaires fermés

Ouverture, à la circulation, du pont barrage de St Egrève

On se souviendra longtemps de la galère que c’était pour se rendre de Sassenage à St Egrève et vice versa. situation d’autant plus ridicule que depuis 1992, et la construction du barrage de St Egrève il paraissait facile à tout un chacun de relier les deux rives de l’Isère en ligne droite. Cette anomalie sera réparée dès ce lundi avec l’ouverture officielle d’une liaison directe entre les deux rives de l’Isère.

Pour ce il a fallu que certains élus, décideurs, dont Pierre Ribeaud, conseiller général du canton de St Egrève fasse admettre que l’intérêt général devait primer…

Le département maître d’ouvrage a pris en charge l’intégralité des travaux: 12 millions d’euros.

barrage 2

C’est donc André Vallini, président du conseil général, qui ouvrira la route ce lundi matin, à 10 heures.

La prochaine étape sera la mise en service d’une ligne qui reliera Fontaine à St Egrève via le pont barrage. Ligne effective à partir de mars 2011.

Catégorie A la une, aménagement, transportCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+